Can’t help falling in love #1 – Alicia Garnier

can-t-help-falling-in-love-01

Résumé de l’éditeur :
Logan a toujours tout eu dans sa vie, une carrière florissante à Hollywood, de l’argent, des femmes, de la drogue… Une vie rêvée pour certains. Mais une ultime frasque pousse son agent à bout, et il le met face à un ultimatum : se faire soigner ou c’est la fin de sa carrière. Contraint et forcé, il se retire chez sa mère et sa sœur, en Virginie, pour se mettre au vert, mais aussi pour affronter ses démons. Il va rencontrer alors une voisine…
Riley a vu sa vie voler en éclats l’année de ses seize ans, depuis elle tente chaque jour de se relever. La noirceur qui l’habite désormais n’est jamais loin, et lorsqu’elle baisse la garde, ne serait-ce que quelques secondes, elle finit écorchée, meurtrie. À l’aube de ses 23 ans, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, fuyant aussi souvent que possible le monde qui l’entoure. Pourtant le jour où Logan débarque dans sa vie, elle va devoir se confronter à une âme aussi abimée que la sienne.
Seront-ils capables de laisser leurs passés chao- tiques derrière eux, ou continueront-ils à laisser gagner leurs démons respectifs ?

 ★ Merci à Hugo New Romance pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’ai tout de suite eu envie de lire ce nouveau roman d’Alicia Garnier car j’ai aimé la lire précédemment et j’avoue, je suis tombée amoureuse de cette couverture. Je la trouve vraiment très belle, et très douce, je trouve aussi qu’elle véhicule un message particulier, comme ce besoin que l’on a d’être réconforté par un être cher et j’avais hâte de me plonger dans cette histoire dont le résumé était très tentant.

Alicia Garnier nous propose un texte assez conséquent et la double narration qu’elle utilise est vraiment très importante pour que l’on puisse saisir tout ce qu’il se passe dans son roman. Elle offre une dimension supplémentaire car elle ne nous tait rien de ce que ressentent les personnages, de bon comme de mauvais. Nous serons alors amenés à faire la connaissance de Riley et Logan, deux personnages avec lesquels j’ai très vite accroché. Ils sont torturés et ce malgré leur petite vingtaine d’années, pourtant si jeunes. Dès le départ, on le sait, ce que vivent les personnages est douloureux. S’ils sont aujourd’hui adultes, ils restent toutefois rattachés à leur passé, et nous constatons aujourd’hui que leurs actes sont liés aux traumatismes du passé. Nous serons donc amenés à les découvrir alors qu’eux-même semblent complètement perdus dans les abimes de leur tristesse face à un monde qu’ils n’arrivent pas à être à la hauteur de leurs besoins émotifs.

Loin de tout, Logan va devoir s’isoler et repenser sa façon de vivre. Depuis les nombreuses années qu’il a donné à Hollywood et sa carrière, il a finit par sombrer dans des addictions qui le détruisent à petit feu. La colère qui l’habite n’a de cesse de grandir et son comportement vis à vis des autres fait de lui un homme peu recommandable, ce qui inquiète ses proches. Logan va aller passer un mois chez sa mère et sa soeur, qui vivent en Virginie, un peu éloignées de la frénésie de la vie que mène Logan. Pour lui, c’est une punition : partir loin du monde de la jet-set, de ces fêtes arrosées, durant lesquelles il peut se pencher pour inspirer son addiction première, tout en profitant de la facilité qu’il a de s’enchainer des filles….un tableau peu reluisant pour un jeune homme de vingt-cinq ans trop vite précipiter dans la gloire du show-bizz.

Riley vit auprès de sa soeur, son mari et leur fils, une petite famille aimante et fort agréable. C’est une jeune femme très discrète qui nous le comprenons rapidement a vécu une expérience difficile alors qu’elle n’avait que quinze ans et depuis elle n’a plus jamais été la même. Personne ne la touche, et ne l’approche de trop prêt de peur qu’elle fasse une crise de panique. Son entourage est très attentionné avec elle, et compréhensible vis à vis son état, dans l’espoir toutefois qu’un jour elle puisse aller mieux et vivre de nouveau. Elle tente pourtant de vivre, avec des habitudes routinières réglées à la minute près et sans se faire remarquer, s’habillant de vêtements larges dans lesquels elle se noie. Elle n’a plus réellement de considération pour ce qu’elle est, luttant à chaque instant contre l’image qu’elle s’est forgée d’elle-même. C’est un personnage qui donne d’emblée envie de la protéger, tout en ayant nous aussi l’espoir de la voir renaitre.

Riley et Logan vont être amenés à se cotoyer, car la soeur de celui-ci est amie avec Riley. Joy est une jeune femme pleine de vie et d’envie, le retour de son frère va toutefois quelque peu la déstabiliser, on comprend aisément que le comportement de ce dernier et ses rapports avec leur mère puissent créer quelques tensions dans le cercle familiale. Logan va donc faire la connaissance de cette jeune femme tellement discrète qu’elle se veut presque invisible, mais qui pourtant attire son attention, justement car elle est différente des autres. Ce sont alors quelques passions ou hobbies qui vont leur permettre de se cotoyer, au grand damne de Riley qui voit cet homme beau, attirant et sexy comme une tentation mais aussi comme un potentiel danger pour son équilibre qu’elle tente de maintenir. Logan mettra un peu de temps pour comprendre la personnalité de la jeune femme, commettant quelques impaires jusqu’à ce qu’il est consciente de ce qu’elle est et des peurs qui l’animent.

C’est la persévérance de Logan et le fait qu’il est du mal à ce que l’on lui dise non qui permettront de faire les premiers pas pour connaitre Riley, alors que tous lui interdisent de l’approcher et de tenter quoique se soit. La noirceur de son personnages et ses addictions ne sont que peu recommandées pour cotoyer quelqu’un comme elle, il pourrait lui faire tant de mal sans même s’en rendre compte. Des projets liés à ce qu’ils aiment faire, leur permettront de partager du temps ensemble et c’est ainsi qu’ils vont se connaitre plus encore. C’est alors que nous découvrirons ce qu’ils ressentent, ce qu’ils ont vécu mais aussi cette ouverture vers une potentielle « guérison » qui se traduit par tous ces challenges qui vont être amenés à vivre. L’un et l’autre s’appuieront sur l’autre pour sortir de cette spirale destructrice dans laquelle ils vivaient tous deux. Il est tellement bon de les voir revivre et s’épanouir tout doucement mais surement au contact de l’autre.

C’est une romance où le travail sur les personnages, leurs histoires et leurs personnalités sont très approfondis. Alicia Garnier nous ancre au plus profond de ce que ressentent et vivent ses personnages, elle prend aussi le temps de tout installer, sans qu’il n’y ait de longueurs, ni de précipitation. Le roman est assez conséquent et ce n’est que le premier tome de leur histoire, mais j’ai grandement apprécié de voir la façon qu’elle a eu de nous installer dans son récit. La construction de sa duologie est parfaitement bien pensée et je trouve cela très intéressant de voir comment les choses évoluent. Je pense aussi qu’avec des personnalités torturées par un passé difficile au traumatisme conséquent, on se doit de prendre son temps, car les conséquences psychologiques sont très importantes et tout ne peut pas se résoudre en un claquement de doigt.

Au delà de ces deux personnages principaux très forts et qui s’imposent, Alicia Garnier les entoure d’autres personnages très importants dans leur vie. Sans réellement rentrer dans les détails, j’ai eu envie d’en parler rapidement. J’ai déjà évoqué la soeur de Logan, qui tient une place importante auprès des deux, Riley et Logan et qui sera un peu le lien qui leur permettra de se connaitre. Autour de Riley, il y a aussi d’autres personnages très importants, et j’ai beaucoup aimé les découvrir. Sa famille est tellement ouverte et compréhensible, j’ai aimé leur façon d’être avec elle, leur façon de la protéger tout en tentant par moments de la pousser un peu au delà de ses limites. Son beau-frère est un personnage qui a su s’intégrer au duo que formait Riley et sa soeur de façon tellement naturelle, j’ai beaucoup aimé son personnage. A contrario, ceux que nous découvrons du monde que côtoie Logan, sont plus futiles pour certains, plus malsains pour d’autres, et cela met bien en évidence ce vide qu’il a autour de lui, malgré le fait de n’être jamais seul.

J’ai adoré la plume d’Alicia Garnier, on ressent réellement chaque instant de ce qu’elle a voulu nous transmettre dans son histoire. Ce qui est aussi très intéressant, c’est de constater que son personnage masculin est loin d’être parfait, non au contraire, il a de multiples comportements qui nous poussent à vraiment lui en vouloir, il a un côté très égoïste et il le prouve plusieurs fois en se comportant comme un bel enfoiré. Ce qui est alors très intéressant, c’est de pouvoir analyser pourquoi un tel personnage peut avoir ce type de comportement et pour cela nous avons tout le livre pour le découvrir.

Je referme cette première partie le coeur gros, tellement les émotions ressenties ont été intenses. Alicia Garnier nous offre un récit qui monte crescendo jusqu’à ce que l’on ne puisse plus le lâcher et la fin nous laisse abandonnant des personnages qui ont pris leur petite place en nous, et j’ai hâte de découvrir la suite. Cette première partie nous offre déjà tant, comme je le disais plus haut, j’ai aimé que tout prenne le temps de s’installer mais aussi de voir l’évolution des personnages dans ce récit.

Ce roman, c’est plus qu’une histoire d’amour, c’est un très beau message d’espoir. Cela démontre que malgré ce que l’on vit, on peut s’en sortir, on peut croire en la possibilité d’être heureux et de vivre. Une rencontre, deux êtres qui se trouvent, se complètent et s’épaulent et voilà que la vie apparait sous un autre jour. J’ai eu un très beau coup de coeur pour ce roman, j’ai aimé découvrir ses personnages et cette histoire m’a beaucoup touché.

Can’t help falling in love #1 
D’Alicia Garnier
Editions Hugo Publishing
Collection New Romance
Broché 505 pages
Sortie le 10/11/2021

pcc


Duologie Can’t help falling in love : 
#1 : 10/11/2021
# : en 2022

can-t-help-falling-in-love-01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>