Styx Riders #1 La Colère d’Hadès – Kalypso Caldin

styx-riders-01

Résumé de l’éditeur :
La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.
Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur.
Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ?

 ★ Merci aux Editions Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’attaque direct avec la couverture de ce roman, et par extension celles des autres tomes qui nous toutes étaient dévoilées ! Elles sont superbes, je les adore, rien que cela déjà on a envie d’acheter le livre ou alors de fortement nous y intéresser. Le choix des photos, avec tout le traitement de la couleur par des filtres fonctionnent très bien, et tout est bien en évidence sans qu’aucun élément ne soit étouffé par un autre. C’est parfaitement bien équilibré et l’ambiance de cette couverture est assez propice au milieu des bikers, tatoueurs que nous allons découvrir, je suis fan.

Maintenant la promesse d’un texte à la hauteur de la couverture allait-elle être tenue ?
Quand on découvre un univers à travers une couverture, on s’attend à vraiment se plaire en lisant le roman, et c’est l’idée que je m’étais faite de cette série qui débute. Je crois pouvoir affirmer que dès le début de ma lecture, j’ai su de suite que j’allais en effet bien m’y plaire. Ce qui m’a permis de croire cela, ce sont les réactions des personnages face aux situations qu’ils vont vivre. Quand certaines scènes sont proposées, la réponse que l’auteur apporte comme chute peut être décisif quand au ton qu’il donnera à son récit et ses personnages, et ici Kalypso Caldin a, selon mon avis personnel, su proposer des personnages bien campés dans leur personnalité, et qui ne se laissent pas influencer par quoique se soit et j’ai aimé cela !

Dans ce roman, nous sommes dans une petite ville Black Lake, laquelle est régit par un club de bikers, les Styx Riders. La vie dans la nature, près de ce lac est ce qui a attiré la jeune Heden, qui a voulu s’échapper de la frénétique ville de Los Angeles. Elle arrive ainsi en ville pour s’installer et débuter un nouvel emploi dans une boutique de fleurs. Elle ne savait pas alors que la ville avait son club de bikers, mais elle va très vite le découvrir dès son arrivée quand elle tombera en panne devant leur bar. Elle fera ainsi la connaissance de quelqu’uns d’entre eux, et notamment d’Ash, qui veillera à son bien être au delà des moments où il ne fera que la charrier sur la situation dans laquelle elle se retrouve. Heden démontre posséder une force de caractère qui ne la fera pas se plier face à des hommes tel que les Styx Riders, ce sont des hommes qu’elle connait bien car son père appartient au même milieu. Cela fait sa force et cela lui permet aussi de relativiser sur tout ce qu’elle sera amenée à voir.

Ash est un personnage assez intéressant à découvrir. Sa place au sien des Styx Riders est importante et pas des moindres, car il s’agit du sergent d’armes et son activité n’est pas sans conséquences sur la façon dont on pourrait le percevoir, voir même le juger. Seuls ceux qui connaissent bien cet univers peuvent réellement comprendre l’importance de ce qu’il fait au sein du club. Sa place ne l’a jamais gêné, il est tatoueur de métier et mène une vie équilibrée entre son job et son rôle au coeur du club, mais Ash vit aussi seul depuis un long moment. Il n’a jamais souhaité s’attacher à qui que se soit et n’a donc jamais réfléchi à l’impact que sa vie aurait sur une autre personne. Quand il fait la connaissance d’Heden, il y a bien entendu cet instinct masculin de devoir la protéger qui se réveille, bien qu’elle ne semble pas en avoir besoin. Mais la jeune femme va susciter un intérêt autre encore en lui, depuis bien longtemps, elle l’intéresse. Elle est bien entendu à son goût mais dès le début il descelle plus qu’une attirance physique, il lui porte un réel intérêt.

Ash et Heden vont donc être amenés à se revoir, à se cotoyer et à s’apprécier. Leur relation est graduellement bien orchestrée, sans mettre la charrue avant les boeufs et ils vont ainsi partager bien des moments. L’attirance entre les deux au début, occasionne bien des rapprochements annonciateurs d’une libération qui sera torride et intense, nous menant à les découvrir avides l’un de l’autre. Leurs moments d’intimité sont alors à la hauteur de leurs attentes et espérances. Au delà de cette alchimie sexuelle, ce qui est très appréciable, c’est de constater qu’ils seront à l’écoute l’un de l’autre, prenant conscience qu’ils doivent se confier sur certains faits qui les touchent personnellement et pourraient avoir un impact sur l’autre. Nous découvrons ainsi petit à petit qui ils sont et ce qu’ils vivent et comment ils envisagent leur relation, nous rappelant certains faits du passé qui les ont forgé comme ils sont. Tout cela sera aussi proposé avec respect et écoute de l’autre, qui pourra ainsi se livrer quand il sera prêt. Cela engendre aussi quelques situations tendues, mais qui ne seront que mettre en évidence l’importance de ce qu’ils éprouvent.

On découvre aussi ceux qui les entourent, les frères, soeurs, parents et amies, qui forment un tout soudés et appréciables. Le milieu de chacun d’eux nous seront décrits, ainsi que la vie qu’ils ont mené et l’impact que cela a sur leur histoire. L’ensemble est fort intéressant et très entrainant et on a bien conscience des enjeux qu’occasionne une vie de biker ! Ce qui est fort appréciable aussi, c’est l’ambiance du roman, on a parfaitement conscience des lieux décrits par l’auteure, on s’y sent bien, à l’aise que cela soit en pleine nature que dans ces lieux qui font leur personnalité. Je me suis de mon côté, sentie fort bien installée au sein de cette ville et je crois que de continuer l’aventure avec d’autres personnages au sein de cet endroit est quelque chose que j’aurai plaisir à lire de nouveau.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ma lecture. Déjà on peut partir du principe que je passe toujours un moment agréable dans ces histoires qui nous plongent dans l’univers des bikers, je ne m’attends pas toutefois à y vivre les mêmes émotions, à chaque lecture. Certains récits sont profondément intenses et très déstabilisants, tandis que d’autres ne feront qu’effleurer le milieu des bikers. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce roman, c’est que Kalypso Caldin a su apporter de la douceur dans un monde assez sombre. Elle assume pleinement l’univers des bikers, répondant ainsi aux codes du genre avec l’importance du rôle du héros au coeur même de la MC, et sur la place des brebis dans ce milieu ou encore des dangers qu’ils encourent. Mais elle a choisi une héroïne dont j’ai trouvé la personnalité fort intéressante pour se mêler à ce monde : son père est biker, bien qu’elle n’est pas réellement grandie au sein d’une MC, elle en connait les principes. Elle reste aussi une jeune femme douce mais qui a cette force de caractère qui fait d’elle ce personnage si intéressant.

Il y a aussi beaucoup de sagesse et de bon sens dans la façon dont sera abordée leur relation. Aucun cliché ne viendra ternir le récit, nous permettant ainsi de découvrir une évolution dans leurs rapports très en adéquation avec la réalité de ce qu’ils vivent. Nous ne sommes pas confrontés aux faux semblants, ni même à des comportements inadéquats, les personnages sont censés, et n’ont pas de réactions surdimensionnées qui auraient pu ternir le récit. J’ai trouvé que Kalypso Caldin a su gérer l’ensemble de son récit avec cohérence et respect pour ses personnages et la réalité de leur vie, qui n’est pas sans conséquences sur les autres et cela les personnages en ont bien conscience, ils seront alors prendre le temps de ce décider de la meilleure manière de gérer les choses et aussi des décisions à prendre.

L’univers que nous propose de découvrir Kalypso Caldin m’a plu, je m’y suis de suite sentie à l’aise, en adéquation avec les personnages. L’histoire se veut cohérente et très équilibrée, laissant la part belle à la romance qui se construit au fil des pages, tout en assumant bien l’univers des bikers. Le danger qu’occasionne le genre de vie qu’ils mènent sera bien entendu traité et ce en harmonisation avec l’histoire de chacun, mettant bien dans la balance de leurs décisions des obstacles qu’ils devront traiter comme il se doit. J’ai adoré ma lecture et j’ai hâte de découvrir les autres tomes.

Styx Riders #1 La Colère d’Hadès
De Kalypso Caldin
Editions Hugo Publishing
Collection New Romance
Broché 497 pages
Sortie le 18/03/2021


Série Styx Riders : 
Tome 1 : La Colère d’Hadès (18/03/2021)
Tome 2 : La violence d’Aphrodite (15/04/2021)
Tome 3 : La luxure d’Arès (20/05/2021)

Une réflexion sur “Styx Riders #1 La Colère d’Hadès – Kalypso Caldin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>