« Kingdom » #1 « King » de T.M. Frazier

king-01

Résumé :
King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue.
Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez KIng. A ses risques et périls.
Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais n’est-il pas déjà trop tard ?

 ★ Merci aux Editions Hugo Romans pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Ce roman était à peine dans les mains des lectrices que toutes se sont précipitées dessus et beaucoup ont eu la même réaction : un énorme OUAH ! Du coup, j’étais très pressée moi aussi de le découvrir ce King. Quand je l’ai commencé, je ne l’ai refermé qu’une fois finit, c’est vous dire à quel point on se laisse happer par le récit de ce roman.

T.M. Frazier nous plonge dès le début dans un univers assez sombre. Par le biais de son héroïne, Doe, elle nous dépeint un monde d’insécurité constante. C’est donc dans une atmosphère assez pesante que nous découvrons Doe, une jeune femme livrée à elle-même, elle a perdu la mémoire, oubliant tout de qui elle est et elle erre dans la ville, tachant de ne pas se faire agresser et de rester en vie. C’est ainsi qu’elle fait la connaissance d’une prostituée qui va lui faire comprendre que pour être en sécurité, il lui faut un type d’homme bien précis qui saura prendre soin d’elle, en échange de ses bons et loyaux services. Doe s’apprête donc à faire don de son corps pour être en sécurité, avoir un toit où dormir et un bon repas chaud. Nous prenons alors conscience de la vie qu’elle mène et de ce néant qui l’entoure.

King, c’est le personnage masculin de cette histoire. Il vient tout juste de sortir de prison et nous appréhendons son personnage en découvrant au fil des pages, qui il est et aussi surtout de quelles façons il est devenu cet homme. Sa rencontre avec un autre personnage, Prep durant son enfance, va marquer ce moment où il va décider de prendre son destin en main pour être maitre de ce qui lui réserve l’avenir et ne pas dépendre des autres. C’est alors qu’il plonge dans les méandres des mondes clandestins et illégaux, qui vont devenir son business. C’est un personnage très intéressant, assez énigmatique, le fait d’avoir la vision de lui si jeune et d’en savoir tant sur lui, ne nous apporte toutefois pas toutes les réponses concernant sa personnalité. C’est un personnage assez obscure qui n’épargne personne et qui a des objectifs desquels il n’est pas question qu’il dévie, mais il y a aussi en lui, une parcelle d’humanité qui résiste.

Quand King fait la connaissance de Doe, cette rencontre va se vouloir contradictoire : Doe est là pour s’offrir à lui, lui veut d’elle mais la refuse. Résumé ainsi, cela semble bien simple mais l’auteure aborde toutefois la complexité de ce qui se passe dans la tête de ses personnages : entre Doe qui ne sait pas réellement ce qu’elle fait et King, qui tout juste sorti de prison est plongé dans une fête en son honneur sans qu’il ait pu reprendre ses repères avec la réalité en dehors de la prison, ils sont tous deux un peu perdus. Puis c’est après, que d’un coup, les choses s’accélèrent ! Doe se retrouve malgré elle, prisonnière de King et c’est ainsi que les desseins de King vis à vis d’elle, nous apparaissent mais sans toutefois complètement se dévoiler. Mais pourquoi Doe l’intéresse tant ? Quel est son but en la séquestrant ainsi ?

J’ai trouvé très intéressant la façon dont l’auteure a eu de jouer avec l’amnésie de Doe. Lui créant ainsi deux personnages, « elle » dont on ne connait pas l’identité, celle d’avant et Doe, celle que nous connaissons ici, sans mémoire et seule. Cela ne lui permet pas de prendre des décisions concrètes tant qu’elle ne sait pas qui elle était avant. L’avant et l’après s’affrontent et cela l’effraie, cela devient son leitmotiv, à la fois de défense mais qui constitue aussi un rejet de ce qu’elle peut ressentir. King va tout faire pour qu’elle profite de ce qu’elle est maintenant, ce qui lui permettrait aussi d’avancer.

Un roman très prenant, le scénario est très originale et tellement bien ficelé. La façon dont nous avons de découvrir la vraie personnalité des personnages est fort intéressante car rien n’est normal : nous n’avons pas un preux chevalier qui va porter secours à la jeune femme amnésique à la rue. Non la jeune femme complètement paumée, qui ne sait pas à qui se vouer, va se voir contrainte et forcée quand King va la faire prisonnière. Au départ, on tâtonne tout juste à comprendre quelles sont ses réelles motivations et nous découvrons petit à petit le but de cette action vis à vis d’elle. Mais entre cette décision de départ et les moments qu’ils passent ensemble, va se passer bien des choses. Nous n’en comprenons les enjeux que bien plus tard et tout le cheminement des pensées est alors dévoilé.

Deux personnages forts et qui s’imposent : lui par son physique et sa personnalité qui montre bien quel type d’homme il est et elle, par son absence de « vie » qui la rend très vulnérable mais qui reste toutefois un personnage féminin très intriguant. On n’a qu’une envie, c’est savoir, tout savoir sur l’un et l’autre. Déjà avec ses deux personnages T.M. Frazier avait de quoi nous tenir en haleine, ils se suffisent à eux-même mais elle va encore plus loin en leur jouxtant des personnages secondaires forts intéressants : il y a d’abord celui qui accompagne King depuis toujours : Prep et il y a aussi Bear, qui appartient aux Bikers qui environnent King. Des personnages masculins forts et indépendants, qui savent s’allier entre eux pour mieux avancer.

La fin de ce tome vous invite à avoir sous la main le tome deux, qui est la suite directe de cette première partie. Et il est indispensable de pouvoir enchainer car la fin comporte tellement de révélations et de bouleversements qu’il nous faut connaitre la suite de cette histoire. Tout du long du roman, l’auteure a distillé des révélations, mais par petites touches, nous laissant ainsi entrevoir le bien fondé de bien des actes des personnages, mais elle arrive toutefois à nous époustoufler à la fin. C’est toute cette tension, toutes ces choses qui ne nous sont pas dévoilées qui nous mettent en haleine. King est un tome complètement additif, il est impossible de le lâcher tant nous sommes pris dedans, et on se demande alors tant ce qu’elle nous réserve que l’histoire défile toute seule devant vos yeux.

« Kingdom » #1 « King » de T.M. Frazier
Editions Hugo Roman, collection Hugo New Romance le 18/10/2018 : 324 pages

NOTE : 5/5


Série Kingdom (7 livres) : 
Tome 1 : King (18/10/2018)
Tome 2 : Tyran (15/11/2018)
Tome 3 : Lawless (Bear) (en VO pour l’instant)
Tome 4 : Souless (Bear) (en VO pour l’instant)
Tome 5 : Preppy #1 (en VO pour l’instant)
Tome 6 : Preppy #2 (en VO pour l’instant)
Tome 7 : Preppy #3 (en VO pour l’instant)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>