« Mine » #1 « La posséder » de Caroline Gaynes

mine-01-la-posseder

Résumé :
« Le mal incarné a tout arraché à Abbygaël : elle plaque ce qui faisait son quotidien pour recommencer sa vie à New York, mégalopole où elle espère se fondre dans un anonymat salvateur. Son nouveau job dans un restaurant huppé lui offre une chance de se reprendre en main. Oui mais… Un grain de sable vient enrayer sa routine bien huilée. Un roc même : beau, charismatique, arrogant et affreusement sexy, Bradley est un talentueux architecte, régulièrement sous le feu des projecteurs. Aussi célèbre pour ses innombrables conquêtes que pour son travail, et peu habitué à ce qu’on lui résiste, Abbygaël éveille l’instinct du chasseur par sa froideur. Devenir sa proie ? Jamais de la vie. S’attacher à ce Casanova inconstant ? Encore moins. D’autant plus que le diable rôde et qu’il n’a pas dit son dernier mot. »

☆ AVIS DE BELI ☆

C’est d’abord la couverture de ce roman qui m’a interpellé, la lecture du résumé m’a par la suite intriguée. L’histoire sur un schéma thématique assez classique : la jeune femme au passé difficile, qui tente de se reconstruire et rencontre cet homme, qui est loin d’être fait pour elle.

Abbygaël est une jeune femme qui vit maintenant à New-York, où elle tente de se remettre d’un passé douloureux. Elle a vécu une expérience traumatisante alors que sa vie semblait prendre un bel essor et depuis elle a tout perdu : cette situation « idéale », celle d’une jeune femme heureuse, confiante et ambitieuse, mais aussi cette étincelle de vie qui la portait à vivre tout simplement. Son petit ami de l’époque n’a pas su rester à ses côtés, suite à ce qu’elle vivait et elle a donc décidé de partir loin de chez elle, pour oublier. Aujourd’hui, elle tente de s’en sortir, en travaillant en tant que serveuse, elle qui ambitionnait de devenir avocate et elle vit dans un appartement qui comporte trois serrures, ce qui nous rappelle ce perpétuel sentiment d’insécurité qui l’anime.

Alors qu’elle débute un nouvel emploi, elle va faire la connaissance de plusieurs personnages qui vont changer bien des choses dans sa vie. L’un d’eux est Bradley, un bel homme sur de lui, à la tête d’une belle entreprise d’architecture, qui fait souvent la une des journaux pour sa réussite mais aussi pour ses nombreuses conquêtes. Il va de suite flasher sur la belle Abbygaël et quand Bradley veut quelque chose, il ne lâche pas tant qu’il l’a pas obtenu. Peu habitué à se faire rembarrer, il sera d’abord surpris de la réaction de la jeune femme à son approche, mais cela le motivera encore plus. Abbygaël de son côté, réagit assez violemment à cet homme qui tente de la déstabiliser à chaque fois qu’elle le voit.

Bradley va tout faire et utiliser tous les subterfuges possibles pour s’approcher d’elle. Abbygaël, d’abord très ennuyée par cet intérêt, ne pourra toutefois pas niée qu’il l’attire. La réciproque semble de mise et petit à petit elle va se laisser tenter, par finir par succomber aux charmes du beau Bradley. Si cela ne devait être qu’une nuit, leur relation va prendre une autre direction pour durer un peu plus longtemps. Au fil des pages, nous découvrons leur personnalité, nous comprenons pourquoi Abbygaël est tant sur la défensive, et pourquoi elle hésite tellement dès qu’un homme s’approche d’elle. Cette jeune femme est traumatisée et elle va se sentir bien auprès de Bradley, cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Elle a d’autant peur, qu’il puisse lui faire du mal si elle lui accorde trop d’importance. Bradley a lui aussi, vécu quelques moments difficile dans son histoire familiale et cela le hante un peu, tout ceci aura forgé son caractère et sa façon d’être avec les autres et notamment son comportement avec les femmes.

Nous avons donc là deux personnages, psychologiquement fragilisés qui vont se trouver et très vite s’attacher à l’autre mais toujours avec cette peur de l’abandon. Cela fragilise leurs sentiments, mais cela les rend aussi plus vulnérables à toutes les interventions extérieures qui pourraient les faire douter. J’ai trouvé très appréciable de les découvrir l’un et l’autre, individuellement dans leur vie de tous les jours, ainsi qu’en découvrant leur passé, puis de les voir à deux, leur permettant ainsi de dévoiler d’autres facettes de leur personnalité. Leur histoire ne leur semblait pas bien importante au départ, au delà d’une très forte attirance mais ils vont très vite constater qu’il y a des sentiments que l’on ne peut pas maitriser.

La narration de ce roman, est très intéressante car l’auteure donne la parole, bien sur à ses deux personnages principaux, mais elle fait aussi intervenir d’autres personnages. Cela nous apporte des précisions sur bien des points obscurs du passé de Abbygaël et nous rappelle aussi que le danger que constitue son passé, n’est jamais bien loin, ajoutant ainsi une part de suspense à l’intrigue de cette romance. J’ai grandement apprécié découvrir aussi les personnages qui gravitent autour d’eux : des meilleurs amis aux ex, ils jouent tous un rôle important dans leur histoire et apprendre à les connaitre, nous permet de mieux les appréhender tous deux.

Un roman avec lequel j’ai passé un très bon moment, ce que j’ai grandement apprécié au delà de l’histoire, c’est de constater l’évolution des personnages. De voir de quelles façons ils se sont attachés l’un à l’autre, avec leurs peurs et leurs doutes en bagages, tous deux chacun de leur côté, nous les rend que plus appréciable. L’intrigue qui se joue derrière cette relation qui nait, les retombées de cette mise en lumière de leur histoire, est attrayante et nous sommes alors curieuse de découvrir ce qu’il va se passer. Je suis très curieuse de découvrir ce que nous réserve la suite de ce premier tome, tout n’est pas fini et j’ai très envie de voir ce qu’il va se passer, en tout cas, cela pourrait donner lieu à bien des rebondissements.

« Mine » #1 « La posséder » de Caroline Gaynes
Editions Black Inks le 08/02/2019 : 266 pages

NOTE : 4/5


Série Mine : 
Tome 1 : La posséder (08/02/2019)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>