« Pour le jeu » de R.S. Grey

pour-le-jeu

Résumé :
Jeune recrue de l’équipe de foot de l’université de L.A., Kinsley Bryant est promise à une brillante carrière. Si elle veut intégrer la sélection nationale pour les J.O., elle ne doit en aucun cas se laisser déconcentrer par son nouvel entraîneur, Liam Wilder, aussi sexy soit-il. Immense star du foot, il a lui aussi gros à perdre dans une relation avec l’une des joueuses qu’il coache. Pas facile de se plier aux règles du jeu…

 ★ Merci à la collection &moi pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Une romance New-Adult dans le milieu sportif, c’est toujours tentant et nous sommes assez rarement déçus. C’est un genre plutôt addictif qui permet aux auteurs d’explorer des thèmes forts liés au sport et à l’engagement et ce roman ne contredira pas cette idée.

Kinsley est une jeune femme en première année qui vient d’intégrer l’équipe féminine de foot, elle est talentueuse et mise tout sur cette discipline, visant ainsi une participation aux jeux olympiques. Dans ce milieu, les jeunes recrues sont très rapidement repérées et les journalistes les suivent de prêt, ils se connaissent tous, si ce n’est en vrai, au moins de réputation. Quand elle apprend que Liam Wilder, quelques années plus vieux qu’elle, va être son entraineur, c’est toute excitée qu’elle débute cette première année. Kinsley sort de deux relations où ses petits amis l’ont trompé, elle a assez réfractaire à l’idée de remettre le couvert et se sent quelque peu déstabilisée quand elle se rend compte que Liam, à la réputation sulfureuse ne la laisse pas insensible et d’autant plus qu’en elle se rend compte que cela parait réciproque.

Elle commence cette année en faisant la connaissance des nouvelles recrues comme elle, s’attachant ainsi de suite à deux jeunes femmes : Becky et Emilie. Elles forment à elle trois, un trio étonnant par leurs différences mais elles se complètent à merveille, c’est un plaisir que de suivre leur histoire réciproque. Une bonne entente et cohésion règne entre elles, alors qu’avec les dernières années, c’est plutôt la guerre froide. Il faut dire que Liam est convoité alors l’interêt que suscite Kinsley n’est pas pour plaire, tant professionnellement que vis à vis de lui. La compétition est rude et pour certains tous les coups sont permis, de ce côté-là Kinsley va très rapidement se rendre compte que les menaces et les représailles peuvent avoir de très fortes conséquences sur sa carrière.

L’auteure nous propulse vraiment dans le milieu sportif, nous partageons ainsi les entrainements, les pressions, le bizutage des premières années et les enjeux sont d’ores et déjà mis en avant. C’est là que la situation entre Liam et Kinsley pose problème, il est son coach et ils ne doivent pas se cotoyer, c’est elle qui risque le plus dans cette histoire. Ils vivront ainsi cacher, des moments de partages intimes, émoustillés par cet interdit qu’il est plaisant et attrayant de détourner. Mais c’est aussi une pression supplémentaire pour eux, car certaines veillent au grain et il est difficile de se confier sur quelque chose qui pourrait détruire leur carrière sportive. L’immersion totale dans le monde sportif et tous ses aléas n’épargnent pas nos deux personnages principaux, l’auteure nous en détaille chaque situation liée aux différents actes qui se produisent.

La lecture de ce roman est plutôt assez addictive. Nous nous prenons au jeu : celui de la séduction, de l’interdit et du jeu sportif. Liam se veut tantôt protecteur, tantôt tentateur, il devient très rapidement difficile de résister et pourtant il a vraiment tenter de ne pas céder à son attirance car il a vraiment conscience de ce qui pourrait arriver à Kinsley si cela venait à se savoir. Quand à elle, elle n’a rien prémédité, elle s’est laissée porter par ses envies, souhaitant profiter des moments partagés avec lui. Leur histoire évolue au fil des pages, tout comme l’entrainement et l’évolution de Kinsley au sein de l’équipe. Il est plus âgé qu’elle et cette différence d’âge est assumée tant par l’auteure que par les personnages, Kinsley n’a que dix-neuf ans tandis que lui en a vingt-cinq. Aux vues de la configuration, cela aurait pu être gênant mais cela ne l’est pas, nous notons bien les différences liées à leurs âges respectifs mais les personnages sont aussi très matures et pèsent le pour et le contre de chacune de leurs actions. Nous évoluons avec des personnages qui sont appréciables, combattifs, et le naturel de leur attirance et de leur relation qui en découle les rend attachants.

L’ensemble de la lecture est rythmé par des rebondissements liés à leur relation, le milieu dans lequel ils évoluent. Rien ne leur sera épargné, R.S. Grey nous montre bien la cruauté de certaines personnes, due à la jalousie et l’envie, tandis que ses personnages principaux ne sont là que pour la performance de leur équipe et l’ascension personnelle au sein même de cette équipe, d’autres sont ici pour leur unique personne et c’est ainsi que les personnages se percutent et s’affrontent. Kinsley et Liam vont vivre des moments difficiles où ils vont devoir prendre des décisions qui concerneront plus que leur personne, d’autres proches sont mis dans la sellette et les enjeux vont de mises avec les menaces. Les jalousies, les médias, tant d’obstacles à ce que leur relation se déroule dans de bonnes conditions.

Une lecture New-Adult sportive qui se dévore, c’est rythmé sportivement parlant tout comme leur relation, leurs rapports et tout ce qui les entoure. Moi qui ne suis pas très foot, j’ai apprécié découvrir la façon dont les personnages vivaient ce sport et l’importance que cela revêt pour eux. Un vrai challenge vis à vis d’eux même pour atteindre le meilleur, le tout englobé dans une belle relation avec des personnages attachants et à la forte personnalité.

« Pour le jeu » de R.S. Grey
Editions JC Lattès, collection &moi le 04/10/2017 : 404 pages

NOTE : 5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>