« Là où tu te perdras » #3 « Les poupées jumelles : le feu et la glace » de Ena L.

la-ou-tu-te-perdras-03

Résumé :
Tout semblait résolu pour Sharon : qu’il s’agisse de choisir entre Billy et John, de poursuivre sa carrière chez les Marines, ou de la découverte de l’assassin de son frère jumeau, Stephen. Deux ans plus tard, en Somalie, nous la retrouvons pourtant plus seule que jamais. Si elle a été haïe autrefois, ce n’est rien en comparaison de ce qu’elle vit aujourd’hui, au sein même de son propre camp. Et elle ne peut désormais plus compter sur le soutien de John… C’est dans ce climat de guerre particulièrement sombre, avec Hugo pour seul allié, qu’on lui annonce l’impensable : son frère est vivant.
Le bonheur tant attendu pourra-t-il effacer les six derniers mois pendant lesquels sa vie a basculé ?
Peut-être pas… Car lorsqu’on réunit deux êtres, fusionnels jusque dans leurs blessures, il faut s’attendre à tout, même au pire.

★ Merci aux Editions Sharon Kena pour ce SP ★

AVIS DE PANDO

A chacune des lectures de cette trilogie, j’ai été choquée par la manière dont l’auteure nous plonge dans son univers, par la violence et la dureté dont elle accable ses personnages et la façon dont elle fait s’endurcir. J’avoue que j’appréhendais la lecture de ce livre, vu la découverte que nous faisions à la fin de tome 2. Ce dont je ne me doutais pas par contre, c’est le choc que j’allais subir en le lisant. C’est complètement bouleversée du début à la fin, surprise par tous les rebondissements apportés et surtout par les émotions évoquées que j’ai plongé, tête la première auprès de Sharon. Ce fut pour moi une lecture qui m’en aura fait baver, me sortant littéralement de ma zone de confort, me mettant mal à l’aise à bien des occasions, me blessant, tourmentant mon imagination et me brisant le cœur un nombre incalculable de fois. Je ne sais pas si je me remettrais facilement de cette lecture, j’ai été plus que marquée par la tournure que l’on put prendre les choses. Une fois ma lecture terminée, je n’aurais pu dire si ce livre fut un coup de cœur ou non, mais vu à quel point j’ai été touchée par cette histoire, il ne peut en être autrement. C’est donc un coup de cœur que je vais vous présenter, enfin du mieux que je le peux car l’exercice va s’avérer difficile, c’est encore à chaud que j’écris ces lignes et je ne sais pas si je vais réussir à retranscrire correctement ce que j’ai pu ressentir lors de cette lecture.

Nous retrouvons donc Sharon, notre héroïne ou plutôt cette anti héroïne que l’on adore détester et que d’ailleurs nous ne pouvons plus détester. On aime son côté rebelle, sa manière de répondre, sa désinvolture et son culot. Dans ce tome, Sharon va montrer à quel point elle est forte et combative, combien elle est prête à tout pour ceux qu’elle aime et de quelle manière elle se sacrifiera pour eux. Elle sera ici confrontée à ses plus grandes peurs, elle devra faire face à la haine brutale que lui porte ses frères d’arme, à la solitude et à la dureté de ce que la guerre apporte, à ceux qui la vive et qui la fond. Sharon va vivre des bouleversements qui vont la marquer, lui faire vivre des émotions très fortes, perturbantes. Elle retrouvera enfin son frère jumeau, Stephan que tout le monde pensait mort, depuis trois ans séquestré, il ne sortira pas indemne de cet enferment. Nous allons en apprendre beaucoup plus sur lui, son calvaire mais aussi sur son passé, Stephan est un personnage à la personnalité troublante, tout comme Sharon mais d’une manière différente. Voir leur relation si fusionnelle, leurs retrouvailles m’ont beaucoup ému, les voir si solidaire, si complémentaire apporte de la puissance au récit et à ce qu’ils vont vivre. En parallèle de tout ceci, nous allons vivre des moments encore plus intenses, plus forts mais aussi vraiment traumatisants. Nous serons confrontés à des scènes d’une violence qui m’auront coupé le souffle, j’ai pris une claque à chaque chapitre,  ne pensant pas pouvoir surmonter des moments encore plus éprouvants que ceux que je venais de vivre, j’avais tort !

Dans ce troisième tome, nous ferons face à la puissance de l’amour, de l’amitié mais aussi à la destruction que celle-ci peut avoir, à la puissance et aux désirs que la vengeance peut engendrer. La manière dont celle-ci peut être exploitée, la manipulation, mais aussi la force dont l’être humain peut faire preuve quand il veut s’en sortir, ne serait-ce que pour ne pas faire souffrir ceux qu’ils aiment. J’avoue avoir haie Ena L. tout au long de ma lecture, ne comprenant pas pourquoi elle nous faisait subir autant de traumatismes et de violence. Mais je ne peux que l’applaudir, je dois dire que j’étais bluffée par la façon dont elle m’a plongée dans son histoire, avec quelle facilité, je me suis laissée embarquer et tourmenter. Mais encore plus par la façon dont elle va se jouer de ses personnages, de leur vécu et de notre attachement pour eux pour mieux nous malmener et nous confronter au pire.

Ena L. aura réussi avec ce dernier tome à me faire « aimer » un univers livresque que je n’ai pas pour habitude de lire, voir que j’évite carrément. Je n’aime pas être mis en face de situations qui me gênent, qui me traumatisent, car j’ai tendance à revenir dessus tout au long des jours qui suivent, à revivre ces moments. Je m’enferme dans la douleur et la détresse, ici il était impossible pour moi de ne pas continuer ma lecture. Je voulais comprendre, je voulais savoir comment tout cet enfer aller finir, je voulais connaitre le dénouement et surtout savoir qui voulait autant faire souffrir notre héroïne et tous ceux qu’elle aime. C’est avec la boule au ventre que j’ai lu ce livre mais aussi avec l’espoir que tout pourrait peut être bien se terminer, c’est les yeux embués de larmes que j’avançais page après page, pleine de doute, de peur mais aussi de joie, car il y en a malgré tout, des moments doux, des instants douloureusement bons et attendrissants.

C’est donc une lecture coup de cœur, une lecture choc, une lecture qui ne m’aura pas fait de cadeaux mais qui m’aura aussi transporté. J’ai aimé ce que j’ai ressenti, ces émotions, cette maltraitance, elle colle parfaitement à l’histoire, aux situations qu’ils vivent et au contexte, aux personnages et à leurs vécu. Une trilogie qui à chaque tome apporte son lots de rebondissements, de choix, de bouleversements, une trilogie qui à chaque tome monte en puissance et en additivité.

« Là où tu te perdras » #3 « Les poupées jumelles : le feu et la glace » de Ena L.
Editions Sharon Kena le 15/01/2019 : 300 pages

Note : 5/5

pcc


Série Là où tu te perdras : 
Tome 1 : Là où tu te perdras (10/07/2018)
Tome 2 : La poupée de sang et de larmes (09/10/2018)
Tome 3 : Les poupées jumelles : le feu et de glace (15/01/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>