« Marked Men » le tome 5 « Rowdy » de Jay Crownover

marked-men-05

Résumé :
Après que la seule fille qu’il n’ait jamais aimé lui ait dit qu’il ne serait jamais assez bien pour elle, Rowdy quitte le Texas. Depuis, il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quoi que ce soit au sérieux, surtout quand il s’agit des filles. Brûlé par l’amour, il n’est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. Mais ça, c’était avant qu’un fantôme du passé ne resurgisse.
Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n’a qu’un seul bon souvenir, celui d’un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite sœur.
Aujourd’hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy qu’il avait choisi la mauvaise soeur. Tout fonctionnait parfaitement jusqu’à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.

 ★ Merci à Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

C’est avec plaisir que j’ai lu ce tome 5 de la série que j’aime beaucoup de Jay Crownover. C’est un tome assez complet je trouve, il évoque le personnage de Rowdy et celui de Salem que Phil a souhaité voir intégrer l’équipe de Marked Men. Mais il n’oublie tous les autres personnages que nous connaissons déjà ainsi que des nouveaux, de façon assez fidèle et c’est vraiment agréable de pouvoir continuer à tous les suivre ainsi.

L’arrivée de Salem n’annonçait rien de bon pour l’équipe de Marked Men, car Rowdy s’est très rapidement braqué et s’est renfermé sur lui pour l’éviter au maximum. Tous deux ont un passé commun et Rowdy lui en veut beaucoup de l’avoir abandonné alors qu’elle était sa bouée de sauvetage durant l’adolescence. Leur passé commun sème quelques embuches pour que la bonne entente puisse s’installer entre eux. Salem est une jeune femme, que j’ai trouvé assez admirative : confrontée dès son plus jeune âge à un père despotique qui n’a eu de cesse de vouloir la forger dans un moule qui ne lui correspondait pas. Elle a très rapidement pris la tangente dès que ses dix-huit ans pour mener sa vie comme elle l’entendait. Mal accompagnée ou seule, elle a toujours su s’en sortir et comme beaucoup dans cette histoire, c’est sa rencontre avec Phil qui va déterminer son destin : celui d’intégrer cette équipe mais aussi de retrouver Rowdy après plus de dix ans. C’est une passionnée, elle a du caractère et elle est déterminée et de la détermination, il va lui en falloir face à cette armoire à glace qui n’a pas l’intention de lui céder du terrain.

Rowdy n’arrive pas à faire face à ce retour, Salem essaye de l’atteindre, de discuter avec lui mais il refuse catégoriquement de l’approcher. Et si elle a le malheur de prononcer le nom de Poppy, sa soeur qu’il a aimé et qui lui a brisé le coeur, il ne répond plus de rien. Les deux soeurs lui ont fait beaucoup de mal et nous le découvrons alors fragilisé par les nombreux abandons qui ont forgé son caractère. Sa théorie sur l’amour est assez controversée, mais il est persuadé que l’on ne peut qu’aimer qu’une fois et depuis il s’est bien forgé de façon à ne jamais s’attacher à une femme. C’est très appréciable de découvrir son histoire, Rowdy se braque et se forge une image de dur, mais il est de ceux qui est toujours présent pour les autres, il sait être doux quand il le faut et sait aussi s’imposer de bien des manières quand il s’agit de défendre ceux à qui il tient.

Leur histoire à tous deux marque un tournant dans leur vie, ils les positionnent face aux démons de leur passé, qu’ils vont devoir apprivoiser et ce afin de pouvoir évoluer correctement ensemble vers un avenir plus serein. Le passé se mêle au présent, leur enfance, leur adolescence, les décisions qu’ils ont du prendre, tout va nous être dévoilé. Des secrets vont refaire surface, de ceux auxquels nous ne nous attendons pas mais cela marque l’importance que tout ceci a eu sur eux, forgeant ainsi leur personnalité actuelle. Rowdy va au contact de Salem comprendre quelles erreurs il a pu commettre concernant la puissance et l’interprétation de ses sentiments. Sa fragilité durant sa jeunesse et ses conditions de vie l’ont rendu tellement méfiant qu’il s’est laissé dicter par ce qu’il croyait être le plus important durant un temps en s’attachant à Poppy comme à une bouée de sauvetage après le départ de sa soeur.

Jay Crownover a vraiment sa particularité et cette maitrise de la description des corps, encore une fois j’en parle, j’ai apprécié lire la façon dont elle nous décrit les tatouages, ici sur les corps de Rowdy et Salem. Ils prennent tellement d’importances, à eux seuls, ils nous dévoilent tant sur les secrets, les tourments, le passé de ses personnages. L’ambiance des salons de tatouages continue d’être très présente dans ses histoires, ils sont le point commun de tous ses personnages. Elle nous décrit si bien ce monde que c’est avec aisance et plaisir que nous pouvons ainsi replonger dans chaque tome qui parait et ce sans devoir se ré acclimater.

C’est toujours aussi plaisant de retrouver toute cette équipe, de les voir encore évoluer. J’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire du passé commun de Rowdy et Salem, nous les découvrons vraiment à travers ce qu’ils ont vécu, d’abord ensemble puis chacun de leur côté. Rowdy avait vraiment monté des barrières autour de lui, la tâche s’avérait être difficile mais qui de mieux que celle en qui il avait le plus confiance pour que ce mur s’écroule ? La persévérance de Salem nous prouve aussi qu’elle a bien ce caractère bien trempé qui l’a toujours définit. Et si elle n’a plus en face d’elle un enfant, mais un Rowdy bien adulte, elle ne se détournera pas de son but. L’introduction de nouveaux personnages est très intéressante, ils prennent une place importante dans le déroulement de l’histoire et dans leur histoire de couple.

Même si nous devinons aisément qui va finir avec qui, Jay Crownover nous laissant des indices probants dans chaque tome, je trouve que de découvrir leur histoire à chacun est toujours un très bon moment de lecture. C’est un tome que j’ai encore dévoré d’un coup et je l’ai beaucoup aimé, il n’est pas un coup de coeur mais c’est toujours aussi bon à lire. Nous ne nous lassons pas de cette série, même si nous avons forcément chacun nos personnages préférés ou une histoire qui va nous toucher plus qu’une autre. Le prochain tome s’annonce assez intéressant, comment Asa et Royal vont-ils réussir à faire tomber les tabous du voyou avec la flic ?

« Marked Men » le tome 5 « Rowdy » de Jay Crownover
Editions Hugo Roman, Collection New Romance le 30/03/2017 : 430 pages

NOTE : 5/5


Série « Marked Men » 
Tome 1 : Rule (03/03/2016)
Tome 2 : Jet (07/04/2016)
Tome 3 : Rome (12/05/2017)
Tome 4 : Nash (16/02/2017)
Tome 5 : Rowdy (30/03/2017)
Tome 6 : Asa (13/04/2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>