Les loups de Wolfang #1 La rédemption du loup de Aurélie Lavallée

les-loups-de-wolfang-01_papier

Résumé de l’éditeur :
Alyson est une jeune institutrice de maternelle. Tout va bien pour la jeune femme jusqu’au jour où une nouvelle élève intègre sa classe. Il s’agit de la nièce du chef de la Communauté, et le moins qu’on puisse dire, c’est que le courant ne passe pas du tout entre elle et Kellen Wolfang. D’autant plus qu’elle en est persuadée, il a quelque chose à cacher.
Et lorsqu’elle se retrouve prise malgré elle entre les griffes de ce chef de meute, elle n’imagine pas une seconde que son avenir est sur le point de basculer.

 ★ Merci aux Editions Sharon Kena pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Un récit plein de surprises et qui n’aura de cesse de prendre de l’ampleur au fil de notre lecture. L’univers proposé par l’auteure nous offre un véritable plongeon dans un imaginaire plutôt bien maitrisé.

A noter tout d’abord, que l’intensité sexuelle est très présente, les personnages tels que les métamorphes ou autres espèces sont toujours très portés sur le sexe bestiale et sauvage. C’est ainsi que le langage est très soutenu dès qu’il s’agit d’évoquer l’omniprésence du sexe dans leurs échanges et que les scènes de sexe sont très crument décrites. C’est le reflet de la réalité de ces personnages qui ont leur sens exacerbés et dont la part animale se manifeste de bien des façons qui accentue leurs ébats, leurs pensées et leurs échanges. L’effet qu’ils produisent sur les personnages « humains » atteint une intensité incontrôlable qui peut provoquer des situations particulièrement torrides.

Alyson est arrivée dans cette petite ville, il y a un an maintenant. Elle s’y sent bien, y a ses habitudes et elle aime son métier auprès des enfants, donc elle est l’institutrice. Sa vie est simple, mais paisible et elle apprécie vraiment ce que lui offre cet endroit et les amis qu’elle s’y est fait. La proximité des uns et des autres, les petites habitudes occasionnées par ce quotidien lui permettent d’avoir une vie équilibrée et agréable. Son métier la passionne, elle y met beaucoup du sien et c’est par le biais d’un des enfants de sa classe qu’elle va faire la connaissance de cette famille, qui vit non loin de la ville, mais à part dans une Communauté fermée et qui ne se mélange pas avec les autres. Nous découvrirons alors un monde à part, avec des personnages très marqués par leurs différences avec les autres habitants de la ville, des personnages qui s’imposent et qui n’ont jamais souhaité être mis en lumière.

Les personnages masculins de cette histoire sont nombreux à découvrir, il y a ceux qui gravitent autour de la jeune femme, son frère, le boulanger du village et son petit ami, mais il y a surtout ceux de la Communauté. Des hommes qui détonnent auprès des autres, par leur virilité et un physique imposant et très attirant, dont le charme est indéniable. Leur présence auprès de la gente féminine, provoque quelques échauffements, et elles ne peuvent pas s’empêcher d’éprouver une forte attirance vis à vis d’eux, Alyson l’éprouve elle-aussi. L’importance du physique est d’autant plus exacerbé dans le texte que les membres de la Communauté sont tous dotés d’un physique de rêve. C’est alors que les remarques et la façon dont on dénigre ceux et celles qui sont trop enrobés, prend encore plus d’importance. Alyson en subira les frais, elle qui a de belles formes féminines, et ne ressemble pas aux tailles mannequins.

Cette rencontre de la jeune femme et des membres de la communauté ne sera pas sans heurtes, puisque l’oncle de l’enfant qu’elle a dans sa classe souhaite remettre à sa place cette maitresse qui maltraite son neveu. La colère est de mise et l’attraction toute particulière que ces hommes exacerbent encore plus cette première approche. Très vite, Alyson va se retrouver propulser dans ce monde qu’elle ne connait pas, et découvrir que la Communauté a bien des raisons de se tenir isolée des autres. L’intensité de leur rencontre, portée d’abord par la colère de ce membre alpha de la Communauté, Kellen, sera vite accentuée par ce désir qu’il éprouve auprès d’elle. Si l’attirance du côté de la jeune femme semble « normale » aux vues des charmes de ces hommes, la réciproque et l’attraction qu’elle exerce sur certains d’eux, créera quelques situations tendues. Kellen est un personnage assez froid et il ne supportera pas l’idée d’être attiré par elle, et de voir que d’autres aussi le sont, lui deviendra vite intolérable.

Cet univers très fermé des créatures en tous genres, leur octroie une vie en territoires et les rivalités entre les clans et les « espèces » sont de mises, et provoquent bien des situations dangereuses et Alyson va se retrouver au milieu de tout cela. Sa relation avec eux et les rapprochements qui auront lieu vont mettre en lumière bien des histoires qui les concernent. Leur passé nous sera dévoilé, nous permettant de comprendre pourquoi l’un ou l’autre agit de telle ou telle façon. La vie paisible de la jeune femme vole en éclat, dès qu’elle se sera rapprochée d’eux, à travers cet enfant dont elle doit prendre soin mais aussi bien plus encore, quand elle se verra petit à petit inviter à les connaitre plus encore. C’est le passé de la meute qui va refaire surface d’un coup, et Alyson sera amenée malgré elle, à se trouver sur le chemin de celui-ci et des personnages mauvais de l’histoire. Kellen de son côté, verra naitre en lui, ce besoin de la protéger, mais cet homme est abrupte, et parfois maladroit dans sa façon de faire et la situation sera loin d’être stable et reposante.

Le récit prend des allures de vengeance, les rebondissements s’enchainent et Alyson est propulsée dans un monde dangereux. La fragilité de l’humaine qu’elle est, apparait alors, bien que cette jeune femme soit dotée d’un fort caractère, elle sera mise en danger à plusieurs reprises. Les personnalités de chacun se dévoilent au fil des pages que l’on tourne, plusieurs d’entre eux nous conteront leur histoire passée qui explique pourquoi ils sont dans telle ou telle situation. Le récit est assez captivant, j’ai beaucoup aimé l’univers et les histoires de chacun que nous propose de découvrir l’auteure.

J’ai passé un bon moment avec tous ces personnages, que nous découvrons au fil des pages. C’est un concentré d’intensité multiples, de rebondissements, d’émotions et cette introduction dans un univers si particulier et fermé à l’humain lambda ne sera pas de tout repos. La plume de l’auteure, n’est pas sans rappeler celle de sa mère, elle y met tout autant d’intensité dans ses écrits, que cela soit d’un point de vue des descriptions des scènes érotiques, que dans cet engouement dans son récit. J’ai beaucoup aimé ce premier tome, et j’ai très envie de découvrir la suite, voir un petit peu ce qu’Aurélie nous réserve, mais si cela reste dans la même intensité que celui-ci, on ne devrait pas s’ennuyer car le récit est assez captivant.

Les loups de Wolfang #1 La rédemption du loup
De Aurélie Lavallée
Editions Sharon Kena
Numérique pages
Sortie le 12/05/2020


Série Les loups de Wolfang
Tome 1 : La rédemption du loup (12/05/2020)
Tome 2 : La pénitence du loup (12/01/2021)

Couvertures des sorties au format papier

Couvertures des sorties au format numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>