Les MacCoy #3 La Louve et le Glaive de Alexiane Thill

les-maccoy-03-la-louve-et-le-glaive

Résumé de l’éditeur :
Après plusieurs années de voyage autour du monde, Elisabeth MacCoy est de retour à Inchkeith, l’île de son Clan, bien décidée à prendre la place qui lui revient de droit en tant que sœur du Chef. Écartée de l’action depuis son plus jeune âge, elle veut enfin avoir son mot à dire, surtout alors que le spectre d’une guerre à venir plane sur les siens…
Mais revenir à Inchkeith implique pour Elisabeth de devoir se confronter à Duncan, son premier amour, dont un fossé d’amertume la sépare désormais… Devenu le bras droit de son frère, il a toujours placé sa loyauté envers le Clan MacCoy au-dessus de toute autre considération, y compris son propre bonheur. Cependant, face à la femme qu’il n’a jamais pu oublier, qu’adviendra-t-il de ses allégeances ?

 ★ Merci aux Editions Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Retrouver ma série préférée de 2019, et d’avant même puisque j’avais lu le tome 1 en numérique en 2018, c’est juste un réel bonheur. Les deux premiers tomes ont été pour moi un immense coup de coeur, et c’est eux que je cite quand on me dit : lecture 2019 préférée ? Je les ai d’ailleurs offert à toutes mes amies qui aiment lire, tellement j’avais envie qu’elles les découvrent aussi. Alors ce tome 3, c’est juste un beau cadeau et j’avais hâte de replonger dans cet univers.

D’abord abordons assez simplement pourquoi j’aime tant cette série ? Déjà, elle se passe en Ecosse, et comme beaucoup de lectrices, je suis fascinée par l’histoire de ce pays et je ne suis pas insensible aux charmes des Highlanders. Si le récit à la période actuelle, de façon contemporaine, l’esprit de la série reprend les traditions d’antan en Ecosse, du temps où les clans régnaient sur leurs terres. Ce mélange du passé et du présent, est juste une idée merveilleuse et la proposition est audacieuse, originale et nous propose alors un récit entrainant et passionnant. A cela, s’ajoutent des personnages fascinants à lire et découvrir, et une aventure hors-normes qui nous permet alors d’avoir une histoire à part et exceptionnelle. Plus que ravie, je dirai même conquise et amoureuse de deux premiers tomes, il me tardait donc de lire cette suite.

L’idée même de ce roman, en nous parlant de la Louve, qui n’est autre que la petite soeur de Caleb MacCoy et du Glaive, qui est Duncan, le meilleur ami de ce dernier est une très bonne idée. Pourquoi ? Car nous restons ainsi bien encré auprès de Caleb et Phèdre qui n’ont pas fini de vivre leur histoire, ensemble et au sein de leur clan, déjà c’est un premier point important. Cela nous permettra de les suivre encore, et de voir ce qu’il advient d’eux. J’ai apprécié qu’Alexiane Thill nous permette de les suivre ainsi, de façon si proche, car beaucoup d’auteurs oublient trop vite les personnages qui ont début une série et c’est parfois dommage. Ensuite en évoquant Duncan et Elisabeth, nous allons nous plonger dans le passé et donc dans l’histoire de famille des MacCoy et ça, c’est un pure bonheur ! Donc vous l’aurez compris, j’ai été plus qu’emballée par l’idée et j’ai attendu le bon moment pour le lire, je ne voulais pas être dérangée dans ma lecture. Et cette année, ce n’était pas chose évidente que d’être seule pour lire, août m’a offert quelques jours où j’ai pu m’y plonger.

Le récit de ce troisième tome est dans la continuité des précédents. A noter la petite récap en début de roman sur ce qu’il s’est passé avant, que j’ai trouvé très bien faite. Je pense que cela devrait être d’emblée proposer sur toutes les séries que l’on lit, car on a beau dire, on en lit beaucoup des séries. Même si celle-ci est à part et qu’il est impossible d’oublier ce qu’il s’est passé, j’ai trouvé l’idée de proposer cette introduction judicieuse. Nous sommes donc replongés directement dans le récit de cette aventure écossaise, auprès des clans MacCoy et MacLeod qui se sont alliés par le biais de Caleb et Phèdre. C’est auprès de Duncan, que nous commencerons à évoluer dans le fief du clan MacCoy, très vite rejoint par Elisabeth, la jeune soeur MacCoy.

Duncan est un personnage très intéressant, j’ai apprécié la façon dont il a d’être très posé, très calme, on dirait que rien ne peut l’ébranler. Sa position au sein du clan, auprès du Laird est importante et nous comprendrons au fil de notre lecture de quelle façon il en est venu à être si fidèle à Caleb. C’est un homme très discret sur ce qu’il pense et éprouve et c’est presque fascinant que de le suivre car il a une maitrise de lui-même qui est assez impressionnante. Ce que nous apprenons aussi de lui, c’est cette fidélité à toutes épreuves à son clan. Il est d’une constance dans cette fidélité, assez impressionnante, nous comprendrons pourquoi quand nous découvrirons son passé. Un passé qui nous apprend tant de choses, sur le fonctionnement de ces clans, sur leur évolution et sur les enjeux qu’ils représentent. On comprend aussi quelle est la place de chacun, la hiérarchie d’un clan étant très importante, et maintenue tout comme les traditions.

En comparaison à son personnage, nous avons la très exubérante Elisabeth, une jeune femme de sept ans plus jeune et qui a toujours su s’imposer par sa jovialité et sa fougue. Elisabeth, ce fut d’abord une jeune enfant débordante de bonne humeur, qui a vécu avec Duncan depuis sa naissance, pour elle, il a toujours tenu une place importante dans sa vie. Découvrir comment ils ont vécu toutes ces années, voir l’évolution, fort intéressante de leurs rapports est passionnant. C’est alors que nous comprenons la personnalité discrète et posée de Duncan, que nous apprécions d’autant plus qu’Elisabeth soit celle qu’elle est. Elle est la dernière fille née des MacCoy, celle qui n’a pas pour destinée de régner, mais en tant qu’héritière, il a toujours été important de la préserver et de la protéger. Et ce, pour son plus grand malheur, elle qui ne rêvait que de s’investir, de se battre pour son clan. Elle a donc passé plusieurs années loin de sa famille, et nous apprendrons comment et pourquoi.

Deux personnalités bien différentes et qui sont liées par un secret, par quelque chose qui sait passer il y a plusieurs années et que nous trépignons de découvrir. Le retour d’Elisabeth coïncidera avec une période difficile pour le clan qui est danger avec la menace d’une guerre. Si Caleb n’a qu’une envie, c’est qu’elle reparte vite, Elisabeth en a décidé autrement. La farouche jeune femme va être confrontée aux décisions de son frère de s’unir au MacLeod et sa colère contre Duncan la poussera à vouloir encore plus s’imposer. Elle n’est plus une enfant mais une adulte, et elle est en droit de prendre ses décisions. Entre Duncan et Elisabeth, l’atmosphère sera très tendue, mais lui restera ce personnage protecteur et toujours présent, tandis qu’elle, tente de prouver qu’elle est capable de se rendre utile pour le clan.

C’est un tome plein d’actions, à la façon dont les clans écossais d’avant réglaient leurs comptes. J’apprécie beaucoup justement de retrouver certaines traditions d’avant, ici même au présent, parfois, on oublie d’ailleurs que l’on est dans les temps actuels, allant même jusqu’à m’imaginer les personnages en tenues d’antan ! Enfin bref, on est vraiment dedans, et côté action, Alexiane Thill nous gâte avec beaucoup de scènes très mouvementées, auxquelles je ne m’attendais pas forcément d’ailleurs. Elisabeth n’aura pas son pareil pour montrer que c’est une guerrière, une vraie MacCoy, capable de se défendre et d’oeuvrer pour son clan. Ce tome est très porté sur l’évolution de cette guerre qui va se jouer entre les clans, nous offrant alors bien des rebondissements. On n’a pas le temps de s’ennuyer, et j’ai beaucoup aimé voir que les personnages ont su prendre conscience des moments où ils n’auraient pas forcément la possibilité de réussir une bataille : sous effectifs, situation géographique, traitrises… Alexiane Thill apporte ainsi des axes très intéressants à découvrir sur l’avenir de ces clans.

En lisant ce tome, nous sommes de nouveau plongés dans l’histoire de ces clans, qui nous sont devenus très proches. Il y a bien entendu l’histoire du couple de Caleb et Phèdre qui continue son évolution, et celle de Duncan et Elisabeth qui va nous être dévoilée, mais ce n’est pas cela qui prime. Alexiane Thill prend d’ailleurs son temps pour installer cette nouvelle histoire, mais ce n’est pas absolument pas dérangeant. J’apprécie que les choses arrivent au moment opportun et que la romance ne prenne pas le pas sur tout ce qu’il se passe à côté. A la façon d’une série tv, de celles que l’on est addict, l’évolution de l’histoire principale reste passionnante et on y est vraiment bien installé.

Pour conclure, parce que de cette série, je pourrais parler des heures durant, j’ai envie de dire que cette série, elle me plait toujours autant, je l’adore. J’adore l’idée même que l’on puisse imaginer que les clans existent encore, c’est tellement enthousiasmant et c’est aussi un peu la concrétisation d’un fantasme qui tourne autour de ces Highlanders qui nous fascinent tant. C’est donc comme si Alexiane Thill nous avait offert un peu la réalisation d’un rêve, enfin d’un fantasme oui plutôt, et c’est juste passionnant ! Le récit est actuel mais on plonge en même temps dans des traditions ancestrales qui ont fait la gloire d’un pays. Mêlé l’ancien et le présent est une idée formidable et cela fonctionne tellement bien ! Cette série, c’est une pépite, d’une imagination débordante, d’une originalité saisissante et c’est juste affolant de voir à quel point on s’y attache avec passion et fidélité.

La plume de l’auteure est juste fantastique, fluide, passionnée et elle a cette manière de proposer son histoire, telle que l’on a réellement l’impression qu’elle la vit et c’est l’occasion pour nous de nous plonger avec enthousiasme dans son univers. Tout y est à porté de main, quand on ouvre le livre, c’est un peu à l’image de celui qui tombe dedans, on se retrouve dans cet univers et on n’en ressort qu’une fois le livre refermé… bien que non, puisque l’histoire reste gravée en nous très longtemps après avoir fini le roman.

Quel plaisir immense à la fin, lorsque l’on comprend que l’aventure ne va pas s’arrêter avec ce tome et que nous aurons le plaisir de continuer à découvrir cet univers de Alexiane Thill. Je suis tellement contente !! Cet épilogue m’a juste donné trop envie de déjà y être.

Les MacCoy #3 La Louve et le Glaive
De Alexiane Thill
Editions Hugo & cie
Collection New Romance Poche
Poche 684 pages
Sortie le 09/07/2020

pcc


Série Les MacCoy : 
Tome 1 : L’Ogre et le Chardon (numérique : 19/04/2018 – poche 13/06/2019)
Tome 1,5 : Dans les yeux de Caleb (Bonus disponible en numérique ici)
Tome 2 : L’Ours et le Taureau (poche 04/07/2019)
Tome 3 : La Louve et le Glaive (09/07/2020)
Tome 4 : à suivre …

les-maccoy-bonus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>