« Les larmes rouges » #1 « Réminiscence » de Georgia Caldera

les-larmes-rouges-01_reedition

Résumé :
« Le temps n’est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »
D’un naturel réservé, Cornélia n’a jamais eu la vie facile. Orpheline de mère, elle vit chez un père absent et doit supporter la perte de sa meilleure amie. À l’âge de 19 ans, la jeune femme est plus fragile et seule que jamais.
Alors qu’elle s’apprête à faire un choix radical, elle est assaillie par des visions et des cauchemars chaque jour plus oppressant. Plongée dans un univers sombre et déroutant, il devient difficile pour elle de distinguer le songe de la réalité… Est-elle en train de perdre la raison ? À moins que la rencontre d’un mystérieux personnage aussi fascinant qu’effrayant y soit pour quelque chose?

★ Merci aux Editions J’ai lu pour ce SP ★

 AVIS DE PANDO 

J’avais très envie de lire ce livre et ce bien avant son relooking, mais j’avais néanmoins une certaine appréhension avant de le commencer. Déjà le nombre de pages peut faire peur, mais je savais aussi que ce roman aller être sombre, qu’il allait parler de vampires, sans enjoliver leur façon de vivre et de faire.

C’est en venant aménager avec son père dans leur ancienne maison de famille que Cornélia va véritablement voir sa vie changer, son père qui a toujours fait passer son travail avant elle, va devenir hyper protecteur. De plus les voix qu’elle entendait et qui ne cessaient de la rabaisser vont se faire plus présentes, plus blessantes, lui faire voir, vivre et ressentir des choses horribles. Elle ne pourra plus se sentir en sécurité même chez elle, pensant perdre la raison, elle va se renfermer, ne rien dire de peur qu’on ne la prenne pour une folle. C’est avec la présence d’Henry, son mystérieux voisin, que Cornélia va comprendre mais aussi se confier. Henry fera naitre en elle des sensations, des émotions contradictoires, lui faire confiance pourrait être risqué mais loin de lui elle se sent perdue et vulnérable, auprès de lui elle va vivre les plus beaux comme les plus effrayants moments de sa vie.

Dans ce roman nous serons mis face à la cruauté, à la douleur et à la peur, à travers cette héroïne nous sera dévoilé un passé, une autre vie où Cornélia va apprendre beaucoup sur elle sans comprendre vraiment ce qui va lui arriver, faisant aussi la lumière sur la personne qui désormais fera partie intégrante de sa vie et sur qui elle peut compter. Cornélia va jour après jour évoluer dans un univers remplis de douleur, elle fera les frais d’un passé qu’elle ne connait pas et qui va s’ouvrir à elle, hanter ses nuits et lui faire de belles frayeurs.

J’ai vraiment bien aimé ma lecture, l’univers que nous propose l’auteure change de la romance vampirique que l’on a l’habitude de voir. Elle nous plonge vraiment dans une ambiance troublante, avec des scènes un peu morbides mais qui collent parfaitement avec les personnages, ceux qu’elle nous présente. On sent tout au long de l’histoire que Georgia Caldera a voulu nous faire découvrir une autre manière de voir ces êtres surnaturels, de nous montrer leurs cotés les plus sombres comme les meilleurs. C’est aussi d’une manière différente qu’elle nous les présente, en plein jour, mais aussi avec une hiérarchie qui les définit bien, leur donnant une place et une position enviable ou non.  

Ce premier tome nous plonge très rapidement dans le vif de l’histoire tout en nous laissant quelques zones d’ombres, celles-ci seront dévoilées en temps voulu et apporteront une intrigue et une envie de toujours en vouloir plus. Tout ce qui va arriver, les souffrances, les interrogations, ses visons qui perturberont autant notre héroïne que nous lecteur apporte un côté horrifique qui viendra appuyer les découvertes que nous ferons. C’est un roman fantastique avec une légère romance et bien que celle-ci soit visible elle ne vient pas troubler l’intrigue, ni les rebondissements, moi qui suis une fan des histoires d’amour humain/vampire, j’ai apprécié que cela reste discret, je pense que ce point sera plus poussé dans les autres tomes, à voir.

Que du positif dans cette histoire qui malgré son épaisseur a su rester attractive tout du long, beaucoup de détails sont apportés et permettent de bien s’encrer sans pour autant devenir ennuyeux. C’est avec plaisir que je lirais la suite et que je me replongerais dedans, ravie de pouvoir retrouver ces personnages et cette noirceur pleine de douceur.

« Les larmes rouges » #1 « Réminiscence » de Georgia Caldera
Editions J’ai Lu  le 20/03/2019 : 768 pages

Note : 4/5


Série Les larmes rouges :
Tome 1 : Réminiscences (réédition 20/03/2019)
Tome 2 : Déliquescence
Tome 3 : Quintessence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>