Everyday Heroes #1 Cuffed de K. Bromberg

everyday-heroes-01-cuffed

Résumé de l’éditeur :
Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon.
Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.

☆ AVIS DE BELI ☆

Je crois que l’attrait de l’uniforme a fini de me convaincre de lire cette série ! Déjà c’est une série de K. Bromberg, et j’aime bien la lire, j’ai quelques romans d’elle qui attendent d’ailleurs que je les lise, mais celui-ci, je n’ai pas pu le poser dans la bibliothèque, non je l’ai lu dès que je l’ai acheté et je me suis complètement plongée dedans. Et je dois dire que j’ai beaucoup aimé le lire.

Commençons par replacer ce tome dans la série que nous propose de lire K. Bromberg. Cuffed est le premier tome de la série Everyday Heroes dont déjà trois tomes sont annoncés à la parution en version française. Ces trois premiers tomes nous proposent de découvrir trois frères de la famille Malone, tous trois exerçant des métiers de secours : police, pompier et secouriste. Comme je le disais au début, des métiers attractifs et qui d’emblée m’attirent pour découvrir des romances avec ce type de personnages.

En ce moment, je lis beaucoup de romans où les personnages se sont connus jeunes et ont été séparés souvent de façon abrupte ou soudaine. Alors je pourrai m’en lasser mais non, car j’adore ce schéma narratif : en effet découvrir les personnages alors qu’ils ont jeunes, nous les fidélisent d’autant plus et souvent leur histoire est forte et on est de suite dedans. C’est ainsi que l’histoire des personnages de ce roman débute, ils sont connus enfants et nous les retrouvons bien des années plus tard, alors qu’ils ne sont plus vus depuis de longues années.

Grant et Emmy étaient très proches dans leurs jeunes années, ils passaient tout leur temps ensemble et étaient comme les deux doigts de la main. C’est à huit ans que leur amitié va prendre fin de manière assez brutale, suffisamment en tout cas pour marquer leurs esprits. Emmy a confié un secret à Grant, et la divulgation de ce secret a changé la vie de la jeune enfant. Elle a alors quitté la ville avec sa mère et lui, est resté, apprenant à vivre sans elle. Mais quand par hasard, ils tombent l’un sur l’autre bien des années plus tard, c’est avec joie que Grant l’interpelle mais la jeune femme ne lui fait pas un accueil très chaleureux, au contraire elle n’est pas forcément ravie de le voir.

Je crois que la plume de K. Bromberg a su donner à son histoire et ses personnages un côté vraiment très plaisant et entrainant. On se plait vraiment bien à la lire, elle nous propose de découvrir ses personnages avec de jolies émotions, il y a d’un côté la famille unie des Malone, qui sont d’un accueil et d’une gentillesse extrême, on comprend aisément pourquoi Grant est si sympathique, puis on a ce personnage féminin, Emmy, qui n’a plus de famille et qui est assez solitaire, par la force des choses. Elle s’est forgée une carapace qu’il va être difficile de briser, mais Grant, c’est ce personnage masculin, qui bien que décidé à la faire craquer, a su y aller avec diplomatie et patience. Si elle a beaucoup souffert par le passé, on constate que lui aussi se sent très investi dans ce que vivent les personnes qui l’entourent ou encore ceux et celles qu’il rencontre dans le cadre de son métier. Il est très impliqué et Emmy aura du mal à ne pas résister à cet homme auquel elle tient tant.

Grant, c’est le bon flic, celui qui s’engage plus qu’il ne devrait dans ce qu’il vit au quotidien dans son métier. Il respecte les lois mais est prêt à enfreindre quelques règles s’ils s’agit d’aider quelqu’un, il a toujours « souffert » du syndrome du héros et ce depuis toujours. Déjà tout petit, il n’a pas pu s’empêcher de dénoncer des actes qui bien que pas complètement compréhensibles pour son jeune âge, étaient condamnables et faisaient souffrir sa meilleure amie. C’est un personnage que j’ai plutôt bien apprécié, ce complexe du héros peut être lourd à porter mais lui, ça lui va bien. Quand il retrouve Emmy, c’est vraiment comme une évidence pour lui, il n’a rien fait de mal, et elle a toujours été essentielle pour lui. Il va vivre des moments douloureux à la voir fuir ainsi, et il prendra ce qu’elle veut bien lui offrir.

Emmy, c’est la jeune femme qui vit à cent à l’heure, la recherche d’adrénaline pour apaiser son esprit et ses tourments font d’elle un personnage incontrôlable. Cela démontre aussi qu’elle n’a jamais su se poser, quand elle est partie, c’était pour suivre une mère bohème en constant déplacement, elle a gardé cette attitude de ses années avec elle. Mais là, elle souhaite enfin s’installer et vivre de sa passion, le parachutisme mais c’est bien compliqué pour elle d’atteindre ce rêve, car elle manque de stabilité pour obtenir ce qu’elle voudrait. Revoir Grant fut un choc, car cela fait remonter à la surface bien des moments auxquels elle s’est interdit de penser toutes ces années, et elle préféra le fuir, que d’y penser ou encore d’envisager qu’il reste celui qui a tant compter pour elle. Mais il va venir perturber sa tranquillité ou celle qu’elle pensait avoir, lui qui n’est plus un enfant et qui est devenu un homme, beau, grand, attirant et si sexy dans son uniforme.

Leurs retrouvailles engendrent une relation assez tumultueuse, où elle ne souhaite pas qu’il soit question de sentiments. Elle ne veut pas affronter les démons de son passé, mais ils nous sont ainsi dévoilés petit à petit selon les moments où ils s’imposent à elle. Il fallait bien se douter que le retour aux sources engendreraient les réminiscences de son passé. Grant est confronté à des moments qui lui sont difficiles dans son métier, car il lui rappelle aussi tout ce qu’ils ont vécu par le passé. Le passé, le présent, ces deux personnages qui se sont connus à des moments différents de leur vie et qui doivent faire face aux conséquences de leurs actes mais qui semblent être fait l’un pour l’autre. Ils devront passer outre les aprioris qu’ils ont l’un de l’autre, elle devra de nouveau pouvoir lui faire confiance, son retour marquera bien des tourments dans leur vie, qu’ils n’avaient pas prévu.

Un premier tome qui se dévore, j’ai beaucoup aimé. Les personnages sont bien agréables et intéressants à suivre, leur histoire va se construire au fil du temps qui passe, qui tissera des liens forts entre eux, qui rappelleront que tous deux étaient destinés à finir ensemble. La famille Malone est de celles que l’on apprécie retrouver autour d’un bon repas, les frères sont très proches les uns des autres, parfois même envahissants mais c’est le genre de personnages que l’on a plaisir à suivre et retrouver d’un tome à l’autre. Le côté protecteur des autres n’est pas trop lourd non plus, car il aurait pu l’être, mais K. Bromberg a su suffisamment bien doser les choses pour que cela soit bien proposé, on apprécie leur côté chevaleresque du coup.

Je me suis bien plu auprès de Grant et de son double, Emmy, leur histoire qui a débuté alors qu’ils étaient tous jeunes est entrainante. L’attrait de l’uniforme fonctionne bien, Grant répond aux attentes que l’on attend de ce type de romance. J’ai hâte de découvrir ses frères qui ne nous étaient que peu dévoilés dans ce premier tome, bien que très présents dans la vie de Grant.

(Chronique du 21/02/2020)


 

★ Merci à Hugo New Romance pour ce SP ★

AVIS DE PANDO

Dans ce premier tome, nous ferons la connaissance de Grant et Emmy, c’est deux-là ne se sont pas vus depuis vingt ans alors que plus jeunes, ils étaient inséparables, l’un n’allait pas sans l’autre, ils formaient un duo de choc. Malheureusement un drame va les éloigner, un secret trop bien garder et qui va être dévoilé, va mettre un terme à leur amitié, laissant en chacun d’eux une trace difficile à effacer. Partager entre la culpabilité et le dégout, ils vont grandir séparément, se forger chacun une carapace qu’ils vont devoir apprendre à briser pour pouvoir se retrouver. 

C’est donc 20 ans plus tard qu’ils vont se retrouver, chacun ayant bien grandi, menant des projets et vivant des vies différentes. Des retrouvailles qui leur laisseront un gout amer et qui leur fera se poser beaucoup de questions sur ce qu’ils sont devenus. Un retour aux sources qui fera beaucoup souffrir Emmy, la replongeant dans l’enfer de qu’elle a vécu, dans la trahison mais surtout, elle va se demander si elle a bien fait de revenir dans cette ville qui lui a tout pris de sa jeunesse. Entre eux, va s’installer un jeu de chat et de la souris, Emmy fera tout pour éviter de croiser Grant alors que celui-ci fera tout le contraire, cherchant à comprendre et à connaitre la vie de la jeune femme qu’il a toujours voulu protéger durant tous les années qu’ils ont partagé dans leur enfance, se demandant souvent ce qu’elle a bien pu devenir. La revoir fera remonter son sentiment d’impuissance et sa culpabilité face à celle qu’il n’a pas su sauver, ou trop tard. Une tache ardue, Emmy ne se laissera pas facilement approcher, elle imposera ses choix, ses envie, ses règles, enfin ça c’est ce qu’elle croira…

Un premier tome intéressant, plein de charme et de douceur malgré un sujet abordé plutôt difficile. Les rôles sont tout de suite bien définis par l’auteure et c’est avec envie que nous tournons les pages, impatient de voir comment Emmy et Grant vont bien pouvoir évoluer ensemble. On va rapidement se rendre compte et comprendre la personnalité compliquée de Emmy qui derrière une façade de fille forte et indépendante a besoin d’être soutenu et surtout aimé. Elle a vécu des moments difficiles, de solitude et de douleurs sans jamais se plaindre et elle est aujourd’hui devenue une jeune femme difficile à approcher, ne donnant pas facilement sa confiance.

J’aime lire ce que nous offres K.Bromberg, je prends plaisir à me plonger dans chacun de ses écrit. Encore une fois je ne suis pas déçue par cette histoire, bien qu’elle ne soit pas celle que j’ai préféré. Attention, je ne dis pas que ce roman ne vaut pas le coup, loin de là, l’histoire est addictive et les personnages attachants. J’ai été touchée par leur vécu et leur force de caractère, ce petit jeu qui s’installe entre eux et la manière dont ils vont évoluer au fil des pages. J’ai par contre eu un peu de mal à cerner Emmy, cette jeune femme pourtant pleine de courage et au passé plus compliqué, n’a pas su me convaincre, malheureusement. Attention, j’ai un cœur et je ne suis pas restée insensible à la détresse d’Emmy et à son vécu mais je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, ni à sa manière d’être.

J’ai par contre adoré Grant, sa personnalité, tout ce qu’il va mettre en œuvre pour faire qu’Emmy se sente bien ma beaucoup touché. Ce que j’aime dans ce genre de roman, c’est que les personnages secondaires sont tout aussi importants au bon déroulement de l’histoire, les frères de Grant, l’amie de Emmy m’ont donnée envie d’en connaitre plus à leur sujet. J’ai vraiment hâte de lire la suite pour pouvoir les retrouver et mieux les appréhender. Une série que je vais suivre de près !

(Chronique du 24/02/2020)


Everyday Heroes #1 Cuffed
De K. Bromberg
Editions Hugo Roman
Collection New Romance
Broché 474 pages
Sortie le 06/02/2020


Série Everyday Heroes (4 livres) : 
Tome 1 : Cuffed (06/02/2020)
Tome 2 : Combust (05/03/2020)
Tome 3 : Worth the risk (02/04/2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>