« Le sang des sauvages » #1 « Savage Task » de Farah Anah

le-sang-des-sauvages-01-savage-task

Résumé :
La jeune Sanaé touche à son but ultime : intégrer la Savage Task, unité d’élite de Celestia, vouée à l’extermination des Sauvages.
Ce peuple primitif sème la mort et la désolation, surgissant de la forêt pour décimer les Celestiens lors de raids sanglants.
Sa croisade se heurte à un obstacle de taille : un guerrier, implacable, dangereux, qui ne tolère aucune distraction, pas même cette attirance aussi irrésistible qu’incompréhensible qui les lie.
La haine, le désir, l’amour et la violence s’entremêlent jusqu’à ce que la combattante puisse entrevoir la face cachée du monde au travers de deux yeux dorés. Le destin cruel se joue de Sanaé, mais son histoire peut-elle dépasser une haine ancestrale ?

☆ AVIS DE BELI ☆

Une couverture qui m’a intrigué, ce fut le premier élément qui a attiré mon attention ! J’ai eu envie de découvrir quel type de sauvagerie nous proposait l’auteure dans son roman, et l’attrait et la curiosité m’ont poussé à le découvrir. Je m’attendais à lire quelque chose de l’ordre de l’imaginaire, mais je ne pensais pas toutefois découvrir un univers si poussé et si passionnant.

Sanaé est notre jeune héroïne, nous faisons sa connaissance alors qu’elle est toute jeune et nous découvrons ainsi le monde dans lequel elle vit. Sa vie se déroule au coeur même d’une forteresse, entourée de murs pour les protéger des sauvages, ce peuple qui leur veut du mal et qui leur fait si peur. Sanaé malgré cette menace a une enfance heureuse auprès de ses parents, sa petite soeur et leurs amis et voisins, la famille de son meilleur ami. Et un jour, après une belle journée, en rentrant chez elle, la voilà confrontée à l’horreur de cette réalité qui la rattrape : les sauvages ont pénétré dans Celestia et sa famille va être la cible de trois d’entre eux. Ils tueront son père et emporteront sa mère et sa soeur loin d’elle. La vie de Sanaé prend alors une tournure dictée par ce besoin de vengeance, dès l’âge de dix ans, la voilà embrigadée dans la perspective d’intégrer la Savage Task (ST), cette unité d’élite prévue pour lutter contre les sauvages.

Dix ans plus tard, elle est sur le point d’atteindre son but mais il lui reste quelques obstacles à parcourir. Nous la suivons alors qu’elle intègre tant bien que mal les ST, elle fait la connaissance d’un certain nombre de personnages qui auront tous leur importance tout au long de ce récit. Des jeunes qui comme elle, sont tous animés par une raison ou une autre pour aller lutter de l’autre côté de cette muraille, dans la Forêt de la lune et ses dangers. Elle n’attire toutefois pas que de bons sentiments, la rivalité, les jugements dictent aussi certains comportements et rien n’est assuré qu’elle puisse rester là où elle est. Elle va aussi faire la connaissance de la famille Royale, qui gère leur ville, lui permettant de découvrir des personnages bien en dehors de ceux qu’elle a l’habitude de côtoyer. Nous permettant à nous aussi de nous faire une opinion sur chaque castre de cet univers, et cela nous rappelle aussi la place que chacun occupe dans ce monde régit par un nombre restreins et où les secrets sont bien gardés.

C’est alors qu’elle débute sa première année dans cette armée, qu’elle va vite être amenée à être en présence des Sauvages. Ce peuple sanguinaire et sans pitié, inhumains, qui viole, pie et tue les Celestiens, son peuple depuis tant d’années. Ceux qui ont tué son père, ceux qui lui ont tout enlevé. Sanaé est une jeune femme, à peine âgée de dix-sept ans, mais elle est animée par une rage qui lui a permis d’être là où elle est. Mais cette rage la pousse aussi à agir avec une certaine naïveté parfois, elle a tout à fait conscience du danger et pourtant elle se lance les yeux fermés, tête la première dans la bataille alors que sa formation est loin d’être terminée, seule l’esprit de vengeance l’anime. Il est important de noter que cette soif de vengeance est l’élément principal qui constitue ses choix, elle a beau être jeune, cela fait des années qu’elle a décidé de se venger et rien ne la fera changer d’avis.

Sanaé évolue dans un univers principalement masculin, à part quelques personnages féminins qui vont prendre de l’importance dans le récit, elle ne côtoie que des hommes. Des hommes animés par une fureur sans borne, des hommes qui n’hésitent à pas à tuer au nom d’une quelconque cause, ou encore des hommes qui savent user de violences sur les femmes, qui n’ont guère leur place dans cette société. Être une femme dans cette société, c’est être confrontée à cette brutalité, Sanaé a beau être une combattante, il est difficile d’échapper à cette fureur qui anime ces hommes, qui prennent ce qu’ils veulent et elle en fera les frais. Nous découvrons ceux qu’elle côtoie au sein des siens, ami, famille, proche, puis ceux de l’armée qui comme elle, veulent combattre. Elle côtoiera aussi la royauté mais elle aura surtout l’occasion de découvrir les sauvages, ces êtres qu’elle a appris à détester durant tant d’années.

L’un des sauvages va notamment la marquer dès leur première rencontre, Leith, un homme imposant, effrayant. Imaginez que ces « sauvages » sont des êtres qui vivent dans la nature, grands, imposants, barbus, torse nus, balafrés, ils vivent à l’état sauvage et ne sont pas civilisés. Leur barbarie fait leur réputation, leur haine du peuple les anime pour les détruire. La haine même de Sanaé envers eux, va être supplantée par la fascination que cet homme va exercer sur elle. Pourquoi le fascine-t-elle tant ? Il est tout aussi sauvage et dangereux que les autres, et pourtant auprès de lui, elle va ressentir autre chose, quelque chose de fort et de difficilement qualifiable. Un peuple qui n’est pas sans me rappeler les dothrakis dans Game of Thrones, qui sont fascinants et ont su captiver bien des fans du genre.

Un roman captivant, machiavélique, où l’auteure a su se jouer de nous pour nous plonger dans son monde. Un monde régit par la loi du plus fort et où on ne sait plus en qui avoir confiance. Sanaé va être confrontée à la brutalité des hommes, et à des vérités qu’il est parfois difficile d’accepter. Sa quête de vengeance va prendre une tournure différente de l’objectif qu’elle s’était fixée, elle va être contrainte de découvrir des vérités que l’on a caché à son peuple. Sa position va aussi faire d’elle une arme, elle va être convoitée sans trop savoir pourquoi, ce qu’elle découvrira au fil du temps qui passe, et au contact de bien des personnages.

Le sang des sauvages, pourrait s’inscrire dans bien des genre littéraires, il est difficile de le classer dans l’un ou l’autre. Tantôt de l’imaginaire, nous cheminons au coeur d’un univers dystopique, tandis que dans d’autres moments, c’est auprès de soldats et d’armées que nous appréhendons les combats, pour finir par fleurter avec la Dark-Romance. Tant de genres, utilisés à bon escient pour nous offrir un univers à part entière, où l’auteure a pu jouer avec ses différents personnages.

Le récit de ce premier tome fut fascinant, il m’a complètement happé ! J’ai plongé dans cet univers pour ne plus pouvoir en sortir avant la fin. Et là, imaginez ma frustration quand je me suis rendue compte que j’avais finit ce premier tome et qu’il fallait maintenant attendre la suite pour savoir ce qu’il va se passer. Ah frustration, surtout quand on est vraiment encré dans un univers bien défini, bien loin des codes de la réalité avec des personnages qui ont su éveiller un certain attachement. Les révélations faites sur les derniers chapitres sont de celles qui font exploser tout ce que en quoi vous croyiez jusque là et la position dans laquelle se retrouve Sanaé est loin d’être confortable. Sauvages ? Celestiens ? Son coeur et sa fidélité sont mis à rudes épreuves, vers qui sera-t-elle loyale ? J’ai hâte de découvrir la suite !

« Le sang des sauvages » #1 « Savage Task » de Farah Anah
Editions Black Ink le 01/10/2018 : 370 pages

NOTE : 4,5/5


Série Le sans des sauvages : 
Tome 1 : Savage Task (01/10/2018)
Tome 2 : à suivre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>