Toxic Games – Isla A. Rowley

toxic-games

Résumé de l’éditeur :
Elle est la reine du lycée. Il est nouveau et compte bien la faire enrager !
Issue d’une famille aisée et puissante, Laria a tout de la typique reine du lycée : sûre d’elle, respectée, presque adulée. Seule ombre au tableau ? Enjel, le nouveau, rebelle aux répliques cinglantes. Un peu en retrait, il ne fait pas partie du même monde que les autres et n’a aucune envie de s’intégrer. Ce qu’il veut, en revanche, c’est faire plier Laria. Pour quelle raison ? Parce que derrière la façade de la parfaite Prom Queen, la jeune femme dissimule bien des secrets. Secrets que semble connaître Enjel. Ou du moins, c’est ce qu’il pense… Au jeu des faux-semblants, qui du bad boy ou de la reine du lycée sortira vainqueur ?

 ★ Merci aux Editions Addictives pour ce SP ★

               avis-beli

Voilà bien un titre qui va à merveille avec l’histoire de ce roman ! Toxic Games nous conte en effet une relation entre les jeunes personnages, qui va s’avérer être très insidieuse.

Le début de ce roman est un peu déroutant car on ne sait pas trop où l’on va, ce que cherchent les personnages mais aussi qui ils sont et ce qu’ils ont vécu. On tente donc de s’accrocher et à découvrir ce qu’il s’y passe. Nous débutons alors avec un personnage féminin, Laria qui nous offre une image peu reluisante d’elle : elle est la fille populaire, la garce de service, celle que tous admirent. Elle est entourée de deux amis : Fen, son « dit » petit ami et X, sa meilleure amie, tous trois forment un trio inébranlable qui se connaissent depuis des années. Laria, c’est la reine du lycée, la Prom Queen, et elle vit sa dernière année avant de faire ses études. Cette image qu’elle nous offre d’elle, n’est qu’une image, on sait qu’elle a monté tout cela de toutes pièces pour se cacher derrière, mais que cache-t-elle ? Là, c’est la grande question. Laria fait partie de ces familles aisées et influentes, et pourtant elle reste très solitaire au sein de son foyer. Un foyer familial particulier, où elle n’est absolument pas soutenue, voir difficilement aimée.

Face à elle, arrive un nouveau élève, Enjel, qui semble plus « tout » que les autres garçons. Il a une aura particulièrement attirante, mais aussi sacrément dangereuse. Lui c’est le loup solitaire, il n’est pas là pour se faire des amis, il arrive en dernière année alors que tous se connaissent et s’il attire tous les regards, il prend mais sans rien rendre en retour, le tout avec une certaine arrogance. Ce qui est tout de suite marquant avec lui, c’est qu’il cherche à ce qu’il se produise quelque chose avec Laria, oui mais quoi ? C’est difficile de savoir au départ, ils se cherchent, se trouvent, se repoussent… c’est un jeu qui vire toutefois à quelque chose d’assez malsain, car tous deux semblent vouloir se jouer de l’autre. On ne sait pas pourquoi alors, mais leur attitude n’est pas de celle que l’on pourrait qualifier d’équilibrée.

Alors entre eux, c’est explosif et cela les monopolise, ils ne s’apprécient mais se cherchent constamment, ils sont tous deux des personnalités qui attirent mais souhaitent aussi se fondre dans le paysage. Le fait qu’ils soient si attirés par l’autre, met en évidence des faits et des sentiments qui les mettent en péril, car ils ont l’habitude de tout contrôler. Ce self contrôle semble bien foutre le camp quand tous deux sont en présence l’un de l’autre. Laria se refuse à accepter que son corps soit tant mis à mal en sa présence, elle se doit de tout maitriser et avec lui, elle n’y arrive pas. Enjel a un but, on ne le connait pas, et on ne comprend pas pourquoi il agit ainsi, mais lui-même semble bien dérouté par ce qu’il se passe avec Laria. C’est dans ces moments où ils perdront leur maitrise d’eux qu’ils se rapprocheront, creusant petit à petit les bases d’une relation, certes étrange mais intense, et qui nous permettra de mieux les appréhender.

Les personnages qui les entourent sont peu nombreux, mais ils ont une place très importante dans leur vie. On se concentrera surtout sur ceux qui gravitent autour de Laria, car Enjel reste trop mystérieux pour que l’on puisse en savoir plus sur lui. Les amis de Laria sont ceux qui lui permettent de maintenir un cap et de garder la tête haute face à tout ce qu’elle ressent. Je les ai trouvé très intéressant, surtout Fen, ce faux petit ami, sa présence auprès d’elle lui apporte tant, mais sans qu’il n’y ait de sentiments amoureux, c’est un véritable soutien. Il ne sait pas tout d’elle, elle ne s’est jamais confiée sur ce qui a changé sa vie, mais sans cela, il sait être là et il est aussi sacrément fidèle en amitié. Les autres, nous apprendrons à les découvrir au fur et à mesure, par le biais de souvenirs qui nous dévoilent petit à petit l’histoire de ces années passées, puis quand ils seront présents pour que certaines vérités puissent voir le jour.

Il y a dans ce roman, beaucoup de souffrance. Enjel n’est pas là par hasard, on le comprend assez vite mais ses intentions sont-elles bonnes ou mauvaises !? Laria n’est que souffrance, et son côté Prom Queen n’est que la façon qu’elle a trouvé de survivre. Découvrir pourquoi tout cela reste passionnant et tout se dévoile au fil des pages que l’on tourne, avec plein de rebondissements tout à fait éloquents et surprenants. Leur histoire prendra son temps pour s’installer, et l’auteure prendra son temps pour faire évoluer les choses, alors au début cela m’a un peu gêné de ne pas savoir comment me positionner dans cette histoire, trop de secrets, trop de non-dits mais je savais qu’ils n’étaient pas ce qu’ils prétendaient être, et c’est cette idée qui m’a poussé à continuer ma lecture. Autant le dire tout de suite, j’ai bien fait car la suite de ces débuts de roman, est vraiment plutôt sacrément intéressante. J’ai envie de dire que l’auteure a su par moments bien me surprendre, et que j’ai trouvé que cela rajoute alors vraiment une part de découverte assez délectable.

Un roman remarquablement bien construit, mais faut s’accrocher car au début, il est vraiment difficile d’apprécier les personnages ! Heureusement on sait que tout cela est faux, qu’il y a plus derrière et c’est la curiosité qui pousse à continuer, et on découvre ainsi une sacrée histoire. J’ai beaucoup aimé voir les choses évoluer, on finit par s’attacher aux personnages qui n’ont fait que survivre dans une société perfide

Toxic Games
D’Isla A. Rowley
Editions Addictives
Collection New Adult
Semi poche 348 pages
Sortie papier le 20/01/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>