Les MacCoy #2 L’Ours et le Taureau d’Alexiane Thill

les-maccoy-02-l-ours-et-le-taureau

Résumé de l’éditeur :
Après avoir découvert le terrible secret de Caleb MacCoy, Phèdre a rejoint le château de Dunvegan pour enfin prendre possession de l’héritage de son père. Désormais à la tête des MacLeod, elle découvre la vie de Chef de Clan… Mais sa position est fragile : depuis son fief d’Inveraray, le bourreau de son enfance, Henry Campbell, est à l’affût de la moindre opportunité pour la faire chuter…
Et pour cela, il est prêt à se servir de Caleb. Car aux yeux des Clans, Phèdre est toujours la Pupille de ce dernier, et elle est donc censée respecter ses ordres…

 ★ Merci aux Editions Hugo Roman pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Cet avis peut comprendre quelques révélations sur ce qui s’est passé dans le tome 1.

Il me tardait tant de découvrir cette suite, le premier tome fut un énorme coup de coeur, et j’attendais de connaitre ce qu’il allait advenir des personnages avec curiosité. L’Ogre et le Chardon nous a proposé de découvrir un univers qui mêle les coutumes d’antan dans les contrées écossaises au présent, où vivent encore les clans des Islands. Une plongée dans les us et coutumes de l’Ecosse fascinante qui nous attire tant.

A la fin du premier tome, des révélations ont été faites, portant un coup fatidique à la relation qui unissait Phèdre et Caleb, nos deux personnages principaux. Les secrets de Caleb ont été révélés à Phèdre, sans qu’il ne puisse y faire quoique se soit et le tome se finissait sur leur rupture, chacun repartant parmi les siens : Caleb chez les MacCoys à Inchkeith et Phèdre chez les MacLeod à Dunvegan. Nous les retrouvons tous deux, chacun de leur côté, aux suites de cette réception à la finalité tragique. Dans ce tome-ci, Alexiane Thill nous propose une double narration : étant séparés, nous allons pouvoir suivre chacun d’eux dans ce qu’ils vivent et entreprennent. Nous avons aussi ainsi l’accès à leurs émotions et à ce qu’ils pensent de la situation : entre remords, culpabilité, peine, tristesse, colère et bien d’autres encore, les émotions se bousculent et il leur est alors difficile de réagir comme il se devrait. Nous avons là deux âmes en peine, qui ont du mal à passer à autre chose, mais ils sont tous deux chef de clan et ils se doivent de maintenir le cap et de diriger comme il se doit leur clan.

Phèdre se retrouve encore plus isolée que jamais, quand elle constate qu’une partie des siens la considèrent comme la fille du traite, ou comme une putain qui s’est donné à leur ennemi, comment faire sa place dans ces conditions. Il lui devient difficile de faire confiance à ceux et celles qui l’entourent et qui semblent vouloir tout diriger à sa place. Elle semble complètement anéantie et apeurée face à la réactions de ses gens et elle va s’isoler d’avantage encore. Loin de Caleb et de son clan, elle se sent démunie, et plus du tout en sécurité. Être propulsée chef de clan n’est pas chose aisée, surtout quand on n’a pas du tout baigné dans ce milieu, elle va devoir redoublée de prouesses pour se faire accepter. Elle se sentira très seule, loin des MacCoy qu’elle avait appris à connaitre, à aimer et en qui elle avait confiance. Elle sait au fond d’elle qu’elle veut être une MacLeod mais la tâche d’avère très difficile.

Avoir le point de vue de Caleb est une chose qui d’abord est bien agréable, au delà d’être primordiale car c’est un personnage si fascinant ! C’est un personnage charismatique très appréciable, tant par son allure, sa prestance, son physique que dans ce qu’il véhicule comme impressions. Il est complètement anéanti par la tournure qu’a pris cette histoire, sans elle, il se sent incomplet et il sait aussi que ce monde n’est pas si facile que cela, d’autant plus pour la jeune femme qui a besoin d’être épaulée pour mieux le comprendre et le vivre. Il a toujours su que leur histoire était « impossible » et pourtant, il a choisi de lui donner une chance, mais les manigances de leur milieu et la convoitise utilisent tous les coups bas pour que chacun obtienne ce qu’il souhaite. Il aurait toutefois aimer que la vérité ne tombe pas sur elle, de façons si abruptes, qu’il puisse anticiper cela, mais il n’a pas eu le temps de s’expliquer, ni de réagir. Notre chef de clan va vivre de longs moments de doutes, de descente en enfers, ne parvenant plus à être aussi fort qu’il l’est en temps normal.

Les menaces se multiplient, elles sont toujours aussi percutantes et les atteignent avec toujours autant d’impact. Ce monde, tout particulièrement a des règles que l’on se doit de connaitre et avec lesquelles il est si facile de jouer pour arriver à ses fins. Caleb va se retrouver confronter à la perfidie des Campbell, tout en tachant de trouver une solution pour protéger celle qu’il aime, mais sans se dévoiler. Le récit rebondit avec tous ces événements mais il y a plus encore, et j’ai grandement apprécié de voir que le passé n’avait pas encore dévoilé tous ses secrets. Secrets qui peuvent encore changer tant de choses dans le destin de tous ces personnages. Le fait de savoir certaines choses que certains personnages ne savent pas, nous poussent encore plus dans la découverte de cette histoire. On n’a qu’une envie, c’est lire, lire et lire encore pour savoir ce qu’il va se passer. Le passé refait surface par le biais de souvenirs, de confidences, de flash-backs qui prennent tout leur sens au fil de leur révélation. Il est alors très prenant de découvrir ce passé, qui joue un rôle si important dans ce qui se déroule actuellement.

Nous avons donc le clan des MacCoy, celui de Caleb et le clan des MacLeod, celui de Phèdre – deux camps qui s’opposent, où la haine de l’autre engendre bien des actes et des décisions. Et parmi tous les clans, deux tirent les ficelles par leurs manigances, leur soif du pouvoir : les Campbell et les MacKenzie. Les clans de Phèdre et Caleb ne sont pas les plus puissants, non au contraire ils tachent de survivre et cela leur pose beaucoup de soucis pour parvenir à vivre sereinement. Que d’engouement à tous les suivre, à découvrir de quelles manières les plans, les manigances, les alliances, vont semer tant de chemins possibles pour qu’ils puissent vivre tout simplement ! Il faut savoir que dans ce monde, malgré les lois du monde actuel, se sont celles d’antan qui priment et du coup, rien n’est régi de la même manière et cela donne un contexte particulier et passionnant à l’intrigue de cette série. Cela créé tant de rebondissements, qui donnent envie de hurler tellement le fatalisme de certaines situations nous met les nerfs à rudes épreuves, mais tout est logique, tout est bien pensé et il n’y a pas de conséquences inadéquates par rapport à l’univers que nous propose de suivre l’auteure.

Au delà de ce couple emblématique, de ces deux personnages qui nous sont devenir tellement attachants, que l’on aime tant suivre, il y a autour d’eux bien des personnages tout aussi passionnants. Alexiane Thill prend le temps de nous les présenter, de nous permettre de bien les différencier, et d’en connaitre suffisamment sur eux, pour qu’ils nous soient aussi intéressants à suivre. Plusieurs clans s’affrontent, chacun d’eux a son histoire et chacun d’eux est composé de personnages importants. Ainsi peut-on suivre et connaitre les chefs de clan, mais aussi ceux qui les accompagnent. C’est à travers le regard de Phèdre d’abord, puis de Caleb que nous les découvrons : ceux en qui ils ont confiance, ceux dont ils doutent, ceux qui vont se révéler auprès d’eux et selon la situation qui évolue. Chaque personnage change avec l’histoire, c’est un plaisir de constater que les amitiés vis à vis des MacCoy sont toujours aussi fortes, les retrouvailles n’en sont que plus imposantes encore. Et il y a ceux que nous allons apprendre à connaitre, et qui vont aussi au grès des événements changer et s’adapter, chacun commettant des erreurs car ils n’ont pas toutes les cartes en main pour prendre les bonnes décisions. Mais tout acte ayant des répercutions, parfois irréversibles, beaucoup de destins vont changer au fil des pages.

Un récit toujours aussi passionnant. On ne s’y ennuie pas une seule seconde, la situation continue d’évoluer, il s’y passe bien des choses, tant dans l’apprentissage de Phèdre en tant que chef de clan, que dans les manigances de ceux qui convoitent les terres et possessions des autres clans. Ce qui est fort intéressant, c’est de voir que malgré le fait que l’on soit au XXIème siècle, tous leurs actes sont dictés par les lois des clans des Highlands comme ce fut le cas bien des siècles plus tôt, c’est passionnant, fascinant par bien des aspects. Nous retrouvons des personnages auxquels nous tenons, nous souffrons avec eux de leurs peines, de leurs peurs et toutes les décisions qu’ils doivent prendre, au détriment d’eux même ou encore de ceux qu’ils aiment. Faire passer le clan en premier, est la première règle mais elle n’est pas toujours évidente à respecter, Phèdre et Caleb s’aiment mais ne sont pas destinés à pouvoir vivre heureux ensemble. J’ai trouvé tellement captivant de voir de quelles façons leurs rapports vont évoluer au grès des révélations au fil des pages qui se tournent.

C’est vraiment un grand plaisir de retrouver tous ces personnages, cette Ecosse passionnante, ses coutumes, et tout cet univers. Cette série se confirme une fois encore comme étant un coup de coeur, je prends tellement de plaisir à la lire, je me plonge dedans avec engouement et passion, pour découvrir tout ce qu’il s’y passe ! Je suis super fan de ce que propose l’auteure, j’aime tant la façon dont elle a eu de gérer son histoire, tout me plait sans hésitation. La plume de l’auteure se met au service d’un récit très bien construit, où tout arrive à point nommé, où chacun tient sa place, ce qui fait de cette histoire quelque chose d’unique. C’est une série que je relirai avec plaisir, encore et encore, en attendant je la conseille à toutes et je l’offre moi même à toutes mes amies tellement je l’ai aimé.

Qu’en est-il de la suite ? Y aura-t-il une suite ?
Ces deux tomes (plus les bonus) sont consacrés à Phèdre et Caleb, leur histoire prend « fin » avec ces deux parutions, mais Alexiane Thill a encore bien des projets pour cette série. Et pour nous qui sommes fan, on n’a plus qu’à croiser les doigts pour qu’ils se réalisent et que l’on puisse retrouver l’univers de cette série.

Les MacCoy #2 L’Ours et le Taureau
D’Alexiane Thill
Editions Hugo New Romance
Poche 730 pages
Sortie le 04/07/2019

pcc


Série Les MacCoy : 
Tome 1 : L’Ogre et le Chardon (numérique : 19/04/2018 – poche 13/06/2019)
Tome 1,5 : Dans les yeux de Caleb (Bonus disponible en numérique ici)
Tome 2 : L’Ours et le Taureau (poche 04/07/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>