« Le grand nord » #1 « Amertume » de Sarina Bowen

le-grand-nord-1-amertume

Résumé :
« Le goût amer des désillusions devient la saveur sucrée de l’espoir… »
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d’un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s’attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l’université. Audrey quant à elle, n’avait pas la moindre envie d’atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey missionnée par la grosse entreprise qui l’emploie, une chaine de restaurant, doit passer plusieurs jours dans la région. Elle séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après leur histoire ils ont beaucoup changé. La vie, les épreuves les ont fait évoluer. Trouveront ils à nouveau un terrain d’entente ?

 ★ Merci aux Editions Hugo Romans pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Un roman de Sarina Bowen, je n’y résiste pas depuis que je l’ai découvert avec sa série The Ivy Years ! Cette nouvelle série nous avait été dévoilée lors du Festival New Romance 2017, avec la présence de l’auteure et un petit aperçu de ce premier tome et depuis j’attendais cette sortie avec impatience. L’idée d’embarquer pour un voyage dans les contrées américaines me tentait d’autant plus et ce roman a répondu à mes attentes, je m’y suis régalée et ce dans tous les sens du terme.

Sarina Bowen nous présente ses personnages à travers une double narration : celle de son personnage féminin, Audrey, une citadine qui tente de percer dans le milieu de la gastronomie et Griffin, un fermier qui gère l’entreprise familiale depuis le décès de son père. Vu ainsi, tout les oppose, leurs milieux déjà, la ville et la campagne sont à l’opposé l’un de l’autre. Leur façon de vivre aussi, toujours à cent à l’heure pour l’un et l’autre oui, mais de bien différentes façons. Ce sont des points importants car les personnages eux-même ont bien conscience de ces différences et elles mettront un frein certain au type de relation possible entre eux.

Audrey vient d’une famille aisée, elle a toujours eu une vie facile avec tout à portée de main. Plutôt fêtarde, profitant de la vie étudiante et ne portant que peu d’intérêt aux études, elle a tout alors de la jeune femme qui ne s’implique pas dans ce qu’elle fait. Mais tout change quand elle brave l’autorité maternelle et après avoir été exclue deux fois d’universités différentes, elle décide de se lancer dans ce qu’elle veut faire depuis toujours : la cuisine. Elle se retrouve alors à la rue, sans plus aucune aide financière de sa mère, elle va devoir se débrouiller seule. Elle ne se laisse pas démonter et elle passera des années à se battre pour réussir, elle arrive sur la fin d’une longue période de sacrifices où elle va peut être enfin pouvoir mener son rêve à terme : avoir son restaurant. Pour cela, elle doit mener à bien une mission chez les producteurs du Vermont et obtenir des prix compétitifs pour l’entreprise pour laquelle elle travaille.

De son côté, Griffin est un roc pour sa famille. Quand son père décède subitement, il abandonne tous ses projets de carrière sportive pour venir gérer l’affaire familiale. Il a toujours été ambitieux et n’a jamais eu de cesse que de réussir ce qu’il entreprenait malgré les obstacles qu’ils soient d’ordre financiers ou autres encore. Ce sacrifice qu’il fait pour sa famille lui coûte certes mais il va toutefois oeuvrer et exercer un métier qui lui plait et dans un environnement qui lui convient. Sa famille a une exploitation qu’il aimerait développer, surtout du côté de la récolte des pommes qui leur permet de faire une belle production de cidre. Nous découvrons ce personnage, entouré de sa famille : mère, frères et soeur, ainsi que de fidèles amis avec qui il travaille chaque jour. Il est celui sur qui tout le monde compte et cela lui met une pression supplémentaire pour ne rien rater de ce qu’il entreprend.

Voilà donc, cela se confirme deux personnages bien différents l’un de l’autre. C’est lors de sa mission qu’Audrey va être amenée à aller sur l’exploitation de Griffin. C’est à ce moment-là, qu’ils se rendent compte qu’ils se connaissent et les souvenirs remontent à la surface. Griffin se braque de suite contre elle et leurs retrouvailles sont tendues, mettant à mal la mission d’Audrey, qui va se retrouver en bien mauvaise posture. Ce que j’ai grandement apprécié dans cette romance, c’est que l’auteure nous permet de découvrir ces deux personnages, chacun dans leur univers, nous en apprenons alors beaucoup sur eux : que se soit leur passé, leur présent, leurs ambitions et tous ce qu’ils ont pu traversé, tout comme les enjeux des décisions qu’ils prennent au moment du récit. Sarina Bowen nous expose ses personnages afin que nous puissions bien les connaitre et cela fonctionne bien car on s’y attache et c’est très plaisant de les découvrir. Au delà de cette introspection de leur personnalité, ils vont passé beaucoup de moments à deux, quand Audrey sera à la ferme pour son travail et là, malgré leurs différences, ils seront bien ensemble.

Cet endroit a un effet bénéfique sur toute personne s’y trouvant, c’est apaisant tout en étant stimulant quand on constate qu’il y a toujours quelque chose à faire. J’ai adoré y passer du temps à travers tous ces personnages. Ils oeuvrent à plusieurs pour que cela tourne et chacun a sa place et chacun sait se rendre utile et indispensable pour que cela fonctionne. Audrey, bien que citadine, s’épanouit au contact des autres et aussi lorsqu’elle découvre tous les bienfaits que la nature offre. La voir s’extasier sur les ressources alimentaires que produit la ferme est très exaltant, elle est pétillante d’envies d’expérimentations. Elle va petit à petit trouver sa place, sans s’imposer mais avec toujours beaucoup de respect et bien que celle-ci ne soit pas réellement définie, chacun sait qu’elle est faite pour Griffin, mis à part les concernés. Nous avons là deux personnages que l’on apprend à aimer au fil des pages, nous les découvrons au delà de l’image qu’ils donnent, parfois bien loin de la réalité de leur personnalité. J’ai grandement apprécié la personnalité d’Audrey, qui n’a pas peur d’être honnête même si cela peut lui porter quelques préjudices parfois. Griffin m’a complètement fait craquer, c’est le mâle alpha, celui qui gère tout. Il en impose et dégage un sex-appeal terrible, au delà de ce physique imposant, c’est aussi un homme très appréciable, aux valeurs familiales fortes.

Une lecture qui déborde de testostérone et qui a complètement répondu à mes attentes : je voulais de beaux espaces, un esprit familiale conviviale, des personnages attachants et sexy. Je me suis régalée et toutes ces références culinaires m’ont fait envie, j’ai eu l’impression de me délecter de la moindre petite recette. Faim de cuisine et bien d’autres moments avec la plume de Sarina Bowen qui nous offre des moments torrides et où l’intimité de ses personnages débordent de sensualité. Comment ne pas craquer ? Impossible, de mon côté, j’ai adoré lire cette relation qui s’installe entre ces deux personnages, qui tentent chacun au mieux de vivre leur vie malgré les obstacles qui s’accumulent sur leur chemin.

Elle a su nous attirer avec un Griffin beau, sexy, attirant comme tout et elle a éveillé notre curiosité avec ses personnages secondaires, des hommes qui s’imposent pas leur physique et qui intriguent par leur vécu et par leurs réactions. Déjà que j’ai apprécié ce premier tome, sans savoir à quoi m’attendre, je suis d’autant plus curieuse de découvrir les deux prochains, que je m’empresserai de dévorer dès que je les aurais. Une série gourmande en bien des points !
Un petit mot sur les couvertures de cette série, qui d’un premier abord ne m’ont pas forcément plu d’emblée. Mais en lisant ce premier tome, j’ai tout de suite identifier les personnages à leur image proposée sur les couvertures, et du coup, je les trouve bien imageant l’univers et les personnages de cette série Le Grand Nord !

« Le grand nord » #1 « Amertume » de Sarina Bowen
Editions Hugo Romans, collection New Romance le 06/09/2018 : 394 pages

NOTE : 5/5


Série Le grand nord : 
Tome 1 : Amertume (06/09/2018)
Tome 2 : Ancrage (04/10/2018)
Tome 3 : Secrets (08/11/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>