Compass #1 Tempêtes du sud – Brittainy C. Cherry

compass-01-tempetes-du-sud

Résumé de l’éditeur :
Je voulais tout simplement m’enfuir. Jamais je ne me serais attendue à lui tomber dans les bras… Laissant derrière moi un mariage sans amour, je partis m’installer dans une petite ville du Sud, avec l’intention de prendre un nouveau départ. C’était compter sans l’attraction inattendue qu’allait exercer sur mii le mouton noir de la ville. On disait de lui qu’il était perturbé. Froid. Un homme au lourd passé. Pourtant, ce que personne ne semblait voir chez Jax, c’était cet éclat lumineux dans son regard, ses élans de gentillesse, la façon qu’il avait de me faire sourire et même rire. Patient devant mes accès de tristesse, il approcha mes cicatrices avec douceur.
Il fut le calme opposé à ma tempête.
Mais lorsque nos passés respectifs revinrent hanter notre présent, nous primes conscience que les histoires d’amour ne se terminaient pas toujours comme nous l’espérions.
Parfois, on se retrouve seul au milieu des dégâts provoqués par la tempête.

 ★ Merci à Hugo New Romance pour ce SP ★

         avis-beli

Brittainy C. Cherry écrit des romans qui s’inscrivent dans des séries, chaque histoire étant toutefois indépendantes les unes des autres. Nous avons commencé à la découvrir avec sa série autour des éléments, donc avec quatre romans, ici, c’est autour des points cardinaux qu’elle nous embarque à découvrir ses nouvelles histoires. Ce premier tome nous emmènera dans le sud, dans une petite ville typique du sud.

Ce que j’aime avec la plume de Brittainy C. Cherry, c’est cette façon qu’elle a de nous embarquer dans ses romans. On le débute, descellant dès le début cette petite étincelle qui va nous conduire à tant apprécier ses personnages, alors qu’avec une autre plume, l’histoire pourrait être d’une banalité sans pareil. Ici, elle nous propose de suivre deux personnages qui vivent alors que la vie ne les a pas épargnés. Ils ont tous deux été confrontés à des traumatismes dont ils ne sont pas ressortis indemnes, et c’est vide de tout sens que nous allons les suivre. Ce vide et cette tristesse qui les accablent sont particulièrement oppressantes pour ceux qui les entourent et qui voudraient arrêter de les voir sombrer l’un et l’autre alors qu’ils sont jeunes et pourraient bien être heureux. Mais ils n’envisagent pas cela ainsi, comment l’être alors que la culpabilité les ronge ? C’est leurs histoires à tous deux que nous allons découvrir alors que leurs chemins vont se croiser et qu’ils sont au plus mal.

Jax est le mouton noir de la ville, un homme désagréable, mal aimable, froid, distant qui semble être peu apprécié, en tout cas de la populace populaire de la ville. Son histoire, celle de sa famille plus exactement a forgé un peu cette réputation et ce sentiment de rejet des autres vis à vis de lui, et il s’en contente, ne cherchant pas non plus à se faire apprécier. Sa première rencontre avec Kennedy sera froide, brutale et particulièrement forte, car elle sera confrontée à lui, alors qu’elle est sur son territoire et il n’a pas l’intention de lui céder quoique se soit. Jax semble vivre auréolé d’une violence qu’il aurait subit depuis son plus âge, et ce sont ses rapports avec son père qui semblent être la source principale autour de laquelle tous ses problèmes tournent. Il se refuse d’être heureux, se contente de faire son travail avec acharnement, et n’attend rien des autres. Mais quand on y regarde de plus près, il semble toutefois que quelques personnes lui soient proches, et c’est à travers ces personnages que nous pourrons ainsi entrevoir un peu de ce que pourrait être le vrai Jax, s’il se laissait le droit d’être heureux. Au sein d’une ville, petite et qui compte des personnalités en tous genres, sa place semble être toute écrite, celui qu’il ne faut pas fréquenter.

Cette ville, parlons-en, une ville typique du Sud où tous se mêlent de la vie des autres. Ici, on examine, on espionne et rien ne reste secret, et plus encore, on juge, en effet on se permet de porter un jugement sur les gens sans même chercher à vraiment savoir. Impossible de passer inaperçu, impossible d’être tranquille, et ce n’est pas la nouvelle arrivée de Kennedy qui prouvera le contraire. Kennedy est une jeune femme qui m’a énormément touchée dès le départ. C’est avec elle que nous commençons ce roman, en la découvrant alors qu’elle vit avec son mari, un homme avec qui plus rien ne semble aller. Kennedy vit dans un monde, rongée par la culpabilité et la tristesse, elle n’arrive pas à se remettre de la perte de sa fille et elle n’est guère épaulée par son mari, qui passe son temps à la dénigrer de toutes les manières possibles et inimaginables. Vivant de la peur qui l’assaille, elle a des crises de paniques incontrôlables qui la poussent à commettre quelques erreurs qui semblent impardonnables du point de vue de son mari. C’est suite à une de ses crises, qu’il finira par rompre leur mariage, avec pertes et fracas, la jetant ainsi sans considération, et sans amour.

Durant ce récit, nous allons donc les découvrir au présent, face à ce qui les ronge, faits que nous apprendrons d’eux au moment voulu, quand ils seront suffisamment en confiance pour en parler. Si leurs débuts sont fastidieux et difficiles, tous deux vont finir par se côtoyer et ce pour plusieurs raisons. D’abord car Kennedy n’apprécie pas que l’on lui dicte sa conduite et qu’on lui dise de ne pas côtoyer telle ou telle personne, ensuite car justement elle sera amenée à se rapprocher de ceux qui ne sont pas appréciés, et qui l’encourageront à penser différemment. Puis Jax lui même, démontre bien que l’image que les gens ont de lui est faussée par des oui-dires et une mauvaise réputation, qu’il entretient certes, mais au fond, il lui est difficile de ne pas être gentil, et cela, Kennedy le verra assez vite. Tous deux sont donc au plus mal, survivant plus que vivant leur vie, et s’ils auraient pu se faire encore plus de mal, ils vont au contraire se soutenir et ainsi sortir petit à petit la tête de l’eau. Il nous sera alors impossible de ne pas succomber à leurs personnalités, tous deux étant particulièrement touchants.

Si nous les découvrons au présent, nous aurons aussi l’occasion de découvrir leur passé à travers quelques flashbacks qui nous permettent de mieux les connaitre. Cela apporte une dimension supplémentaire à ce qu’ils sont devenus, expliquant ainsi quel fut le chemin qui les mène au présent. De l’innocence de l’enfance à la dureté de la vie adulte, Jax et Kennedy ont été confrontés à des difficultés qui les auront conduit tous deux vers des chemins qui finiront par se croiser pour mieux les lier l’un à l’autre. Ces souvenirs du passé sont importantes et révélateurs de tant de choses, on ne s’y attend pas forcément et cela devient alors crucial pour bien les comprendre.

Si j’ai été tout de suite touchée par les débuts de Kennedy, sa détresse m’a bouleversée, j’ai adoré la découvrir autrement par la suite. Dans son passé, elle était cette jeune fille exubérante et pleine de vie qui n’avait peur de rien. et qui combattait ceux qui s’en prenaient aux autres. Si une part de celle qu’elle était pouvait revivre pour combattre celle qu’elle est devenue ?
Lui, c’est le roc, celui qui ne se laisse pas atteindre par les autres, que l’on croit. Il vit avec un tel sentiment de culpabilité, qu’il se fait constamment du mal à penser cela de lui. Comment ne pas se sentir proche de cet homme qui ne se donne pas le droit d’être heureux tout simplement. Le découvrir, c’est voir comment une personne peut devenir si mauvaise vis à vis d’elle, qu’elle engendre alors un sentiment d’exclusion naturelle, et un rejet des autres. Ce qui intéressant de voir alors, c’est ceux et celles qui arrivent à être proches de lui. Ils sont merveilleux ces personnages, et c’est auprès d’eux que nous allons aussi passer de si bons moments, octroyant au texte une part d’humour qui fait sourire, et qui fait du bien au coeur.

J’ai commencé ce roman un soir juste avant le repas, je n’avais lu qu’une vingtaine de pages puis je me suis arrêtée, le temps de gérer l’organisation du soir. J’ai repris ma lecture bien plus tard le soir, en me disant que j’allais alors amorcer mon immersion dans ce roman pour le continuer le lendemain. Ce qu’il s’est passé alors, c’est que sans m’en rendre compte, je l’ai fini, je l’ai littéralement englouti ! Je veux dire par là que l’on se sent si bien aux côtés de ces personnages que je n’ai pas vu les pages se tourner, et que je l’ai lu super rapidement. Je me suis sentie tellement bien dedans, à la fois touchée par ce que vivent ses personnages, mais j’ai aussi ri, souris et j’y ai passé de très très bons moments.

Si je qualifie ma lecture d’un coup de coeur, c’est parce que encore une fois Brittainy a su me transporter avec ses personnages. Elle n’a pas son pareil pour nous conter les émotions, quand on découvre ses personnages, il est impossible d’y résister, je me sens toujours tellement bien avec eux à chacun de ses romans. Puis c’est jamais dans l’excès, toujours justement bien dosé, sans qu’elle ne joue trop du mélodrame proposé par la ou les situations, le tout en abordant des histoires qui pourraient bien être celles de personnes qui nous entourent ou nos propres histoires. Elle traite de sujets de vies d’aujourd’hui, en nous touchant et. on apprécie alors de voir ses personnages renaitre alors qu’ils sont au plus mal.

Compass #1 Tempêtes du sud 
De Brittainy C. Cherry
Editions Hugo Publishing
Collection New Romance
Broché 372 pages
Sortie le 03/03/2022

pcc


Série Compass (4 tomes) : 
Tome 1 : Tempêtes du sud (03/03/2022)
Tome 2 : Lueurs de l’est (12/05/2022)
Tome 3 : Western Waves (04/07/2022)
Tome 4 : Northern Stars (pas encore sorti en VO)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>