Black Devils #2 Et si tu me pardonnais ? de Pierrette et Aurélie Lavallée

black-devils-02-et-si-tu-me-pardonnais

Résumé de l’éditeur :
Dès qu’Antek croise le regard de la jolie Mélora Haymes, il sait qu’il fera d’elle sa Régulière.
Cependant, tout ne se passe pas comme prévu. Les Mascàras Negra, une bande rivale aux Blacks Devils, débarquent à Belford Price et sont bien décidés à s’emparer du pouvoir. Tigrane veut, quant à lui, protéger les habitants et garder le contrôle de sa ville, même si, pour cela, il doit prendre des décisions lourdes de conséquences sur la relation qu’entretiennent son frère Biker et la jolie infirmière.
Antek se retrouve alors face à un choix difficile: sa loyauté envers les Blacks Devils ou l’amour qu’il porte à Mélora..

 ★ Merci aux Editions Sharon Kena pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’aime beaucoup l’univers des bikers et j’ai lu beaucoup de romances de ce genre. Je me suis beaucoup plu à lire le premier tome de cette série, et le risque quand on en lit trop, c’est de saturer, on devient alors plus pointilleuse sur le contenu ! Mais ici, j’ai envie de dire que j’y plais, deux tomes de lus et ils sont prenants et on n’a pas envie de les quitter. On s’y sent bien, ce n’est pas sans me rappeler les séries New Adult de Pierrette que l’on a plaisir à retrouver à chaque tome.

C’est une fois de plus que nous plongeons dans l’univers des bikers avec cette fois-ci, l’histoire de deux autres personnages, Mélora et Antek. Mélora est infirmière, elle a déjà interagis avec les Blacks Devils lors de l’hospitalisation d’Aimée dans le premier tome. Elle ne fait pas partie de ce monde, elle en est proche par contraintes et elle n’a qu’une envie, c’est de s’en tenir très éloignée. Mais elle n’a pas le choix et elle recule au maximum ce moment où elle ne pourra plus l’ignorer. Elle est sous le joug des Mascàras Negra, et plus précisément du vice président qui la revendique et veut faire d’elle sa régulière, et elle sait qu’elle ne pourra pas y couper car il a un moyen de pression monstrueux sur elle. C’est alors qu’il arrive à parvenir à ses fins, que la jeune femme va être enlevée par le club adverse, les Black Devils, pour différentes raisons. L’une d’elle, c’est qu’elle va devoir soigner Antek qui a été enlevé et lourdement battu par les Mascàras Negra.

Antek est un ancien militaire, nous découvrons ici comment il a fini par devenir biker parmi les Black Devils. Son personnage est assez intéressant, c’est après s’être fait capturer par ce club adverse, qu’il va être délivré par les siens alors qu’il est à l’article de la mort. Il mettra du temps à reprendre des forces, nous avons donc à faire au départ à un Antek diminué et contraint de subir ce repos forcé pour se rétablir. Durant cette période, s’il reste passif, il n’en est moins en colère car la jeune femme a été enlevée pour s’occuper de lui et ce n’est pas ainsi qu’il souhaitait que les choses se passent. Antek est attiré par elle, depuis la première fois qu’il l’a vu à l’hôpital mais il sait aussi qu’elle ne lui est pas destinée, mais malgré cela il ne peut pas la considérer qu’autre que comme sienne. Et cette situation ne va en rien arranger ses affaires, ni l’opinion que la jeune femme a d’elle mais le club passe avant tout et cela va occasionner bien des difficultés à ce que leur histoire puisse bien démarrer.

Leur relation se construit donc dans des conditions particulières, où leurs positions ne sont pas enviables et tous deux n’ont guère le choix d’agir à leurs guises, non ils doivent faire selon les décisions du club. Décisions qui ne vont pas forcément dans leur sens et Mélora va en subir les conséquences. Les ennemis des Black Devils la veulent, et les Black Devils veulent se débarrasser d’eux, elle devient alors l’enjeu de leurs échanges. Mélora déteste les Bikers, ils ont pris un être cher déjà et sa vie bascule encore à cause d’eux, alors tomber amoureuse de l’un d’eux et faire subir cette vie à la seule personne à qui elle tient, n’est pas envisageable. Elle va devoir prendre des décisions pour le bien être des autres au dépriment d’elle même. La position de la jeune femme dans la configuration de l’histoire est peu enviable, elle est d’abord une femme et l’on connait la place qu’occupe une femme au coeur d’un club de bikers. Ensuite, elle est celle promise à leurs ennemis, il est donc logique qu’une partie des Black Devils ne voient en elle qu’une personne non désirée au sein des leurs. Elle vivra cette période au sein de ce club de façon contrainte et forcée, et pas à un seul instant, elle ne s’y sentira chez elle, alors comment lui serait-il possible d’imaginer pouvoir y vivre ?

Un des point que j’apprécie dans les séries sur les bikers, c’est le fait de se retrouver dans un univers où la loyauté et la famille prennent un sens tout particulier pour les personnages. Il est donc important de continuer à suivre tous les personnages pour rester dans cet esprit tout particulier de cet univers. Ici, j’ai donc grandement approuvé la multiple narration qui nous permet de découvrir plus avant les deux personnages qui forment le couple de ce tome, mais la narration est parfois mené par Tig’, le Président des Black Devils qui intervient à de multiples reprises. Il nous fait part alors de son rôle de président et des décisions qu’il doit prendre, qui ne sont pas toujours facile et qu’il prend au nom du club. Sachant qu’il est nouveau dans ce rôle, il n’y a rien d’évident pour lui. Mais sa narration nous permet aussi de suivre cette relation qu’il a avec Aimée, une relation qui continue à évoluer et prend son envol. C’est agréable de pouvoir continuer à les suivre ainsi, quand on les a bien apprécié dans le premier tome.

Le récit est rythmé par ces affaires du club qui dicte les actes de chacun. N’ayant pas à faire à ceux qui prennent les décisions, Mélora et Antek vont être des pions dans un scénario compliqué et difficilement conciliable avec leur histoire de couple. Les enjeux sont important et cela va donner le ton à toute cette histoire. Les tomes se suivent et il y a toujours une histoire, un fil conducteur qui les relis les uns aux autres, nous happant dans un suspense qui s’intensifie au fil de la lecture. Il se passe des choses terribles, que le club tente de résoudre et il me tarde de savoir ce qu’il se cache derrière tous ces actes qui visent les Black Devils.

Le tome est encore une fois assez passionnant, comme pour le précédent, j’ai eu du mal à m’arrêter, tellement j’étais pris dedans. Les scénarios sont bien conçus et on se plait à les découvrir, le récit est très entrainant et on a vraiment envie de savoir comment tout cela va se finir. Il y a matière avec les lois qui régissent les bikers à créer de multiples scénarios et c’est qui fait la richesse de ces séries qui abordent ce thème. Les personnages sont tous différents et ont un vécu qui différent et nous permet de découvrir bien des histoires captivantes. La famille s’agrandit petit à petit, portant les bikers à devoir faire avec cette notion de compagnes (régulières) et d’autres encore qui demandent des changements et des adaptations. Une série dans laquelle je prends beaucoup de plaisir à plonger !

Black Devils #2 Et si tu me pardonnais ?
De Pierrette et Aurélie Lavallée
Sharon Kena Editions
Numérique 288 pages
Sortie le 10/12/2019


Série Black Devils : 
Tome 1 : Et si tu m’appartenais ? (09/07/2019)
Tome 2 : Et si tu me pardonnais ? (10/12/2019)
Tome 3 : Et si tu me revenais ?(21/07/2020)
Tome 4 : (12/2020)
Tome 5 : (06/2021)
Tome 6 : (12/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>