« Mon exception » #1 de Julie Christol

mon-exception

Résumé :
Je pourrais vous raconter mon livre en vous disant qu’il retrace l’histoire d’amour entre une femme et un homme qui ne devaient jamais se rencontrer ; vous expliquer comment chacun d’eux faisait tout pour éviter ce sentiment qui vous emprisonne et qui vous rend faible.x
Je pourrais aussi vous dire que c’est une femme avec un fort caractère et une beauté innocente, que deux frères finiront par aimer, mais qu’un seul réussira à apprivoiser. L’aîné représente la force et le charisme quand l’autre n’est qu’insouciance et épicurisme.
Ils vont traverser les continents et les émotions. Ils vont se battre pour défendre quelque chose qu’ils ne pensaient jamais connaître.
Elle vit une vie simple et honnête, eux sont les dirigeants d’une mafia russe prête à tout. Plus qu’une histoire sentimentale, j’ai voulu faire de ces personnages, les pièces maîtresses d’un univers parfois noir, parfois drôle, mais toujours sincère.
Je pourrais vous en dire plus, mais je préfère les laisser vous raconter eux-mêmes.

 ★ Merci à Julie Christol pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Les romans qui tournent autour de la mafia russe ont toujours su m’interpeller. Je connais la plume de Julie Christol, je sais qu’elle évoque souvent des thèmes que je trouve intéressants et forts, j’avais très envie et j’étais aussi très curieuse de découvrir cette histoire.

Nous nous retrouvons dans le sud de la France à Nice, en compagnie d’une bande de copines en vacances, le mot d’ordre étant de s’amuser et de profiter. Sauf que s’amuser peut parfois engendrer des situations compliquées, voir dangereuses surtout avec une héroïne qui n’a pas froid aux yeux, Oksana a de qui tenir, ses origines russes ont fait d’elle une jeune femme qui n’a peur de rien, ou presque… jusqu’à ce qu’elle se mette à cotoyer le monde de la mafia russe et tous ses travers et ses horreurs ! Si parfois son comportement peut agacer par moments, elle a un franc parler qui va lui attirer des ennuis, elle reste toutefois un personnage assez bien pensé. Fonceuse, c’est cette attitude qui attirera l’attention de cet homme froid qui respire le danger : Vlad. Une première rencontre due au hasard, puis une seconde qui tombe à pic, et en quelques pages nous faisons la connaissance de deux personnages qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais qui, le temps de quelques moments, vont savoir se rapprocher pour profiter de l’instant.

Face à elle, des hommes oui mais surtout des hommes de la mafia russe, des hommes qui ont une histoire, un vécu. Pas des moindres, des hommes dangereux, des hommes qui obtiennent toujours ce qu’ils veulent. Oksana va tenir tête au grand Vladimir Vitaïev et c’est ce qui va la perdre. La perdre dans une histoire impossible, une relation tumultueuse avec laquelle elle voulait juste passer un bon moment, mais en fin de compte, la voilà propulsée dans cet univers de la mafia, des menaces et de ses dangers. Le passé de l’héroïne, dont elle n’avait pas conscience jusque là refait surface et fait exploser sa vie en éclats. A cela combinée cette pseudo-relation avec Vlad et voilà que sa vie se retrouve en danger.

Le récit n’aura de cesse, à partir de ce moment, d’être une course poursuite pour que la vie de l’un et de l’autre soient préservées. De Nice à Moscou, voilà qu’Oksana va découvrir quel est son passé et l’histoire de sa famille, mais ce de façon brutale et elle va devoir prendre des décisions sur le vif, et cela n’occasionne pas toujours un raisonnement en rapport avec la réalité. Elle va très vite se rendre compte que ses paroles à chaud peuvent lui causer plus de problèmes qu’elle n’aurait pu imaginer. Oksana va se retrouver victime de sévices et sa tête va être la cible de personnages plus effrayants qu’elle ne pouvait l’imaginer. Le rythme est donné, un rythme soutenu, rodé par le danger et les menaces, une course contre la montre pour découvrir qui leur veut du mal. Les enjeux sont très importants et leur avenir à tous deux, ainsi qu’à d’autres personnages seront ainsi mis en danger.

A côté de cela, si Vlad a fuit dès qu’il a appris l’identité d’Oksana, il ne peut pas s’empêcher de penser à elle. Son devoir implique qu’il devrait la fuir mais son coeur, lui le pousse à vouloir lui porter secours. Oksana va s’impliquer dans cette vie qu’elle n’a pas connu et que sa famille a fuit, cette vie au coeur de la mafia russe. Mais cet homme a su toucher en elle quelque chose qu’elle n’a jamais ressenti jusque là. Elle se rend vite compte du monde auquel il appartient mais elle se moque de cela, elle va très vite s’attacher à lui et tomber amoureuse et plus elle va en découvrir sur lui : ses bons comme ses mauvais côtés, plus elle sera sur d’elle et de ses sentiments. Cette rencontre bouleverse sa vie de bien des façons, c’est un véritable d’émotions et de sentiments contradictoires qui vont ainsi lui tomber dessus.

Un récit assez captivant, si l’héroïne peut par moments nous faire hausser les sourcils, on s’habitue à sa personnalité, que l’on finit même par apprécier. Elle est ainsi, directe, sans filtre et si parfois elle agit inconsciemment, elle a toutefois un certain nombre d’attitudes où elle gère très bien la situation. Il n’empêche qu’elle n’était pas prête à se retrouver confronter aux hommes de ce monde. Elle va en subir les conséquences et Julie Christol va au bout de son idée, elle n’hésite pas à faire souffrir ses personnages qui vont vivre des moments très difficiles. J’apprécie cet aspect dans sa façon d’écrire, on ne s’attend pas toujours à rencontrer tant de souffrances et d’obstacles mais elle encre ses personnages dans la réalité de leur histoire et assume pleinement les conséquences que cela occasionne.

Un roman dont l’auteure a su tirer partie pris de chacun de ses personnages et de leur histoire qui lui a permis de les encrer dans un récit construit et bien poussé. D’autres personnages environnement ce couple improbable, s’imposant par leur présence et l’influence qu’ils ont sur eux, qui peuvent aussi être décisif pour le déroulement de l’histoire. Nous apprenons à connaitre chacun d’eux à travers une multiple narration, chaque chapitre proposant ainsi de découvrir le point de vue de l’un ou l’autre, ou encore celle du frère de Vlad, Vasili, qui jouera un rôle important dans cette histoire. La famille reste très importante et la fidélité à la mafia dicte la plupart des décisions qui vont être prises. Les deux frères ont tous deux leurs démons, leur propre dépendance et ils vont devoir combattre  bien des aspects d’eux même pour réussir à mener à bien le but qu’ils se sont fixés.

La plume de l’auteure se veut fluide et j’ai bien apprécié découvrir cette histoire. Nous sommes happés par l’histoire qui se veut entrainante, et apprécions les rebondissements qui rythment le récit. De secrets en découvertes, la menace est constante et l’environnement dangereux campe le récit dans un univers sombre où l’attachement ne doit en rien diriger les décisions de ces hommes de tête. Les personnages nous sont présentés de façon à bien les connaitre, chacun d’eux ayant une personnalité bien distinctes, nous appréhendons leur présent mais aussi ce passé qui les a forgé. L’humour des débuts reste acquis dans certains des rapports et des échanges entre Oksana et Vasili notamment. Cette petite touche nous rappelle qu’au départ, elle n’avait rien à faire avec ce monde et que l’histoire a débuté à partir d’une attirance tout simplement avant de prendre un tournant radicale dans un monde dangereux. Mais bien d’autres moments nous sont proposés : alliant la personnalité brute des personnages, à l’érotisme des échanges et des moments d’intimité partagés. Une romance à suspense très additive, qui offre tant d’aspects passionnants dans un univers captivant.

« Mon exception » #1 de Julie Christol
Auto-Editions le 07/10/2018 : 448 pages

NOTE : 4,5/5


Série : 
Tome 1 : Mon exception (07/10/2018)
Tome 2 : Spin Off

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>