« Hors-la-loi » #1 « Vaughn » de N.R. Davoust

hors-la-loi-01-Vaughn

Résumé :
1858, Colorado.
Cassie s’occupe seule de son ranch depuis la mort de sa famille, et mène une vie sans heurt malgré les visites régulières d’un voisin plein d’amertume, qui n’a de cesse de vouloir la chasser de ses terres.
Le jour où elle découvre un inconnu gravement blessé et armé jusqu’aux dents, deux choix s’imposent alors à elle : le laisser mourir pour éviter les problèmes, ou prendre le risque de le soigner pour qu’il reprenne sa route.
Un homme que le passé violent finira par rattraper. Il devra alors, à son tour, choisir : fuir ou faire face.
Cassie n’aurait jamais pu imaginer à quel point sa vie allait basculer.
Elle n’imaginait pas, non plus, les tourments et le danger que cet inconnu allait ramener avec lui.

 ★ Merci à l’auteur pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Cette romance se présente sous un format court, je suis toujours un peu anxieuse quand je commence des lectures courtes, de peur de ne pas en avoir assez. Ces derniers temps, j’ai trouvé toutefois que malgré la difficulté de l’exercice, les auteurs arrivent à bien gérer ce format. Si le contenu est bien dosé et apporte suffisamment de consistance, cela peut être une lecture bien agréable. Avec Hors-la-loi, j’ai été plutôt satisfaite de ce que propose l’auteure.

Nous sommes dès le départ, plongés au XIXème siècle dans des contrées isolées du Colorado, avec Cassie, une femme qui vit seule dans sa ferme, entourée de nature. C’est d’ailleurs dans cette nature sauvage, qu’elle va trouver un homme grièvement blessé qu’elle va secourir. Elle le ramène chez lui, pour le soigner et ce malgré le danger que cela pourrait occasionner. Cet homme est blessé, mais aussi armé, et il semble bien être assez redoutable. Ses blessures le rendent moins alerte et donc moins dangereux le temps de quelques jours et pourtant il se dégage de lui, une aura impressionnante, qui rappellera à Cassie qu’elle doit faire attention.

La cohabitation va toutefois leur permettre d’appréhender la personnalité de l’autre. Cassie est une femme décidée et combattive, qui n’a pas froid aux yeux. Des traits de caractère qui ne sont pas sans intérêt et attise la curiosité de cet homme, Vaughn. Quand à lui, il ne va pas beaucoup se confier, parfois se murer dans le silence, il va se remettre doucement de ses blessures. Vaughn est un hors-la-loi, un tireur et un tueur et il se retrouve en bien mauvaise posture avec une mauvaise blessure à la main. Il restera plus longtemps que prévu, ne souhaitant pas partir, et ce, alors qu’il pourrait. Est-ce le danger qui rôde autour de Cassie, dont la ferme est convoitée par un voisin puissant qui l’empêche ainsi de partir ? Ou alors, le fait qu’une femme seule pourrait attirer n’importe quel homme ? Ceci étant, d’une manière ou d’une autre, ils ont su s’apprivoiser et même s’il reste cet homme distant et froid, il n’est pas si désintéressé d’elle.

Ces deux héros sont deux solitaires, l’isolement est un point très important dans l’histoire, et on le ressent bien à travers ces deux personnages. Cassie par la force des choses, elle a perdu tous les membres de sa famille et s’est isolée des autres par besoin, mais aussi nécessité. La convoitise des autres pour son terrain n’a fait que confirmer ce besoin de moins les voir, c’est ainsi qu’elle devient un peu cette âme solitaire, qui se contente de ce que la nature lui offre pour vivre. Cela démontre aussi une force de caractère très forte et rend cette femme plutôt assez admirable. De Vaughn, nous n’apprenons que peu de choses, si ce n’est, sa condition de « pistolero », terme qui signifie gangster. Condition qui entraine une vie solitaire, sans attaches et sans pouvoir rester vivre à la même place. Les moments qu’il va vivre avec Cassie dans sa ferme, en pleine nature vont lui faire du bien, mais il reste recherché, chassé, sa tête est mise à prix et ces conditions ne sont pas compatibles avec une potentielle relation. Entre eux, l’alchimie est bien là, les sentiments font eux aussi leur chemin jusque leur coeur, mais ils ne doivent pas s’attacher l’un à l’autre. Vaughn a bien conscience du danger qu’il pourrait apporter auprès de la jeune femme, elle, qui sans s’en rendre vraiment compte, n’est pas en sureté !

Le récit, malgré l’isolement des lieux, nous offre quelques moments à deux, mais il est aussi rythmé par les interventions extérieures. Interventions bien représentatives  de l’intérêt porté aux personnages : un terrain à conquérir, un homme à abattre. Il suffit qu’une personne parle, et voilà la tranquillité des lieux misent à mal, et tout pourrait tourner au drame. L’époque offre bien des actions et des rebondissements, et c’est avec ravissement qu’il y aura ainsi de vrais scènes d’action comme dans les western : courses poursuites à cheval ou chariot, duels, règlements de compte… le danger est constant et il dicte bien des moments de la vie des personnages.

Je crains souvent que les formats courts n’aient pas le temps d’exploiter suffisamment l’histoire pour me satisfaire, et là, d’autant plus que c’est une période qui permet tant de scénarios. Mais j’ai été plutôt agréablement surprise de découvrir que l’auteure a parfaitement su gérer cela. Je n’aurai pas dit non, à ce que ce cela soit plus long, au contraire j’aurai adoré, mais elle a su parfaitement bien gérer son récit sur ce nombre de pages. L’évolution de l’histoire est progressive, tous les éléments sont présents et on arrive très bien à se plonger dans l’ambiance de l’époque. C’est un point important dans une romance historique,  que l’époque soit bien retranscrite pour que l’on s’y puisse se retrouver le temps de notre lecture à une autre époque, dans un autre cadre que celui de notre quotidien.

La plume de l’auteure a bien desservi cette histoire, la lecture est fluide et très bien rythmée. Elle a su insuffler suffisamment de sentiments à ses personnages : de l’attirance à l’inquiétude, au besoin d’être auprès de l’autre mais tout en gardant la tête froide, ils vont ainsi vivre de belles émotions. Le récit m’a beaucoup plu, cette plongée dans le Colorado du XIXème siècle est très intéressante. Le deuxième tome devrait être consacré à un autre personnage, j’aurai plaisir à le découvrir et replonger dans cette époque.

« Hors-la-loi » #1 « Vaughn » de N.R. Davoust
Auto-Editions le 13/10/2018 : 136 pages

NOTE : 4/5


Série Hors-la-loi : 
Tome 1 : Vaughn (13/10/2019)
Tome 2 : à suivre

 

Une réflexion sur “« Hors-la-loi » #1 « Vaughn » de N.R. Davoust

  1. Nadège dit :

    Hello,
    Je te remercie pour cette belle chronique très détaillée, et je suis heureuse que l’histoire t’ait plu.
    Beaucoup m’ont gentiment « reproché » que ce soit trop court. Je vais essayer, dans le tome 2, de rallonger un peu.
    Merci pour ce partage <3
    A bientôt, j'espère :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>