Play Hard #3 Hard to score – K. Bromberg

play-hard-03-hard-to-score

Résumé de l’éditeur :
Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

 ★ Merci aux Editions Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Je retrouve avec plaisir les soeurs Kincaid et le milieu dans lequel elles évoluent, parmi ces sportifs tous plus masculins les uns que les autres, tandis que les soeurs restent ne l’oublions des femmes dans un milieu d’hommes. C’est au personnage de Brexton que nous allons nous intéresser dans ce troisième tome.

J’ai trouvé que dès le début de ce roman, on ressent un grand désarrois des personnages vis à vis de leur passé, un passé commun qui a été abruptement rompu par des histoires d’adultes qui concernaient leurs parents, mais qui ont indéniablement rebondi sur eux forcément. Dans cette histoire, il semblerait que cela soit la famille de Drew qui en ait le plus souffert, tandis que Brexton, elle, a pu continuer de vivre sa vie comme si rien ne s’était passé. Mais que s’est-il passé en effet il y a plusieurs années pour que deux familles qui partageaient tant de moments ensemble, si complices en soient venues à ne plus jamais se voir ? Voilà la question qui nous taraude dès le début de cette histoire et qui pèsera lourd sur la relation qui nait entre eux quand ils se retrouvent.

Drew est un personnage que j’ai trouvé assez intéressant, il semble y avoir plusieurs facettes de lui qui dictent sa conduite différemment selon laquelle prend le dessus sur une autre. Il s’est avec le temps, laissé porter par cette non possibilité de réussir, il se fond ainsi dans le paysage sportif sans pouvoir réellement faire ses preuves. De ce côté-là, on comprend très vite que son passé a eu une incidence énorme sur sa carrière qui a été stoppée nette dans son élan, c’est assez désastreux de constater qu’il n’a pas pu faire grand chose malgré toute sa volonté de vouloir réussir. On imagine assez bien ce qu’il doit ressentir au quotidien, en restant sur la banc de touche et d’autant plus quand il est confronté au jugement des gens. C’est un homme qui vit son rêve mais sur le banc de touche, sans pouvoir réellement profiter de cette chance de faire partie d’une bonne équipe. Nous découvrirons alors pourquoi il en est ainsi, et quel a été son vécu les années passées qui l’ont conduit à être ainsi traité.

Brexton est donc l’une des soeurs Kincade, elle est agente sportive et elle a pour mission de recruter le quaterback de l’équipe où officie Drew, c’est ainsi qu’elle tombera par hasard sur lui, au détour d’un terrain. Leurs retrouvailles seront à l’image de l’incertitude qui les a séparé, Brexton est surprise, et se rappelle tous les bons moments passés avec lui, ainsi que les sentiments qu’elle avait à l’époque ! Drew quand à lui, semble plus en colère qu’autre chose, et elle semble être l’une des raisons de sa colère. Leurs retrouvailles sont donc électriques et tendues, et pourtant il y a quelque chose qui se passe, un truc qui va leur rappeler la complicité qu’ils avaient avant et plus encore, puisqu’ils ne sont plus des adolescents, mais des adultes.

Leur histoire a démarré bien des années plus tôt, alors qu’ils étaient tous deux jeunes et que leurs familles s’entendaient bien et passaient tous leurs vacances ensemble. Ils se retrouvaient ainsi pour les vacances et ont vu l’autre grandir mais aussi leurs émotions changer avec le temps. L’auteure nous propose ainsi tout du long de l’histoire, de découvrir quelques chapitres qui nous content des moments qu’ils ont partagé ou vécu il y a une dizaine d’années. Des moments importants pour comprendre ce qui a bien pu se passer, pour qu’ils finissent par ne plus se voir et surtout qui nous permettent petit à petit de découvrir ce qui a changé la vie de Drew et sa famille. Ces allers-retours dans le passé sont une source d’informations importante, mais c’est aussi un moyen de nous rapprocher d’autant plus des personnages en découvrant ce qu’ils ont vécu ensemble alors qu’ils étaient si jeunes. Cela reste aussi primordiale pour comprendre ce qui les unit mais aussi la précipitation des sentiments et de l’évolution de leur relation actuelle.

Ils vont donc se rapprocher, passer du temps ensemble, assouvir quelques plaisirs mais très vite ils vont aussi se rendre compte que ce n’est pas que physique, charnel ou qu’une attirance, mais qu’il y a plus d’attentes dans la relation qui nait. C’est ainsi qu’ils voudront repenser les choses et les faire bien, mais il y a ce passé qui ne les épargne pas, dans l’attente d’avoir quelques réponses aux évènements qu’ils ont vécu. Drew et Brexton vont devoir aller au delà de ce passé, mais ils vont devoir l’aborder pour cela et Drew a d’énormes difficultés à ce propos. On constate alors l’ampleur des dégâts occasionnés par l’attitude de son père, cet homme qui a du quitter le milieu sous les rumeurs infâmes qui l’ont discrédité et qui ont mis une épée damoclès au dessus de la tête de son fils tout au long de sa carrière.

L’histoire de Drew m’a plu, en fin de compte, on reste très concentré sur cela, et j’ai été très sensible à tout ce qu’il a pu ressentir depuis tant d’années. A se demander d’ailleurs, comment il a fait pour tenir le coup tant d’années, on comprend alors qu’il semble par moments si effacé par rapport à la situation, un peu comme blasé. Puis Drew revient dans sa vie, et c’est comme une évidence et il fera tout pour que cela marche. J’ai beaucoup aimé leur histoire, à partir de leur passé commun, de cette complicité qui fait toute la différence, et de la façon dont ils vont se retrouver. Rien n’aura été facile, non, cela sera semé d’embuches mais cela en vaudra le coup.

Un tome 3 que j’ai beaucoup aimé, j’ai craqué pour le personnage de Drew, malgré tout le sérieux dont il fait preuve. Avec Drew, c’est beau et c’est évident et c’est un plaisir de les voir concrétiser une histoire qui a débuté bien des années plus tôt, et qui a été coupée dans son élan. On est tenu en haleine tout du long, non pas réellement par l’intrigue ou la culpabilité non prouvée mais par l’impact que cela a sur leur relation. On a donc qu’une envie, c’est de voir qu’ils iront au delà de leurs peurs, pour vivre heureux tous deux. K. Bromberg nous offre une nouvelle histoire, qui nous plonge dans l’univers du sport, à travers le regard d’un sportif en mauvaise posture et aborde aussi les conditions de travail de Brexton, qui en tant que femme est confrontée à un monde d’hommes.

J’apprécie beaucoup cette série, disons que je trouve que les tomes sont de plus en plus intéressants au fur et à mesure que l’on les découvre. K. Bromberg reste sur une idée de départ identique à chaque tome, mais elle arrive à nous proposer des histoires différentes et les soeurs Kincade sont vraiment toutes différentes et nous offrent ainsi des personnalités qui s’accordent au récit. On aborde aussi dans chaque tome, l’importance de la famille à travers le lien qui unit les soeurs à leur père, tout comme avec ces personnages masculins. J’ai hâte de me plonger dans le dernier tome sur Chase, la quatrième soeur,  il m’attend sagement dans ma PAL.

Play Hard #3 Hard to score
De K. Bromberg
Editions Hugo Publishing
Collection New Romance
Broché 446 pages
Sortie le 12/05/2021


Série Play Hard (chaque tome évoque une soeur Kincade) : 
Tome 1 : Hard to handle (01/04/2021) (sur Dekker)
Tome 2 : Hard to hold (01/04/2021) (sur Lennox)
Tome 3 : Hard to score (12/05/2021) (sur Brexton)
Tome 4 : Hard to lose (10/06/2021) (sur Chase)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>