« Bad » le tome 1 : « Amour interdit » de Jay Crownover

bad 01-amour-interdit

Résumé :
Premier volet de la série BAD – Quand la passion devient rédemption.
Une nouvelle recette de New Adult qui rafraîchit le genre : un mélange de small town book, une intrigue autour d’une enquête, une histoire d’amour impossible et très intense.
Seul l’amour pourra les sauver…
Il s’appelle Bax. Un nom qui fait trembler tout le quartier de The Point. Un nom synonyme de violence, un nom synonyme de sang. Et aujourd’hui, Bax a bien l’intention de le faire couler pour obtenir des réponses. Car il vient de sortir de prison après cinq années ; 1 826 jours passés derrière les barreaux, sans bière, sans fille, sans rien, pas même la garantie d’en ressortir vivant. Et pour commencer, il doit trouver Race, celui qu’il considérait comme son meilleur ami, pour lui poser quelques questions sur cette fameuse nuit où tout a basculé.
Elle s’appelle Dovie. La survie dans The Point, ça la connaît. Elle a même établi quelques règles. Règle n°1 : se la jouer discrète, par exemple en s’habillant comme un mec et en cachant sa crinière rousse. Règle n°2 : éviter de sortir avec les types du coin. Règle n°3 : ne jamais rien devoir à personne. Mais lorsque Race, son frère, disparaît mystérieusement, Dovie n’a plus le choix. Adieu les règles, bonjour le danger. Car son seul espoir de retrouver son frère tient en trois lettres : Bax.

 ★ Merci à Harlequin France pour ce SP ★
Lecture au format broché

☆ AVIS DE BELI ☆

Voilà une auteure qu’il me tardait de lire. Je commence donc ma découverte de ses publications par cette série « Bad » publiée chez Harlequin dans la collection H&, je les remercie pour ce service presse.

Dans ce premier tome, on se retrouve du côté de The Point : un quartier malsain, peuplé de dealers, criminels, drogués, on ne peut pas dire qu’il soit bon d’y vivre, non c’est plutôt de survie que l’on parle. Les personnages principaux vivent dans ce milieu : Bax vient de sortir de 5 ans de prison, on le découvre comme étant le héros noir, qui ne vit que dans l’illégalité, le mec infréquentable ! Sa petit étoile tatouée sous l’oeil annonce la couleur, dès qu’on l’aperçoit, on sait à qui on a à faire et pas question de s’y frotter. Dovie connait aussi la vie dans ce quartier, elle y vit mais cachée derrière des vêtements amples afin de ne pas attirer l’attention sur elle si blanche avec ses tâches de rousseur et sa chevelure rousse, elle tente au mieux de se fondre dans la masse, sa façon à elle de survivre.

Bax et Dovie vont se rencontrer alors qu’ils sont tous deux à la recherche du frère de Dovie : Race, qui a disparu. Race vient des beaux quartiers : The Hill où il est bon de vivre dans de biens belles maisons, où les jeunes gens font de belles études… Bax le cherche oui mais il veut le faire seul, pas question de se coltiner la petite soeur dont il n’a jamais entendu parler. Dovie sait bien que sans lui elle ne le retrouvera pas et elle souhaite plus que tout sauver son frère de n’importe quelle menace même de celle de son meilleur ami. On découvrira alors à quel point elle est tenace, les voilà donc ensemble pour mener leurs recherches. Seulement ils ne sont pas les seuls à chercher Race, qu’a-t-il pu se passer pour qu’il en vienne à disparaitre ainsi ? Tous les coups sont permis et dans ce milieu rien ne se fait de façon légal et sans heurts.

Sur fond d’enquêtes, on verra naitre une attirance entre deux personnes qui bien qu’ils aient vécu dans un milieu identique ne voient pas les choses de la même manière : Bax a choisit de sombrer dans l’illégalité tandis que Dovie veut se sortir de ce milieu. On les découvre peu à peu, à travers leur histoire passée. Dovie par sa douceur et sa gentillesse nous permettra de découvrir ce qu’il se trouve sous la façade de Bax. Il est cet homme torride, tatoué, j’adore cette étoile sous son oeil mais au fond de lui, il n’est pas si mauvais que ça.
La narration à deux voix est intéressante car elle nous permet de bien cerner les deux personnages, on s’y attache autant au bad boy qu’à cette jeune femme pleine de caractère.

Bax est un personnage fascinant, son côté sombre le rend tout de suite attirant, mystérieux, toute part d’obscurité cache une blessure ou un événement, quelque chose qui marque une personne. On a envie de le connaitre, de savoir pourquoi il a pris le chemin de l’illégalité. Son physique, sa présence nous attire comme des aimants, il est fascinant. Moi il m’a subjugué dès le départ, tant dans sa façon abrupte de s’exprimer, dans sa façon de voir les choses, si sur de lui tout en étant quelqu’un qui n’attend plus rien.

L’auteure sait nous rendre addict à ce monde noir où la malversation est de mise. C’est rythmé par des rebondissements dans l’enquête, des révélations sur leur passé, qui ils sont. On ne s’y ennuie pas, le tout est harmonisé par cette relation intense entre les deux personnages.
C’est une romance qu’il est bien agréable de lire et que je prendrais plaisir à suivre les prochains tomes qui évoqueront les autres personnages.

« Bad » le tome 1 : « Amour interdit » de Jay Crownover 
Editions Harlequin France, collection H& le 09/03/2016  : 384 pages

NOTE : 4/5

(Chronique du 18/02/2016)


Série Bad (4 tomes) au format broché : 
Tome 1 : Amour interdit (09/03/2016)
Tome 2 : Amour dangereux (06/04/2016)
Tome 3 : Amour coupable (04/05/2016)
Tome 4 : Amour immortel (13/09/2017)


★ Merci aux Editions Harlequin pour ce SP ★
Lecture en format poche

  AVIS DE PANDO

Je dois surement être la dernière personne sur terre qui aime ce genre de lecture à n’avoir encore jamais lu Jay Crownover ! Maintenant que c’est chose faite, je ne suis pas prête de m’arrêter.

Bad, est une véritable histoire de Bad Boy ! On entre de l’univers de « tous les coups sont permis ». Les personnages restent cohérents avec ce qu’ils sont du début à la fin, le « Rebelle » ne se transforme pas en un amoureux transit, il garde sa ligne de conduite, celle qui nous a fait craquer pour lui et j’avoue que cela fait du bien.

Dovie et Bax deux personnages  que tout oppose, ils ont pourtant un point commun : faire tout leur possible pour retrouver Race. Leur rencontre ne sera pas le fruit du hasard, Bax sait comment trouver ce qu’il cherche et tous les chemins mènent à Dovie. Bien qu’effrayée par la personne qui se tient devant elle Dovie ne perdra pas la face. Race lui a décrit Bax, elle sait donc qu’il ne faut pas trop le pousser, il est violent et n’a aucun scrupule, sa réputation n’est plus à faire, l’expression qui s’y frotte s’y pique lui va à merveille. Mais derrière cet air d’homme intouchable, Dovie aperçoit Shane, un homme qui peut se montrer diffèrent de la brute qu’il met en premier ligne.

Tout deux ne sont pas ravis de partager du temps ensemble, Dovie le pousse à l’accepter lors de ses recherches au grand dam de Bax qui se serait bien passé d’elle. Mais sans vraiment le comprendre il va s’attacher à cette rousse sur qui il ne se serait pourtant jamais retourné. A force de la côtoyer il va voir qui elle est vraiment, une femme forte qui s’en est sortie malgré les casseroles qu’elle trimballe derrière elle. Elle lui redonne espoir en l‘humanité, lui qui n’a connu que les galères et ce qu’on fait pour pouvoir survivre dans ce genre de ville. 

Une histoire qui m’aura vraiment conquise, avec des personnages diffèrents de ce qu’on a l’habitude de lire, avec des scènes violentes, des intervenants mauvais totalement en adéquation avec ce qui ressort de l’histoire. Bax est un véritable rebelle, c’est tellement excitant (dans tous les sens du terme) de le voir évoluer au fil des page. Ce que j’ai le plus apprécié chez lui c‘est qui garde ce côté « intouchable » tout au long de la lecture, il reste lui-même, il ne se transforme pas en guimauve enamouré qui a tendance à me faire lever les yeux au ciel. Lui c’est l’homme torturé, ténébreux, violent, qui vous en colle une et qui n’hésitera pas à vous frapper si vous êtes à terre, mais c’est aussi un ami fidèle qui est prêt à aller en prison pour vous, à vous sauver au péril de sa vie, c’est un homme droit enfin autant qu’on peut l’être dans les situations qui nous sont exposées.

Dovie, c’est la pureté dans ce monde de brute et pourtant elle ne se laisse pas faire, elle est douce, dévouée, pleine de bon sens. Elle aide ceux qui en le plus besoin sans chercher à avoir quoi que se soit en retour. Sa rencontre avec Bax ne va pas non plus la transformer en petite chose fragile, bien qu’elle ait besoin d’être sauver elle restera elle aussi égale à elle-même et prête à tout pour retrouver son frère.

Nous avançons dans l’histoire avec le point de vue de ces deux personnages, ce qui aide vraiment à se positionner et comprendre ce qui se passe sans rien manquer. L’intensité de ce qui se passe entre Bax et Dovie ne fait que s’accentuer au fil des pages. On partage avec eux des moments d’émotions fortes, de partages, de don de soi et de lâcher prise, il doit être tellement bon de se sentir protéger par un homme comme lui.

On a aucune envie de les laisser, la lecture est addictive, je ne suis pas passée loin du coup de cœur, ce que je peux vous dire c’est que désormais cette auteure fait partie de celles dont je me plongerai dans les livres les yeux fermés avec le certitude de passer un bon moment. Le tome 2 et 3 m’attendent déjà dans ma bibliothèque, ils ne feront pas long feu, j’ai tellement hâte de découvrir les autres personnages.

Alors si comme moi vous êtes de ceux qui n’ont pas encore lu Jay Crownover, foncez, vous ne serez pas dèçue.

« Bad » le tome 1 : « Amour interdit » de Jay Crownover
Editions Harlequin collection &H Poche le 03/05/2017 : 384 pages

 Note : 4,5/5

(Chronique du 16/06/2017)


Série Bad (4 tomes) au format poche : 
Tome 1 : Amour interdit (03/05/2017)
Tome 2 : Amour dangereux (01/06/2017)
Tome 3 : Amour coupable (01/06/2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>