« Marked Men » le tome 4 « Nash » de Jay Crownover

marked-men-04-nash_poche

Résumé :
Saint Ford, infirmière, concentrée sur son travail, dévouée à ses patients, n’a pas de place pour l’amour dans sa vie. Elle n’a pas besoin d’un homme – surtout quand il s’agit du canon inoubliable qui l’a détruite au lycée.
Le sombre et mystérieux Nash Donovan ne se rappelle peut-être pas d’elle, ni de la douleur qu’il lui a causée. Mais il a chamboulé son monde… Et il risque de recommencer.
Nash n’est plus le joueur prétentieux qu’il a été. Dévasté par la découverte d’un secret de famille, il essaie difficilement de comprendre son futur. Il ne peut pas être distrait par la jolie infirmière qu’il croise partout. Mais il ne peut ignorer les étincelles entre eux, ni le fait qu’elle semble le fuir.
Mais la Saint douce, rigolote et canon, est bien trop géniale pour qu’il renonce. Quand Nash découvre la vérité sur leur passé, il réalise qu’il a peut-être déjà perdu son coeur avant même de s’être battu pour elle. Maintenant, Saint doit décider : Nash vaut-il la peine de risquer son coeur à nouveau ?

marked-men-04_nash

Lecture en format broché
★ Merci à Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Nous attendions ces suites avec beaucoup d’impatience, après avoir découvert les trois premiers tomes de cette série. Trois tomes que j’ai adoré, découvrir tous les personnages de l’univers de Jay Crownover est juste captivant et addictif.

Saint est une jeune femme qui m’a beaucoup touché, j’aimais déjà son personnage dans ses apparitions dans les tomes précédents et j’étais pressée d’en découvrir plus sur elle. D’apprendre et de constater à quel point elle se sent mal dans sa peau est touchant, cela rappelle ces moments de doutes que nous pouvons avoir à l’adolescence quand on se moque de nous. Les répercussions que cela a eu sur sa vie, tant amoureuse que sociale sont énormes et c’est un de ces personnages que nous n’avons qu’une envie : protéger. Lorsqu’elle débute cette relation avec Nash, alors qu’elle lui en veut pour des actes passés qui l’ont meurtri, elle ne sait pas encore si elle arrivera à lui pardonner. Elle place ainsi une barrière tellement haute que Nash malgré toute sa volonté aura bien des difficultés à l’atteindre complètement. Les doutes sont tellement présents dans sa façon de penser avec la peur de souffrir encore, qu’elle bloque toutes les approches de Nash. Nous avons alors conscience de ce qu’elle ressent mais nous avons aussi parfois envie de la secouer car elle a devant elle, un homme prêt à tout pour elle.

Nash nous est dévoilé, j’aime ces moments quand nous en apprenons plus sur un personnage que nous avons pu voir dans les épisodes précédents. C’est à la fois comme si nous le connaissions déjà mais l’auteure arrive encore à nous épater en le rendant unique. Dans ce tome, nous pouvons constater que son coeur va beaucoup souffrir, les réponses sur l’identité de son père et ses rapports avec lui vont alors accaparer toute son attention. Nous le découvrons alors fragilisé par cette découverte de la vérité, il a l’impression d’avoir perdu tant de temps avec lui et accepter la situation est très difficile à vivre. Cette passion pour Saint arrive à la fois au bon moment car elle va savoir le soutenir mais aussi au mauvais car il ne se sent pas toujours la force pour lutter contre l’idée négative qu’elle s’est fait du lui. Le personnage de Nash est un de ceux qui se dévoile dans la douleur, s’ouvrant ainsi aux autres.

C’est alors qu’ils vivent des moments difficiles qu’ils vont se rapprocher l’un de l’autre. Saint est tellement peu sur d’elle, c’est tout naturellement qu’elle épaule Nash alors qu’il vit une période de sa vie si dure à accepter. En même temps, elle s’affole car ses sentiments pour lui n’ont pas changé, ils étaient juste enfuis au plus profond d’elle. Il a l’air si « parfait », comment est-ce possible après ce qu’il lui a fait à l’adolescence ? Ces deux images de lui ne semblent pas coller. L’auteure évoque beaucoup cette période de l’adolescence, ces moments où Saint s’est forgée une idée de lui alors qu’elle attendait tant de lui. L’adolescence c’est aussi le temps où l’on commet des erreurs mais aussi où nous tirons des conclusions trop hâtives et c’est en ça qu’il est dommage que cela est tant forgé sa façon de voir les choses.

C’est un tome beaucoup moins passionnel que les précédents, Jay Crownover pousse assez loin dans les sentiments qu’éprouvent ses personnages. L’analyse de leurs comportements à l’adolescence et leurs agissements maintenant qu’ils se retrouvent quelques années plus tard, adultes nous permet de très bien les cerner. Leur relation consiste à abattre les murs que Saint à monter autour d’elle mais c’est aussi pour chacun d’eux, le moment propice pour s’accepter et accepter l’autre tel qu’il est. Un travail psychologique qu’ils feront ensemble. J’ai aimé découvrir tant de choses sur ces deux personnages, ils sont tous deux très attachants. Blessés dans leur amour propre, nous ressentons bien ce besoin qu’ils ont l’un de l’autre pour pouvoir avancer. Tout au long du tome, nous accompagnons aussi Phil et la situation est très touchante, j’ai été très émue de voir que chaque personnage lui est très attaché. Cela renforce les liens de ce groupe soudé, qui nous prouve encore à quel point ils sont fidèles et présents les uns pour les autres. Il y a beaucoup d’émotions dans ce tome.

Jay Crownover excelle dans la description des corps, elle a toujours cette particularité à décrire ses personnages avec passion. Lorsque Nash dévoile son tatouage dans son intégralité, j’ai vraiment eu l’impression de voir le dessin prendre vie tout au long de son corps comme s’il se dessinait sous mes yeux, de bas en haut, c’est un effet assez bluffant. Quand aux particularités de ses piercings, nous ne sommes que d’autant plus curieuses !

Un retour dans l’univers de Jay Crownover comme si j’avais lu les premiers tomes hier, tout nous revient et c’est très plaisant de les suivre tous de nouveau. Nous retrouvons cette ambiance toute particulière à son univers que nous aimons tant. Les salons de tatouages, ces hommes sexys, beaux et attentionnés. Chaque histoire est différente et c’est toujours aussi plaisante à lire, je suis bien heureuse de savoir qu’il y en a deux autres qui suivent à découvrir.

Il m’aura manqué un petit quelque chose pour que cela soit un coup de coeur, même si j’ai eu un coup de coeur pour les sentiments qu’éprouvent les personnages. Nash est craquant, Saint émouvante, c’est encore un très bon tome que nous a offert Jay Crownover.

« Marked Men » le tome 4 « Nash » de Jay Crownover
Editions Hugo Roman, Collection New Romance le 16/02/2017 : 421 pages

NOTE : 5/5

(Chronique du 21/02/2017)


Série « Marked Men » (Hugo New Romance)
Tome 1 : Rule (03/03/2016)
Tome 2 : Jet (07/04/2016)
Tome 3 : Rome (12/05/2017)
Tome 4 : Nash (16/02/2017)
Tome 5 : Rowdy (30/03/2017)
Tome 6 : Asa (13/04/2017)


Lecture en format poche
★ Merci à J’ai Lu pour ce SP ★

 AVIS DE PANDO 

Quand il s’agit de beaux mecs et de tatouages, je suis toujours présente, et quand c’est Jay Crownover qui nous les décrit encore plus.

Dans ce quatrième tome c’est avec Nash que nous allons évoluer, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce personnage. Je savais que je l’appréciais, et son histoire m’intéressait. J’ai été plus que surprise par lui, sa façon d’être, je suis très rapidement tombée en amour devant lui, son vécu et sa manière de se comporter. Il sera ici face à Saint, une jeune infirmière passionnée par son métier, tous deux se connaissent depuis le lycée, où leurs casiers étaient tout proches. Ils n’ont jamais vraiment parler ensemble mais s’appréciaient jusqu’au jour où Saint l’entendra parler avec ses amis et se sente visée. Cette écoute, ce jugement dans la bouche de celui dont elle est tombée amoureuse aura des conséquences dramatique sur sa relation avec les hommes et surtout l’image qu’elle a d’elle.

C’est bien des années plus tard que leur route va se recroiser. Saint est désormais infirmière et complètement dévouée à son métier, la fille un peu ronde de sa jeunesse a bien changé physiquement mais cela ne lui a toujours pas donné confiance en elle. Revoir Nash fera remonter de vieux souvenirs, des souvenirs douloureux et sur lesquels elle ne peut tirer un trait. La présence de celui qu’elle a aimé plus jeune la bouleversera, à son contact elle sera tendue, fébrile mais aussi énervée. Rancunière, elle ne se montrera pas forcément agréable avec lui, mais la détresse qu’elle ressent en lui et la douleur dans son regard la désarmeront.

Nash va faire des découvertes qui vont le bousculer, le faire douter mais aussi le mettre en colère. Les réponses dont il a besoin mettront du temps à arriver jusqu’à lui, il aura beaucoup de mal à gérer ses émotions et à faire la part des choses. C’est la présence de Saint ainsi que son soutien malgré la force qu’elle met à instaurer une distance entre eux, qui lui feront de bien. Nash se souvient de Saint, de cette adolescente qui l’a touché et avec qui il aurait aimé tisser des liens dans le passé. Il ne comprendra pas son comportement envers lui mais est bien décidé à l’amadouer afin de se rapprocher d’elle. Lui qui ne croît pas en l’amour, à force d’avoir été rejeté par sa propre mère, va découvrir une nouvelle manière d’aimer.

Dans ce roman, nous serons face à deux personnages blessés, ensemble ils vont reprendre confiance en eux bien que cet exercice ne sera pas simple, ni sans accrocs. Le beau gosse tatoueur/tatoué face à l’infirmière posée, chacun d’eux devra gérer leurs histoires de famille, leurs peurs mais aussi les sentiments qui vont surgir d’eux. Rien de ne sera simple dans ce tome, les rancœurs et les quiproquos du présent comme du passé viendront interférer dans leur relation, ils devront tout deux apprendre à lâcher prise, surtout du côté de Saint qui n’arrive pas à se sortir de ce qu’elle a ressenti par le passé en entendant les propos de Nash au lycée.

J’ai vraiment adoré ma lecture, retrouver cet univers bien à elle qu’arrive a instaurer Jay Crownover dans ses romans. Avec ses mots à elle, elle nous transporte et nous fait vivre de grandes émotions. Ce fut avec plaisir que je me suis replongée dans cette série et que j’ai retrouvé la bande des Marked Men. Nash et Saint sont des personnages très attachants, très touchants, leur histoire m’a beaucoup plu. La double narration apporte beaucoup, nous permettant de bien comprendre ce que ressentent les personnages, leur rencontre, leurs retrouvailles et tout ce qu’ils vont vivre m’ont passionnée. C’est avec envie et beaucoup d’impatience que je tournais les pages afin de pouvoir mieux les appréhender.

Marked men est une série très addictive avec des personnages forts, percutants, complexes. Les rebondissements, les bouleversements mais aussi la douceur, la sensualité et l’amour qui ressortent de ces livres touchent et rendent la lecture ensorcelante, impossible à lâcher. Je suis impatiente de me plonger dans le cinquième tome, de les retrouver et me replonger dans leur vie, de les voir s’épanouir mais aussi souffrir et se reconstruire.

« Marked men » le tome 4 « Nash » de Jay Crownover
Editions J’ai Lu le 09/01/2019 : 414 pages

Note : 4/5

(Chronique du 12/04/2019)


Série « Marked Men » ( en poche chez J’ai lu) :
Tome 1 : Rule (19/04/2017)
Tome 2 : Jet (07/04/2017)
Tome 3 : Rome (12/05/2017)
Tome 4 : Nash (09/01/2019)
Tome 5 : Rowdy (13/03/2019)
Tome 6 : Asa (08/05/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>