« The Ivy Chronicles » #2 « Supplices » de Sophie Jordan

the-ivy-chronicles-02

Résumé :
Fille née pour les flirt et la fête, Emerson n’a jamais eu aucun problème pour trouver un gars volontaire. Elle a toujours choisi ses attaches avec attention, et elle n’a jamais rompu ses trois règles primordiale :
Ne rien laisser voir de votre vrai vous.
Ne jamais tomber amoureuse.
Toujours les laisser implorer pour avoir plus.
Ensuite arrive Shaw. Un coup de coeur, mais qui est du mauvais côté de la barrière, il est à l’abri de ses plaisanteries et de son sourire. Après l’avoir sauvée d’une nuit désastreuse dans un bar de motard, il n’essaie même pas de l’emmener dans son lit, il l’appelle, la taquine et la renvoie chez elle à la place. Incapable de résister à un défi, ou d’oublier le maladroit motard sexy, elle se promet de le mettre à genoux. Mais au lieu de faire croire à Shaw qu’elle a envie de lui. Pour la première fois de sa vie, elle jette ses règles aux orties. Soudainement, c’est elle qui est transie pour un gars qu’elle ne peut contrôler. Un gars qui ne se contentera de rien de moins que la vrai Emerson, qui l’oblige à faire des choses qu’elle n’a jamais imaginées, y compris faire face à un passé qu’elle pensait avoir enterré. Un gars qui pourrait tout simplement plus la quitter…

 ★ Merci aux Editions J’ai lu pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’ai beaucoup apprécié la lecture du premier tome de cette série, c’est donc avec entrain que j’ai lu celui-ci. Ce deuxième tome nous permet de suivre Emmerson, entourée de ses amis, des personnages que nous connaissons tous alors. Nous allons aussi y découvrir celui qui sera face à elle, un homme qui ne gravite pas dans sa sphère sociale et qui n’est pas un étudiant.

Emmerson, nous la connaissions comme l’allumeuse, la femme à hommes, qui enchainent les nuits sans lendemain. Elle s’est taillée cette réputation et elle semble bien le vivre, mais à apprendre à la connaitre, cela nous permet de découvrir qui est la vraie Emmerson, loin de ce cliché ambulant de l’étudiante qui s’envoie en l’air avec tout ce qui bouge. C’est dans un contexte qui n’est pas le sien, loin de ses amies qui ont des vies bien remplies avec leur petit ami respectif, qu’elle va faire la connaissance de Shaw. Elle a suivi Annie, une étudiante qui n’est pas vraiment son amie, mais qui lui a proposé de sortir alors qu’elle n’avait pas de projet. Seulement voilà, elle ne s’attendait pas à passer la soirée dans un bar peu recommandable, fréquenté par des bikers. La voilà donc embarquée, tant bien que mal pour cette soirée, juste parce que Annie craque sur le chanteur du groupe qui doit s’y produire, des étudiants comme elles. Emmerson pour mieux supporter cette soirée et bien d’autres choses encore qu’elle vit en ce moment, décide de se noyer dans l’alcool, mais la soirée prend une tournure inattendue lorsqu’elle envoie balader un biker, et que cela tourne à la bagarre. Résultat des courses : son « amie » Annie l’abandonne sur place, dans cet endroit mal fréquenté avec des hommes qui ne cachent rien de leurs envies, sans moyen de locomotion, ébréchée et désemparée.

Shaw de son côté, est un homme qui se font bien dans le paysage, de carrure imposante, il est jeune par rapport à la clientèle du bar, mais porte comme eux un blouson de cuir, et a tout du parfait motard. Un homme bien loin de ceux que fréquente Emmerson, elle l’a bien remarqué, il l’a remarqué aussi et ils auront un petit moment où ils vont se croiser au détour d’un couloir avant que la situation ne dégénère. Il sait que cette jeune femme n’a rien à lui offrir, qu’elle vient d’un milieu aisé, que c’est une fille à papa née avec une cuillère en argent dans la bouche, mais il ne peut pas s’empêcher de la regarder, elle le fascine. Quand tout tourne mal au sein de l’établissement, il se doit de la protéger et lui propose de la ramener chez elle. Emmerson malgré l’attirance qu’elle éprouve pour lui, sait aussi que les hommes cachent bien son jeu, mais c’est la meilleure solution pour elle. Le lendemain, elle se réveillera dans un lit qui n’est pas le sien, cette soirée n’était pas une bonne idée et semble mettre à mal tous ses principes concernant les hommes.

Tous deux n’étaient pas amenés à se rencontrer, mais le destin en décide autrement quand il s’avère que Shaw connait Reece, le petit ami de Pepper, les deux personnages du premier tome. Ils vont donc se revoir et Shaw compte bien ne pas laisser passer cette chance, mais quand Emmerson pense à une nuit et rien d’autre, lui voit les choses un peu différemment. Qu’à cela ne tienne, il ne se passera donc rien, l’affirme Emmerson. Mais tous deux s’attirent comme des aimants, et l’alchimie qui explose entre eux est forte et intense et il va être difficile d’y résister. Commence alors une relation particulière, car tout du long, combattue pour pas que l’attirance prenne le pas pour développer des sentiments qui seraient inacceptable pour la jeune femme.

Nous allons comprendre pourquoi Emmerson se cache derrière cette image d’allumeuse, pourquoi elle ne souhaite pas s’approcher de trop près d’une quelconque relation. Elle vit auprès d’une famille dysfonctionnelle : son père a quasiment été absent une bonne partie de sa vie, il s’occupe d’elle financièrement, sait être présent dans les moments marquants mais c’est auprès de sa mère qu’elle a vécu. Mais le remariage de celle-ci, a engendré une situation inattendue et quand Emmerson a eu besoin de sa mère, celle-ci n’a pas été du soutien qu’elle attendait. Au delà de ce qu’elle a vécu, c’est surtout cette réaction de sa mère qui l’a blessé et cela a cassé toute relation saine et plaisante avec elle. Alors qu’Emmerson a vingt ans, elle continue à la perturber avec ses coups de fil et ses desiratas. Elle se sent de plus en plus seule, surtout que ses amies filent le parfait amour, mais elle ne souhaite pas connaitre cela, elle veut juste être bien entourée et ne pas penser à tout ce qui ne va pas.

A travers le personnage de Shaw qui tente de s’imposer dans la vie si fermée d’Emmerson, nous découvrons leurs deux personnalités ainsi que leur histoire. Tous deux sont en fin de compte deux solitaires, mais par la force des choses, contraints de s’isoler pour divers raisons, ils doivent se murer derrière cette solitude pour combattre les moments difficiles de leur vie. Emmerson devient très vite attachante, quand on apprend à la connaitre, elle est très vulnérable et elle va vraiment tout faire pour que personne ne perce sa carapace mais elle se sent si bien auprès de Shaw. Elle livre un combat entre la raison et son coeur. Shaw de son côté, insiste par moments sachant qu’elle éprouve quelque chose, mais il est parfois difficile de s’imposer quand la personne en face de soi est si dur à convaincre.

C’est une romance qui se lit toute seule, j’ai passé un très bon moment à la lire ! Quelques éléments viennent surprendre et confirmer qu’Emmerson est loin d’être ce qu’elle prétend. J’ai trouvé que leur relation évoluait avec ce sentiment de sécurité récurrent au personnage de Shaw, qui se sent lui même bien perdu. Les deux personnages sont attachants et sensibles, nous offrant des moments très intenses dans l’intimité et très fort en émotions quand on les voit se débattre avec les sentiments éprouvés. Les suivre fut très plaisant et j’ai apprécié de voir que tous deux, si seuls, ont su se trouver et combattre les démons de leur passé, qui n’ont de cesse de les poursuivre dans leur vie actuelle. La seule chose qui est un peu dommage, c’est que l’auteure n’a pas offert à Shaw la possibilité de voir ses soucis familiaux se régler, alors qu’Emmerson avait creusé une ouverture en ce sens, il n’y a pas eu de suite. C’est un peu dommage, car si tout rentre dans l’ordre pour Emmerson, en fait de compte Shaw est un peu laissé pour compte. Peut être que le prochain tome nous apportera quelques avancées concernant son histoire de famille, mais j’ai un doute, à voir au prochain tome.

Sophie Jordan introduit et approfondi un peu l’existence de ce club libertin, déjà évoqué dans le premier tome. Il prendra plus d’importance dans le prochain, lorsque sera évoqué le personnage de Georgia, que nous avons continué à suivre ici. A la façon des séries New Adult, on apprend à connaitre tous les personnages dès le premier tome, c’est donc avec plaisir que l’on découvre les suites, qui nous permettent de découvrir l’histoire de tous ces personnages que l’on a suivi.

« The Ivy Chronicles » #2 « Supplices » de Sophie Jordan
Editions J’ai Lu pour Elle le 20/02/2019 : 318 pages

NOTE : 4,5/5


Série The Ivy Chronicles (3 livres):
Tome 1 : Prémices (02/03/2016)
Tome 2 : Supplices (sur le personnage de Emerson) (20/02/2019)
Tome 3 : (sur le personnage de Georgia) (19/06/2019)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>