Hades Hangmen #7 Le loi du plus fort de Tillie Cole

hades-hangmen-07-la-loi-du-plus-fort

Résumé de l’éditeur :
« Tanners Ayers m’avait fait l’amour en sachant que nous n’aurions qu’une seule nuit. Que le Prince Blanc et la princesse du cartel ne pouvaient pas s’aimer. Mais cette nuit-là, il n’y avait eu entre nous ni couleur de peau, ni culture,ni affaires. Juste nos deux corps mêlés. »
Héritier d’une organisation suprématiste, Tanner Ayers a été élevé dans la violence et tue sans merci pour servir sa cause, jusqu’à sa rencontre avec Adelita Quintana, fille du trafiquant de drogue le plus influant du Mexique. Tanner et Adelita se détestent immédiatement, pourtant ils ne peuvent nier l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Bientôt, le jeune homme décide de tout quitter : il rejoint les Hades Hangmen dans l’espoir de pouvoir un jour aimer Adelita librement. Des années plus tard, les deux amants se retrouvent enfin. Mais entre le gang de bikers et le cartel, la guerre gronde. Tanner et Adelita devront se battre pour cet amour qui met tous leurs proches en danger…

 ★ Merci aux Editions Milady pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Impossible de résister à l’appel des Hades Hangmen ! Ce tome m’attendait à mon retour de vacances et je n’ai pas tardé à l’ouvrir, avec cette promesse de toujours passer un bon moment avec cette série que j’adore. Chaque histoire est différente, même si le contexte général reste le même, à savoir que rien ne se passe sans que le sang ne coule : guerre de clans, guerre vis à vis des adversaires qui sont de plus en plus coriaces, et qui nous dévoilent des actions violentes et macabres. L’univers des Hades reste sombre, et la femme reste un pion de tous ces groupes qui les utilisent pour satisfaire leurs envies, quelles qu’elles soient mais elles restent celles pour qui les Hades se battront.

En commençant ce septième tome, on retrouve de suite cet univers qui nous plait tant et tous ses personnages que nous connaissons bien maintenant. Les Hades Hangmen ne cessent d’évoluer depuis le départ, le groupe change, même si les fondateurs restent et si certains viennent à mourir, d’autres les intègrent pour venir étoffer cette grande famille. De leurs ennemis, certains choisiront de les rejoindre, n’étant plus en adéquation avec les pensées qui régissaient leur vie précédente. C’est ainsi que des personnages comme Tanner ont rejoint les Hades, pour trouver la paix et une liberté dont ils ne jouissaient pas dans leur ancienne vie. Nous continuons ainsi de découvrir ces groupes qui constituent une menace pour les Hades Hangmen, par leur activité et leurs envies de vengeance.

Tanner, ce personnage, ancien membre du Klan, ce groupe néo-nazi qui revendique la suprématie de la race blanche. Nous allons découvrir ce personnage plus avant ici, il fait maintenant parti des Hades Hangmen, mais il est parfois difficile pour lui d’être celui qu’il est, il doit assumer ses actes et ses pensées du passé. Tillie Cole va nous présenter son personnage à travers ce qu’il pense mais aussi à travers des souvenirs de son passé, qui nous permettent de comprendre de quelles façons il est devenu cet homme qui croyait en tout ce que son père disait sur les autres, ces races inférieures, nous comprenons alors comment la haine a pris le pas sur le reste. Ce sont aussi des souvenirs qui évoqueront comment ce nazi a pu tomber amoureux d’une mexicaine, Adelita, une jeune femme à la peau basanée. Une histoire à la Roméo et Juliette, tous deux n’étant pas destinés à finir ensemble. Ils sont aimés, cachés, le temps de quelques jours, mais la promesse d’un avenir commun leur a permis de tenir le coup face à tout ce qu’ils vivaient.

Deux ans plus tard, nous allons tous deux les suivre, dans leur quotidien et dans cette quête d’une vie meilleure. La multiple narration nous permet de voir où ils en sont après s’être connus : Tanner a fait un très long chemin vers l’acceptation de ce qu’il était et vers le changement radicale de vie, il a intégré les Hades en quittant le Klan, qui sont bien décidés à le tuer. Mais c’est le prix à payer pour qu’un jour, elle puisse le rejoindre et pour qu’ils puissent vivre heureux. Adelita n’a jamais cessé de l’aimer, elle l’a attendu jour après jour mais n’a jamais eu aucune nouvelle, ni aucune visite. Elle vient d’apprendre qu’elle va devoir épouser Diego, qu’elle connait depuis toujours et qui est le bras droit de son père. Un homme, un ami  mais pour qui elle n’éprouve aucun sentiment amoureux, son coeur appartenant à Tanner. Un homme qui va aussi s’avérer être plus monstrueux qu’il n’y parait. Mais elle n’a pas le choix,  son père lui a bien fait comprendre. Chacun de leurs côtés, ils ont survécu aux épreuves et à la séparation, tout en sachant que jamais ils ne pourraient oublier l’autre, mais avec aussi cette idée que peut être jamais ils ne pourront se retrouver, leur entourage étant ce qu’il est : la mafia mexicaine contre le Klan néo-nazi.

Tanner est un personnage très intéressant, l’univers dans lequel il a grandit, avec cet endoctrinement de son père l’est d’autant plus. C’est toujours passionnant de découvrir ce type de personnage, de voir comment on peut en arriver à tant détester un type bien défini de personnes. Quand les souvenirs le portent à sa vie d’avant, nous appréhendons qui il était et cette haine farouche qui l’animait. Tout ce que en quoi il a cru, tout ce que son père lui a inculqué va exploser quand il fera ce séjour au Mexique et qu’il fera sa connaissance à elle. Sachant ce qu’il est aujourd’hui, un homme qui a tout plaqué pour revivre, malgré les traces laissées sur son corps, ses tatouages haineux, j’ai adoré lire son passé et comprendre ainsi bien des choses sur ce qu’il a vécu.

Face à lui, une jeune femme, de primes abords, une princesse gâtée, choyée, heureuse et qui n’a pas à se faire de soucis sur quoique se soit, puisque tout lui est servi sur un plateau d’argent. Mais c’est surtout une jeune femme, qui a un père qui gère un cartel mexicain, un homme redoutable qui donne dans des trafics en tous genres. Elle n’a donc pas trop son mot à dire sur ses choix et elle doit se plier aux exigences de son père. Adelita a vécu sa relation avec Tanner, cachée, de peur de s’attirer les foudres de son père, et c’est avec angoisse qu’elle doit accepter tous ses desideratas comme celui d’épouser Diego, un homme encore plus cruel que lui. Nous découvrons ainsi que sa vie n’est pas si simple que cela, sa condition de femme ne lui permettant pas de prendre part aux affaires, et lui octroyant un rôle bien défini et peu enviable.

Deux personnages qui ont tous deux eu des vies très marqués par la personnalité de leurs pères, deux hommes mauvais et imposants, qui tiennent une place importante au sein de leur groupe respectif ! Tous deux ont vécu quelque chose de fort durant un laps de temps court, mais qui les aura marqué à vie, avec cette promesse d’être une jour réuni. Ils vont être séparés par la force des choses, de ce qu’ils vivent auprès des leurs. Mais ils finiront par se retrouver, dans des circonstances qui n’étaient pas prévues et qui vont accélérer tout ce qu’il se passe autour d’eux. Le Klan, le cartel mexicain, les Hades, la situation devient explosive. Tillie Cole arrive dans chacun de ses tomes, à mettre ses personnages dans des positions complètements scabreuses et dangereuses, octroyant au récit ce rythme tenu et haletant qui vous tient en haleine tout du long. On se demande très souvent comment ils vont s’en sortir mais aussi qui va s’en sortir !? Tanner va être confronté à Adelita bien plus tôt qu’il l’avait prévu et dans des circonstances qui ne sont pas celles qu’il espérait, leur situation est alors encore plus en danger qu’au départ et il va devoir s’imposer au groupe, alors qu’il essaye tant bien que mal l’intégrer. Tout va aller très vite et c’est alors qu’il pourra mesurer s’il est bien à  sa place parmi eux.

Lu d’une traite, impossible de ne pas replonger dans ce monde tout particulier que nous propose Tillie Cole. J’ai trouvé ce tome plus « sage » que d’autres, bien que l’on apprenne bien des agissements condamnables encore une fois et que les personnalités malsaines ne sont pas en reste. La soif de vengeance reste un des créneaux qui guident les pas de plusieurs personnages dans leurs actions, violentes et sans concession. Ici encore, les personnages ont tous vécu des moments difficiles, dans leur enfance, dans leur éducation, voir dans leur endoctrinement. Nous continuons de suivre les « anciens » et à découvrir des nouveaux, l’approfondissement des personnages est toujours aussi intéressante, passionnante !

Encore une réussite pour ce tome, où l’on retrouve tous les ingrédients de cette série que l’on apprécie beaucoup, pour les fidèles ! Qu’ils soient Hades Hangmen dès le début, qu’ils soient de ceux qui les rejoignent, chacun a une histoire propre que j’adore découvrir à chaque fois. Les femmes qui les accompagnent ont toutes vécu des moments bien difficiles dans leur vie, de par leur condition de femme, dans des groupes où elles n’avaient pas leur mot à dire et où elles ne pouvaient que subir leur vie. Une série que j’apprécie toujours autant.

Hades Hangmen #7 Le loi du plus fort
De Tillie Cole
Editions Milady
Semi-poche 573 pages
Sortie le 21/08/2019


Série Hades Hangmen :
Tome 1 : Hors-la-loi (28/04/2017)
Tome 2 : Sans foi, ni loi (26/05/2017)
Tome 3 : La loi d’attraction (29/09/2017)
Tome 4 : Au dessus des lois (20/06/2018)
Tome 5 : La loi du silence (19/09/2018)
Tome 5,5 : I do, baby
Tome 6 : Force de loi (28/11/2018)
Tome 6,5 : Beauty found
Tome 7 : La loi du plus fort (21/08/2019)
Tome 8 : La loi d’exception (19/08/2020)
Tome 9 : Viking 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>