« Gun Cake » #1 de Maloria Cassis

gun-cake-01

Résumé :
Lequel des deux rendra les armes en premier ?
Angela Alessi réalise enfin son rêve de petite fille en ouvrant sa pâtisserie à Centori. Elle souhaite oublier son passé et ne plus jamais se laisser dicter son comportement.
Adriano Alario, chef de la mafia locale, ne voit pas les choses sous cet angle, et compte bien la faire s’acquitter, comme tous les commerçants, de la taxe due à sa famille pour s’être installée sur son territoire.
Il éprouve cependant des difficultés à rester insensible à l’aplomb et à la force de caractère de sa nouvelle adversaire, laquelle a bien du mal à résister à son charme.
Entre les secrets d’Angela, les règles du milieu, les trahisons et les préjugés, comment trouver une place pour les sentiments ? 

☆ AVIS DE BELI ☆

Après avoir lu le premier tome de Cooper Training, j’ai eu envie de poursuivre ma découverte des écrits de l’auteure, car je me suis bien plu auprès de Julian et Amy. J’ai aimé sa plume qui m’a complètement embarquée dans son roman. Elle avait avant cette série, publiée celle-ci : Gun Cake, où encore une fois elle confronte deux univers complètement à l’opposé l’un de l’autre. J’aime beaucoup cette idée qui permet alors tant de scénarios possibles et l’auteure prouve encore une fois qu’elle maitrise bien le sujet.

J’ai beaucoup aimé l’univers de ce roman : d’un côté, nous avons une jeune femme pâtissière, qui tient sa boutique très féminine pour ravir les papilles de ses clients et de l’autre, nous avons un homme, mafieux qui vit dans l’illégalité et le crime. Tous deux sont donc bien loin d’être du même monde, mais quand Angela s’installe dans la ville que contrôle Adriano, elle va devoir faire comme tout le monde et se plier aux lois de cette ville. Quand la douceur est confrontée au danger, cela nous promet bien des étincelles. On pourrait s’attendre à vivre une petite comédie romantique, mais non, cela ne se passe ainsi : le danger occasionné par la mafia est bien réel et si la pâtisserie est plus tendre, voilà que nos deux personnages vont être confronté à ce monde brutale.

Angela vient de s’installer en ville et d’ouvrir sa boutique, cela fait une semaine et si elle se sent heureuse et comblée, libre d’agir à sa guise. Elle sait aussi qu’elle en fait beaucoup pour une personne seule qui tient un commerce, mais c’est sa passion et elle profite de ce qu’il lui est offert. Elle a vécu bien des années difficiles, où elle s’est vue dictée ses faits et gestes et elle a été malheureuse, elle compte bien y remédier. Elle a tout quitté pour s’installer loin de sa vie d’avant, pour vivre comme elle l’entend, sans contrainte. C’est donc une jeune femme assez épanouie, malgré l’abondance du travail dont nous faisons connaissance dont nous allons faire la connaissance. J’ai tout de suite, apprécié son personnage, elle est décidée, passionnée et elle a la tête sur les épaules.

Alors que l’auteure nous campe son héroïne dans un univers rose, parfumé et sucré où on se sent bien, elle nous propose alors de découvrir son personnage masculin, Adriano, et ce dans un univers bien plus sombre. La scène de départ nous conte Adriano en pleine action, dans son monde mafieux, où les gens se doivent d’obéir et surtout de ne pas trahir son clan. Adriano vit au coeur de la mafia depuis toujours, il est de ces hommes qui en imposent : grand, brun, ténébreux et très charismatique. C’est un personnage que nous découvrons tel qu’il apparait aux yeux de tous : dangereux et froid ! mais nous apprenons aussi à le connaitre plus dans l’intimité, mais cela se fera au fil du temps. Ici, c’est en temps que chef de la mafia que nous allons faire sa connaissance aux tous débuts et c’est à cet homme là qu’Angela va être confrontée.

Pour Adriano, aucun doute, cette nouvelle doit lui acquitter ce que tous commerçants de cette ville lui donne chaque mois, pour être protégés et avoir le droit de vivre dans sa ville. C’est donc dans cette optique qu’il va faire une première approche vers elle, mais il va se heurter à une jeune femme plus coriace qu’il n’y parait. Angela restera sur ses positions et sur son intention de ne pas se laisser mener par le bout du nez par un homme. Qu’à cela ne tienne, elle changera vite d’avis… elle va commencer à subir quelques désagréments et agressions qui vont la contrarier. Les objectifs d’Adriano ne doivent pas être contrecarrer par la jeune femme, sa réputation ne peut pas faiblir face à ceux qui lui doivent quelque chose. C’est appréciable de découvrir la personnalité de ces deux personnages, le mafieux a beaucoup de charme et c’est un personnage assez fascinant. Angela, elle, ne veut pas se laisser faire mais elle a toutefois suffisamment d’intelligence pour savoir jusqu’où elle peut aller, j’ai beaucoup apprécié cette part des choses qu’elle est capable de faire avant de prendre une décision. C’est donc dans le conflit qu’ils vont faire connaissance et par la suite, c’est forcés qu’ils vont se cotoyer, plus que cela était prévu au départ.

La double narration nous permet au départ de camper les personnages chacun dans leur univers. Cela nous permet de bien nous rendre compte de comment ils vivent et de ce qu’ils attendent de la vie. Deux mondes qui ne sont pas du tout les mêmes ! C’est ainsi qu’ils vont se confronter et c’est en se voyant de plus en plus, que leur véritable personnalité va ressortir. De la peur à la soumission, sans toutefois contester au passage cette forme de despotisme dont joue Adriano, Angela va passer du temps avec lui, et découvrir l’homme derrière le mafieux. Nous n’oublions ses actes qui nous rappellent qu’il reste dangereux mais auprès d’elle, il va commencer à ressentir quelque chose de différent. Le rapprochement va venir les rendre à la fois plus forts, mais aussi plus vulnérable dans ce monde, où l’attachement peut devenir une arme redoutable pour ses ennemis.

L’auteure a assumé jusqu’au bout le rôle de mafieux, tenu par Adriano mais aussi par ceux qui l’entourent. Il n’y va pas avec le dos de la cuillère, notamment avec Angela au début, n’hésitant pas à la menacer. Alors qu’eux deux finissent par vivre les choses différemment, oubliant leurs débuts plutôt difficiles, les personnages qui vivent dans le même environnement que lui, n’oublient pas leurs objectifs de pouvoir et de contrôle ! C’est ainsi que les femmes de ce milieu, sont des proies faciles et malheureusement très vite exploitables. C’est un des travers du milieu que nous allons aussi découvrir dans ce roman. Malgré les sentiments et les belles émotions que vont vivre nos deux héros, ils vont aussi être confrontés au mal et se rendre compte que leur relation met en péril la vie de la jeune femme. Le récit va être rythmé par bien des rebondissements liés à cet univers.

Un premier tome que j’ai dévoré ! J’ai aimé voir ces deux personnages s’affronter, pour mieux se découvrir, de voir aussi que leurs conditions de vie jouent beaucoup dans la balance. Le côté mafia est très bien traité, il n’est pas là qu’en toile de fond, non l’auteure l’utilise et le manipule comme il se doit pour apporter du danger, des menaces mais aussi des actes cruels. Les secrets font partie du décorum, et ils vont eux aussi jouer un rôle certain dans l’évolution de leur histoire. La personnalité des personnages est forte et on ne s’ennuie pas une seule seconde avec eux. Le présent déjà bien marqué par les événements, va se voir associé aux passés des deux personnages, le tout rendant l’ensemble encore plus percutant et intéressant. Tout du long de notre lecture, on est happé par leur histoire et tout ce que l’on découvre ! Et ce n’est pas fini, leur histoire continue dans un tome deux, qui se verra lui même confronté à bien des rebondissements.

Une lecture qui ne m’a pas déçue, j’ai adoré ! Cela confirme que j’aime la plume de Maloria Cassis, ses idées, ses personnages, les situations qu’elle nous propose de suivre, tout me plait. Ses récits sont très prenants, plein d’amour, d’actions, où il est délectable de suivre des mondes qui s’opposent et se confrontent quand les sentiments sont engagés.

« Gun Cake » #1 de Maloria Cassis
Stories by Fyctia le 03/04/2018 : 282 pages

NOTE : 4,5/5


Série Gun Cake : 
#1 : (03/04/2018)
#2 : (14/11/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>