BlackAngels #1 Dark Ride de Ana Scott

dark-ride

Résumé :
Elle l’obsède, il la veut, mais elle est intouchable…
Après un terrible événement, Cassandra n’a d’autre choix que de fuir Austin, la ville où elle a grandi, pour partir sur les traces de son passé. Aaron Travis est un biker, vice-président des BlackAngels, l’une des branches des OutlawRiders, le plus important moto club des États-Unis. Son univers se résume à ses affaires, son clan, ses frères et les filles faciles. La première rencontre entre Cassandra et Aaron, des années auparavant, les a tous les deux marqués à jamais. Le destin va les faire se retrouver…
Un univers sombre et fascinant, une romance addictive !

 ★ Merci aux Editions Addictives pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Un récit assez prenant avec lequel on n’a pas le temps de souffler, ce n’est qu’une succession d’actions qui vont nous être proposées de découvrir dans ce roman, qui se passent dans le milieu des bikers. Si la lecture en est plutôt plaisante, je trouve que de développer un peu plus et d’espacer les actions, auraient rendu l’ensemble encore plus attractif. Là nous n’avons pas le temps de nous poser que déjà on s’attaque de nouveau à eux, c’est un tout petit peu dommage.

Nous débutons cette histoire auprès d’une jeune femme de vingt-et-un ans, Cassandra qui nous plonge directement dans son enfer personnel. L’auteure frappe fort avec une scène d’emblée révélatrice de l’environnement dans lequel elle a toujours vécu. C’est auprès de sa mère et de son beau père, un sénateur, des gens à l’image parfaite que Cassandra a vécu toutes ces années et nous allons bien vite voir que cette image cache en réalité une ignominie comédie dont Cassandra doit subir les méandres et les retombées. C’est ainsi qu’après un ultime acte, elle décide de s’enfuir pour retrouver son père qu’elle n’a vu qu’une seule fois dans sa vie, quand il lui a laissé une adresse où elle pourrait le retrouver en cas de besoin.

Cassandra a toujours vécu dans l’opulence, mais on découvre qu’elle ne s’est jamais liée à qui que se soit. Ce qu’elle cache à tous, la contraint à ne pas s’attacher aux gens et pourtant d’apparence elle avait tout pour réussir à vivre heureuse. Quand elle s’enfuit, nous découvrons pourquoi et nous la suivons dans son cheminement vers cet homme qui l’a abandonné quand elle était bébé. Pourquoi aller vers cet homme ? Peut être car elle n’a plus que lui sur qui compter. Elle arrive dans sa ville et tombe sur un jeune homme, représentant un club de bikers et elle sait de suite que ce type de personnages attire les ennuis, mais au delà de ses propositions, il lui sera d’un grand secours et pourra ainsi la guider jusqu’à son père. Son père qu’elle ne savait pas exactement où trouver dans la ville et qu’elle ne s’attendait pas à connaitre en tant que prés’ des BlackAngels !

Une sacrée surprise car Cassandra a quitté un enfer pour tomber dans un autre. Elle est très vite bien accueillie par la plupart des membres du club et celui qui l’a mené jusque son père, n’est autre que le VP de celui-ci. Aaron Travis a de suite été attiré par la jeune femme, et il n’a pas hésité à le lui faire savoir, mais quelle douche froide quand il a appris qu’elle était la fille de celui qu’il considère comme son père et qui est celui de la jeune femme. Cela le met particulièrement de mauvaise humeur car il ne peut pas s’empêcher de la vouloir, tout en sachant qu’elle est intouchable. Aaron est un personnage assez impulsif, c’est quelqu’un sur qui on peut compter mais il y a en lui une sorte de colère ou de rébellion, quelque chose qui fait de lui un homme très à cran, qui peut démarrer au quart de tout. Il est très impliqué dans le club, très fidèle à cet homme qui lui a tout appris, ce qui n’arrangera en rien son envie d’elle, car il sera ainsi persécuter entre sa fidélité et ses envies. L’arrivée de cette jeune femme au sein de ce clan va profondément changer la donne, et si certains l’acceptent aisément, d’autres vont avoir du mal à lui laisser la place qui est la sienne.

A partir de ce moment-là, la vie de Cassandra va être sujette à de nombreux actes contre elle ou contre le club de son père. Des actes visants à se venger, ou à récupérer un du, humain la plupart du temps. Pas de temps pour les sentiments, même si ceux-ci s’imposent dans le coeur de nos personnages, qui tentent de lutter contre. Ce qui occasionne encore bien des frictions entre eux. Le passé de Cassandra, celui du club, tous semblent vouloir prendre leur revanche au même moment et cela engendre bon nombre de rebondissements musclés qui les mettront tous en danger. Nous découvrons la personnalité de la jeune femme au fil de ces épreuves qu’elle va subir, elle est à la fois fragilisé par ce lourd passé qu’elle trimballe, mais elle a su aussi se forger un caractère fort et qui lui permet ainsi de parer aux attaques. Elle garde la tête haute et tente aussi de se blinder face aux émotions qu’elle éprouve quand elle se retrouve auprès de Aaron, car aucun homme ne lui a fait éprouver cela avant.

La multiple narration nous permet d’appréhender les deux personnages principaux mais aussi d’autres personnages, qui vont ainsi nous dévoiler leurs histoires et ce afin de mieux comprendre quelles sont les vendettas et tout ce qu’il se passe. J’ai trouvé cela intéressant d’avoir des parcelles de vies d’autres personnages, cela est très enrichissant et nous prouve aussi que la brutalité de certains est sans limite dans ce monde. Les femmes sont souvent celles qui subissent le plus, car en dehors des régulières, elles ne sont pas considérées comme des personnes à part entière et quand on se retrouve auprès de personnages malsains, leur traitement est pire que tout. C’est ainsi que plusieurs d’entres elles, auront subi bien des sévices avant d’être libres. Les rapports de Cassandra avec son père vont se développer au fur et à mesure, nous allons apprendre à connaitre cet homme mais aussi son histoire à travers aussi cette narration qui va lui donner la parole. Comment il a connu la mère de Cassandra, ce qu’il s’est passé alors pour qu’il la quitte. Ou encore l’histoire de cette femme qui partage sa vie actuellement et qui joue un grand rôle dans ce qu’il va se passer dans ce tome, nous permettant ainsi de bien appréhender l’univers dans lequel il évolue. Ce sont ainsi plusieurs histoires qui se mêlent pour former un tout explosif !

J’ai passé un très bon moment à lire ce roman, il se lit tout seul et assez vite ! Il faut dire que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer, tout s’enchaine sans pause. Comme je le disais plus haut, c’est à la fois dommage que tout aille trop vite mais comme on est pris par le fil de l’action, on lit encore plus vite, comme si nous étions entrainés par l’action. L’auteure a toutefois réussi à nous présenter son clan et nous avons pu ainsi faire la connaissance d’autres personnages que nous deux principaux, que nous pourrons retrouver dans le tome 2. La parole est donnée autant aux hommes qu’aux femmes, ce qui nous  permet d’explorer un large spectre du vécu de plusieurs d’entre eux dans cet univers particulier et dangereux. C’est enrichissant et important d’avoir tous ces points de vue pour tout bien comprendre, c’est un peu comme si nous découvrions l’histoire de plusieurs couples au sein d’un même tome.

Si la rapidité des événements m’a gêné, c’est justement que je trouvais tout cela intéressant ! et j’aurai aimé que l’auteure prenne le temps de se poser un peu encore sur ses personnages, sur ce qu’ils ressentent, même si on a plutôt bien accès à leurs ressentis. Disons que tout va un peu trop vite, on est pris dans une déferlante d’actions et d’émotions, donnant au roman un rythme très soutenu.

Black Angels #1 Dark Ride de Ana Scott
Editions Addictives le 02/05/2019 : 367 pages

NOTE : 4/5


Série BlackAngels 
Tome 1 : Dark Ride (numérique : 10/07/2018 – papier 02/05/2019)
Tome 2 : Last Ride (numérique : 17/11/2018 – papier 23/01/2020)
Tome 3 : Vicious Ride (numérique : 08/01/2019 – papier10/09/2020)
Tome 4 : Evil Ride (numérique : 04/03/2019)
Tome 5 : Devious Ride (numérique : 03/05/2019)

black-angels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>