« A corps brisés » de Anna Scott

a-corps-brises

Résumé :
Il est riche, dominateur, arrogant… insupportable !
Saura-t-elle l’apprivoiser ?
Le cœur en miettes, Jeanne se noie dans le travail pour oublier que son fiancé vient de la quitter.
Au Château, où elle officie comme kiné, elle doit s’occuper d’un nouveau patient, Adam Champdor. Le corps brisé par un grave accident de moto, il est persuadé de ne plus jamais remarcher. Le jeune homme est riche et arrogant, et son caractère dominateur ne l’a pas préparé à vivre une telle épreuve.
Entre Jeanne et Adam naît une passion torride et tourmentée, où chacun essaie de se reconstruire.
Mais bientôt, la jeune femme doit faire face à un terrible choix, sans doute le plus important de toute son existence…

  Merci aux Editions Addictives pour ce SP

☆ AVIS DE BELI ☆

Une romance dont le résumé m’a tout de suite inspiré. J’avais envie de plonger dans cet univers très intimiste du métier de kinésithérapeute, qui positionne les soignants au plus proche de leurs patients. L’idée que cette kiné puisse se retrouver face à cet homme défait par ce qu’il a vécu m’intriguait, c’est cela qui m’a motivé.

L’héroïne que nous propose Anna Scott, vit une période difficile de sa vie, elle se sent vide et abandonnée. Son petit ami vient de la plaquer après trois ans de relation, elle vient d’avoir son diplôme et débute un job de kinésithérapeute dans un château au plus près de ses patients. Et c’est l’un de ces patients dont elle va devoir s’occuper qui va engendrer toute une série d’événements qui vont changer sa vie. Ce petit brin de femme aurait pu être très déstabilisée face au personnage masculin, plus qu’imposant tant par son physique que par son attitude, mais elle a su s’imposer et ce sans se forcer et de manière très naturelle. J’ai apprécié la voir s’ouvrir par le biais de son travail, la voir rester digne face à tout ce qu’elle vit.

Lui, c’est Adam, un jeune homme qui a vécu un accident de moto, qui a changé sa vie. Il se sent complètement démuni face à ce qu’il vit et son mauvais caractère prend le pas sur tout le reste. Au lieu d’être combattif, il n’a fait que s’enfoncer dans la douleur et la non envie de s’en sortir, emportant dans sa descente aux enfers tous ceux qui l’entourent. Ils doivent supporter cette mauvaise humeur et subir ses remarques, l’entente familiale n’étant pas au beau fixe, rien n’est fait pour qu’il s’ouvre aux autres. Quand il se retrouve face à cette nouvelle kiné, il ne peut pas s’empêcher de lui cracher toute sa verve à la figure, restée digne, Jeanne lui tiendra tête même si au fond d’elle, elle sait qu’elle va avoir du mal avec lui.

Le récit prend une tournure à laquelle on ne s’attend pas quand le sauvage Adam finit par s’adoucir, un peu trop vite à mon goût, le contraste est un peu trop marqué. Adam décide de suivre les conseils de sa kiné et de tout faire pour s’en sortir, son changement d’attitude nous permet de découvrir la véritable personnalité de cet homme qui se cache derrière cette façade sombre.  Jeanne va se rapprocher de lui, alors qu’à côté de cela, il lui arrive tellement de choses qu’elle ne contrôle pas et qui vont encore chambouler sa vie.

Le récit est assez dense car il s’y passe beaucoup de choses. Les événements se succèdent, de révélations en rebondissement l’histoire de ce couple ne sera pas de tout repos. Beaucoup de non dits provoqueront de nombreuses scènes et conséquences fâcheuses qui mettront tout en péril. Le mystère qu’occasionne le personnage masculin reste l’un des éléments qui provoque bien des actes ingérables. Anna va voir sa vie prendre encore une direction différente et si elle éprouve des sentiments profonds pour Adam, elle va aussi beaucoup souffrir et subir. Lui, reste ce personnage emblématique, fort et qui semble à l’épreuve des balles mais au fond, c’est qu’il n’avait pas encore rencontré la bonne personne.

C’est une lecture plutôt assez attrayante et captivante aussi, seulement certains moments m’ont un peu moins accaparés que d’autres et je n’ai pas été forcément en accord avec les réactions des personnages parfois. Certains changements s’opèrent en eux, un peu trop rapidement et facilement. Du coup, malgré l’engouement du récit qui comporte de multiples rebondissements qui rythment constamment le récit, j’ai été par moments gênée, ce qui ne m’a pas permis d’adhérer totalement à l’histoire.

« A corps brisés » de Anna Scott
Editions Addictives le 07/02/2019 :  pages

NOTE : 3,5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>