« Bad » le tome 4 « Amour immortel » de Jay Crownover

bad-04

Résumé :
Elle est sa raison de vivre. Il est sa raison de fuir.
Tuer ou être tué. C’est la loi qui a régi l’enfance et l’adolescence de Nassir Gates. Aujourd’hui, il n’aspire plus qu’à une chose : l’anonymat. Et The Point semble l’endroit idéal pour ça : dans cet enfer d’asphalte et d’acier, personne ne pose trop de questions. Mais le jour où il aperçoit Keelyn Foster sur la scène de ce club malfamé où elle danse à moitié nue, il découvre ce qu’il n’attendait plus : une raison de vivre. Elle est trop jeune, trop innocente, trop vivante pour cet endroit et il se promet de la sauver. Même s’il doit pour cela replonger dans le mode de vie qu’il a fui.
Car, pour faire Keelyn sienne et lui offrir la vie qu’elle mérite, il sait qu’il n’y a qu’une solution : se hisser jusqu’au sommet de la hiérarchie secrète de The Point.

 ★ Merci aux Editions Harlequin pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’aime beaucoup lire Jay Crownover, elle sait nous proposer des héros qui détonnent un peu des autres et qui ont des histoires qui mêlent intrigue, danger et des relations torrides. Bad est une série que j’apprécie beaucoup, ses héros étant tous un peu différents, nous offrant ainsi des situations qui ne se ressemblent pas. Ce tome 4 toutefois ne m’a pas forcément convaincu, je l’avais déjà commencé sans accrocher et j’avais du arrêter ma lecture. Je l’ai repris une nouvelle fois, après une bonne pause et je l’ai lu en entier et si certains points sont vraiment intéressants, je n’ai pas su entrer dedans. Je vais essayer d’expliquer pourquoi, même si parfois, il est difficile de dire pourquoi nous n’adhérons pas à une histoire ou à des personnages.

La perspective de découvrir le personnage de Nassir, était plutôt assez intéressante. C’est un personnage sombre au passé très difficile, qui a été forgé pour faire le mal. Le mal a régit toute sa vie, et Jay Crownover nous propose de débuter ce roman avec ce qu’a été sa jeunesse ou dit autrement son apprentissage particulier de la vie. Avec ces explications, Jay Crownover nous plonge au coeur même d’un vécu qui conditionne un homme à vivre du côté du mal. De ce côté-là, j’admire la ligne de conduite qu’a tenu Jay, en nous proposant un personnage qui assume son point de vue et sa façon d’agir, sans devenir autre chose que ce qu’il est. Le mot bad, prend alors tout ton sens et j’ai apprécié découvrir la personnalité de Nassir. Découvrir son passé, c’est comprendre pourquoi il est comme ça et c’est alors fascinant de voir ce qu’il a fait de ces années de conditionnement.

Cet homme est le maitre de The Point, et c’est en persévérant et sans lâcher son but de tout contrôler, qu’il va ainsi régner par la terreur. Sa seule évocation en fait frémir plus d’un. Quand il rencontre Honor, de son vrai nom Keelyn, elle va devenir sa faille, sa faiblesse, bien qu’elle ne l’ait jamais rendu faible. En elle, il a vu son alter ego par bien des points, à l’époque c’était une jeune femme de dix-huit ans qui faisait du strip tease pour vivre, en elle beaucoup de tristesse, mais aussi un instinct combattif et déterminé qui font sa force de caractère. A ce moment-là, Nassir n’était pas grand chose mais Keelyn va le voir évoluer dans ce monde pour finir par en prendre la tête. De son côté, nous la découvrons alors qu’elle a quitté The Point pour Denver, loin de lui, loin de ce monde pour vivre une vie paisible. Elle a fuit, se cachant, allant jusqu’à changer son aspect physique mais cette vie ne lui correspond pas et elle finira par revenir après avoir revu Nassir qui l’a retrouvé.

Leur relation est toute particulière, un peu comme ces deux personnages anti-conformistes qui vivent en marge des autres. A la fois dans le luxe mais aussi dans des milieux luxurieux, ils ont une façon de voir les choses différentes des autres. Si au départ, Keelyn en veut à Nassir, c’est aussi parce qu’au delà du danger qui lui correspond, elle ne peut s’empêcher de n’être attirée que par lui. C’est à la fois inexplicable et pourtant très logique, cet homme fascine et ce qu’il dégage de danger est captivant. Il est aussi rassurant mais tout aussi flippant de savoir qu’un tel homme puisse décider que vous êtes pour lui et lui seul.

Si Nassir prend ce qu’il veut quand et comme il le veut d’habitude, ici, il va agir tout à fait différemment avec Keelyn, la laissant libre de faire le premier pas et d’exprimer ce qu’elle pense. C’est en cela que sa relation avec elle, est marquée dès le départ par la différence, différence due à l’attachement qu’il éprouve pour elle. Entre eux, l’alchimie est parfaite, elle et lui sont destinés à être ensemble. Il le sait et a su attendre des années qu’elle soit prête. En vivant avec lui, Keelyn va se rendre compte de qui il est, de ce qu’il a vécu et de sa façon de voir les choses, c’est ainsi qu’elle va d’autant plus s’attacher à lui. Entre eux, c’est une évidence, il fallait juste le temps de l’accepter.

Diriger The Point n’est pas de tout repos, le danger est constant et les ennemis omniprésents. Nassir ouvre un nouveau club qu’il a pensait pour que Keelyn puisse y trouver sa place et le seconder dans cette nouvelle entreprise. Mais beaucoup de contretemps, plus ou moins importants vont venir semer la pagaille après l’inauguration du lieu. Certaines personnes lui en veulent et c’est ce nouveau projet qui sera l’objet des attaques jusqu’à ce que lui-même en subisse les conséquences. Nassir va se rendre compte que ses actes qui sont selon lui justifiés, peuvent aussi avoir des conséquences sur des personnes qui n’ont rien demandé. Il fait le mal mais il vient aussi d’un pays qui vit dans la peur, et il va alors nous dévoiler une face de sa personnalité : celle qui laisse le choix aux gens de se sortir du guêpier dans lequel ils vivent avec la possibilité de faire autre chose. Le mal au service du bien, tout en restant cet être brut, dangereux, violent qui n’hésite pas à utiliser ses points et sa personne pour s’imposer. Il ne fait pas partie de ses caïds qui dirigent en envoyant les autres au casse-pipe, non lui, il donne de sa personne. C’est un besoin, il ressent l’attrait du danger comme faisant partie intégrante de lui.

Ce tome déborde d’érotisme, le monde qu’ils fréquentent est régit par le sexe, dont ils souhaitent que leurs clients puissent jouir en toute liberté et sécurité. Entre eux, ces années d’attente, ces longs moments à avoir envie l’un de l’autre sans jamais céder, auront rendu leur attente plus que fébrile. Ce sera une délivrance explosif, bien que parfois adoucit par les blessures ou autres contre temps de ce type, mais jamais sans cette part de sensualité torride qui les caractérise. Leurs moments d’intimité seront à la hauteur de leurs personnalités fortes et imposantes. Ils vont s’affirmer l’un vis à vis de l’autre, Keelyn n’hésitant pas à tenir tête à Nassir, qui n’a jamais trouvé adversaire s’opposant à son bon vouloir. Mais cela coule de source, entre eux c’est ainsi, explosif, dangereux, intense et torride.

Des points positifs dans le traitement de ces deux personnages, aucun doute là-dessous. Un Nassir fort et imposant, qui caractérise bien les héros comme Jay Crownover aime en proposer, une héroïne qui a suffisamment de hargne et de caractère pour savoir s’imposer à ses côtés, vis à vis de lui mais aussi de tous ceux qui attendent qu’elle tienne son rôle auprès du leader. Maintenant je n’ai pas vraiment accroché, peut être est-ce du aux personnages, je ne serai pas trop le dire. Ou peut-être que les rebondissements et les actes n’étaient, pour moi, pas à la hauteur de ce personnage emblématique qu’est Nassir. J’ai peut-être louper un truc, mais je pense qu’après deux lectures, si cela ne prend pas, c’est qu’il m’a manqué quelque chose ! Je ne dirai pas que c’est le tome de trop, car il correspond énormément à cet univers que propose de découvrir Jay avec Bad, mais celui-ci ne m’a pas autant plu que les autres tomes. Sur la fin nous découvrons qui seront ceux traités dans le dernier volume, à voir ce que cela nous réserve !?

« Bad » le tome 4 « Amour immortel » de Jay Crownover
Editions Harlequin, collection &H le 13/09/2017 : 381 pages

NOTE : 3,5/5


Série Bad (5 tomes) : 
Tome 1 : Amour interdit (09/03/2016) (poche 03/05/2017)
Tome 2 : Amour dangereux (06/04/2016) (poche 01/06/2017)
Tome 3 : Amour coupable (04/05/2016) (poche 01/06/2017)
Tome 4 : Amour immortel (13/09/2017) (05/09/2018)
Tome 5 : Amour insaisissable (05/09/2018)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>