« Les filles de de Nightingale » le tome 1 de Donna Douglas

les-filles-du-nightgale01

Résumé :
À corps perdu Trois jeunes filles très différentes s’inscrivent comme apprenties infirmières dans un grand hôpital d’enseignement de Londres en 1934.
DORA
Quitte sa misérable maison bondée de la classe ouvrière pour une meilleure vie. Mais possède-t-elle ce qu’il faut pour suivre les autres filles mieux éduquées? Et est-ce que son détesté beau-père la laissera un jour partir ?
HELEN
Née pour cette carrière, son frère est médecin, sa toute-puissante mère est une administratrice de l’hôpital. Mais est-ce que l’affliction secrète d’Helen la mènera à sa propre perte ?
MILLIE
Une rebelle aristocratique, son attitude insouciante la fera se buter encore et encore contre l’infirmière-chef. Est-ce que cela lui tient suffisamment à coeur pour devenir une infirmière? Ou retournera-t-elle à sa vie luxueuse pour laquelle elle est née ?
Les filles du Nightingale Dans quoi se sont-elles engagées ?

 ★ Merci aux Editions AdA pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

C’est par curiosité que j’ai souhaité découvrir cette série qui aborde une période que j’aime beaucoup lire et aussi un sujet intéressant, évoquant de bien des façons la condition des femmes.

Nous sommes en Angleterre en 1934 pour suivre trois jeunes femmes qui vont ou sont entrer en école pour devenir infirmières. Toutes trois viennent de milieu différents et ont des vies à l’opposé les unes des autres mais toutes trois ont su se trouver et vont se soutenir.

Dès le départ, on est pris dans l’histoire : on a des personnages principaux qui sont donc différents et intéressants, au delà de s’intéresser à ces trois jeunes femmes, on fait aussi la connaissance de leur famille : parents, frères, soeurs et de leur amis, apportant encore plus d’histoires et de situations à découvrir. Toutes ces immersions dans leur vie sont assez captivantes car elles ont toutes trois des vies semées d’embuches qui malgré leur différent niveau social les empêchent de faire ce qu’elles souhaiteraient. Intégrer l’école d’infirmières, c’est pour elles le seul moyen d’atteindre la liberté qu’elles recherchent tant.

Dora est une jeune femme qui vit des quartiers populaires, de famille pauvre, elle souhaite plus que tout réussir cette formation afin de prendre son indépendance et de quitter cette maison où elle ne peut pas être heureuse. Malgré sa jeunesse, elle a déjà subit bons nombres d’épreuves et ne s’est jamais confiée à qui que se soit, elle est à la fois fragilisée par ce qu’elle a vécu mais aussi très volontaire et motivée pour réussir. L’accueil qui lui est réservé est peu amène à l’aider à s’y sentir à l’aise et les difficultés financières lui poseront problèmes mais elle va persévérer.
De physique peu gratifiant, elle a très peu confiance en elle concernant les hommes. Son passé n’aidant pas, elle sera très touchante quand on voit ce qu’elle vit.

Millie est une jeune femme qui a perdu sa mère voilà des années, elle vit avec son père, elle a toujours eu ce qu’elle souhaitait mais elle arrive à un âge où il serait temps de se marier, projet que sa grand-mère aimerait tant voir se réaliser. Elle suit cette formation sans grande implication, elle profite plutôt des soirées pour braver les interdits et s’échapper pour faire la fête. C’est une jeune femme très agréable et insouciante qui sera rapidement amie avec Dora.

Helen est une jeune femme, plus ambigüe, ce que les autres pensent d’elle la rendent plus mystérieuse. Sa mère n’est autre qu’une des administratives de l’école et aucune n’ont confiance en elle, elle mène sa formation seule sans pouvoir profiter de la présence des autres jeunes femmes de son âge. Sa famille est dans le milieu médicale, elle a donc des prédilections pour ce milieu et elle excelle dans ses études. Elle est toutefois écrasée par une mère dominante qui ne la laisse pas être elle même et ce dans tous les domaines.

Toutes trois vivent cette expérience de façon bien différentes mais elles ont toutefois le même but de réussir et elles vont s’entraider à aller de l’avant et faire face à certaines méchancetés, complots ou autres mauvais agissements. Les suivre dans leur formation professionnelle nous plonge réellement dans un milieu fascinant où elles s’épanouiront malgré les difficultés. J’ai beaucoup aimé tous les épisodes concernant ce qu’elles vivent au contact des patients et ce sous l’autorité des supérieurs, les soeurs dans chaque service de l’hôpital. C’est assez passionnant de voir comment cela fonctionnait, de les voir s’occuper des blessés.

Les moments d’études sont entrecoupés par des incursions dans leur vie respectives. C’est quand elles reviennent chez elles, retrouvant les leurs mais aussi ce qu’elles veulent fuir. Ce sont ces moments-là qui nous permettront de bien comprendre quelles sont leurs vies et leurs personnalités. On fait alors connaissance des personnes qui les entourent et qui ont permis de forger leurs caractères, on côtoie ainsi les milieux de classes divers et le fossé instauré entre chaque classe sociale est assez important, c’est très intéressant de le lire ici à travers ces trois jeunes femmes. Les hommes qui les entourent ont une place très importantes, ce sont des histoires d’abus, mais aussi d’amour qui rythmeront le récit.

L’ensemble est très bien agencé, on ne s’y ennuie pas, que se soit dans leurs études ou leurs vies personnelles, la lecture de ce roman malgré les 600 pages a été assez rapide et plutôt fascinante. J’ai littéralement plongé dans l’histoire de ces jeunes femmes passionnées par un même métier et qui ont des vies qui rendent le récit si intéressant. Il y a des moments très émouvants, d’autres plus angoissants, on y aborde bien des sujets qui concernent la condition de la femme dans les années 30.
J’ai très envie de lire les deux autres tomes pour continuer à suivre ses personnages et en découvrir d’autres.

« Les filles de de Nightingale » le tome 1 de Donna Douglas
Editions AdA – le 15/07/2017  : 666 pages

NOTE : 4/5


Série de Nightingale :
Tome 1 : « Les filles de de Nightingale »
Tome 2 : « Les soeurs de Nightingale »
Tome 3 : « Les infirmières de Nightingale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>