American Royals #1 de Katharine McGee

american-royals-01

Résumé de l’éditeur :
Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?
Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…
À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.
Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve… Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l’Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.

 ★ Merci aux Editions Lumen pour ce SP ★

♪ AVIS D’ENORA ♪

Tout d’abord, je tiens à préciser que c’est un énorme coup de cœur. J’étais en complète harmonie avec les personnages, je souriais, je m’énervais, je rigolais et j’ai même été au bord des larmes ! D’habitude, je ne suis pas trop emballée par la troisième personne du singulier, mais là, j’avais l’impression d’être plus en compagnie des personnages qu’en lisant certains livres à la première personne.

American Royals raconte l’histoire d’une famille royale, robes de luxe, bijoux en pierres précieuses, bals, gardes du corps… Mais, malheureusement, aussi la presse people, les scandales et toutes les mauvaises facettes de la royauté. Car oui, comme on a pu le constater avec Meghan Markle, la vie de prince et princesse n’a rien de paradisiaque. Bienvenue dans une monarchie, aux Etats-Unis ! Mais, malgré toute cette sombre partie de la Couronne, Katherine McGee a très bien su faire passer des rayons de soleil à travers les nuages et arroser le tout d’une pluie d’humour, de romance et de plaisir.
Tout en critiquant la société et la démocratie américaine de nos jours, l’auteure nous fait vivre une histoire dorée aux côtés de quatre jeunes femmes – toutes en lien direct avec la famille royale – à la vie assez difficile par moments : les princesses Béatrice et Samantha Washington, la noble et idole de l’Amérique Daphné Deighton et la simple et inconnue roturière Nina Gonzalez.

Béatrice est la première héritière du sexe féminin de la Couronne mais surtout une jeune femme attendrissante. L’auteure réussit très bien à décrire la bataille qui se joue en elle. On s’attache à la jeune femme qui est bouleversée par les évènements mais on a aussi envie de sermonner l’héritière qui est aveuglée par son pays et son titre de future première Reine non consort, ce qui est d’ailleurs la mère de ses problèmes. Bien que je comprenne à quel point cela doit être dur pour elle, j’aimerais tellement qu’elle montre enfin qu’elle a aussi des envies. Je souhaite de tout cœur que le tome 2 soit plus bénéfique pour elle, que la vraie Béatrice sorte pour s’exprimer et faire ses propres choix et non ceux que la Couronne lui impose.

Ensuite, passons à Samantha, la rebelle Sam. Tout le temps mise à l’écart par sa famille et l’Amérique, Samantha a vraiment un caractère bien trempé, ce qui ne fait pas de bons articles sur elle dans les journaux. Entourée de sa grande sœur, la parfaite Béatrice, et de son frère jumeau, le beau Jefferson pour qui tout le monde craque, elle fait un peu tâche dans le décor. On sent qu’elle est déchirée mais son personnage mérite plus d’attention. Je ne parle pas de la presse ou de l’histoire, mais du livre et des lecteurs, je trouve que Samantha est le personnage le moins exploité. Je ne suis pas dans la tête de l’auteure mais j’ai l’impression qu’elle ne lui accordait pas une très grande importance, bien qu’elle soit une des quatre narratrices. C’est vraiment dommage et j’espère franchement que son personnage aura plus d’attention dans le tome 2.

Après la rebelle Samantha, il y a la noble Daphné. Daphné a été la petite copine du Prince Jefferson pendant trois ans, avant qu’il ne rompt soudainement, et est juste le personnage le plus insupportable ! Vous savez, pour ceux qui ont lu Harry Potter et l’Ordre du Phénix, à chaque fois qu’il y avait une scène avec Ombrage et que vous aviez une énorme envie de déchirer le livre tellement elle vous énervait, et bien c’est ce que Daphné me fait ressentir des fois, durant ses petites manigances pour récupérer le Prince. Je sais que l’on dit souvent que les garces ont une bonne raison de l’être ou une histoire touchante derrière, mais là, passé émouvant ou pas, je déteste Daphné Deighton ! Alors qu’elle pourrait atteindre le bonheur et trouver le véritable amour, la jeune noble se braque et fait tout pour réussir le but qu’elle s’est fixée. Katherine McGee lui a donné une plume forte et déterminée mais on voit bien qu’elle est complètement perdue, mal et vulnérable. C’est vraiment le personnage le mieux exploiter contrairement à Samantha et sera surement le personnage préféré des lecteurs. Elle pourrait être le mien dans le tome 2, mais seulement si elle reprend le bon chemin et laisse certaines personnes connaître eux aussi le bonheur qu’est l’amour dans les livres.

Et pour finir, Nina. Nina est de loin mon personnage préféré dans ce tome 1. En simple jeune femme de notre monde réel, elle entretient une relation avec la famille royale américaine en étant la meilleure amie de la Princesse Samantha depuis leurs débuts de primaire. Mais sa vie de roturière n’est pourtant pas la plus simple. Elle doit constamment jongler entre la Couronne et sa vie d’étudiante normale, ce que l’auteure exprime très bien dans ces moments de stress. Nina est aussi le personnage le plus naïf, elle manque de confiance en soi ce qui va franchement tout gâcher. Comme dit sa mère, elle aurait mieux fait de ne pas devenir amie avec Samantha si elle voulait une vie normale et moins stressante. Mais c’est aussi pour cela qu’on s’attache à elle, parce que l’on voudrait sauter dans le livre pour la soutenir et la défendre contre les vipères que l’entourage de la Couronne nous offre. Ce n’est pas de la pitié qu’on ressent pour Nina mais de la compassion, car on est issu du même monde qu’elle et que l’on comprend mieux son point de vue. Comme pour Béatrice, je souhaite que le tome 2 l’aide à reprendre confiance en elle et qu’il lui donnera le « happy end » qu’elle mérite.

American Royals est une superbe lecture et j’ai hâte de découvrir ce que Katherine McGee nous réserve pour la suite. Pour ceux qui ont aimé La Sélection de Kiera Cass, pour ceux qui aiment les paillettes, la célébrité, la romance et la royauté, ce livre est pour vous !

American Royals #1
De Katharine McGee
Lumen Editions
Broché 563 pages
Sortie le 05/09/2019

pcc


Série Academy Royals (duologie) : 
#1 (05/09/2019)
#2 à suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>