« Sextoys et bulles de savon » de Mily Black

Sex-toys-et-bulles-de-savon

Résumé :
Fanny a tout plaqué pour ouvrir cette boutique. Tout, c’est sa vie, son job d’ingénieur dans une entreprise de cosmétique, et le salaire qui va avec. Pourquoi ? Pour vendre des produits de beauté bio et… des sextoys. Drôle d’idée, lui dira-t-on, surtout dans un petit village qui compte en tout et pour tout trois commerces. Mais l’idée va plus loin que ça. Fanny veut aider les femmes à se sentir mieux dans leur peau, par tous les moyens, pour elle-même surmonter les traumatismes de son adolescence. Alors quand elle fait la rencontre de Jenny, une jeune femme qui montre des signes de maltraitance, elle ne peut rester insensible.
Face aux détracteurs offusqués par ses produits, la jeune femme va devoir faire preuve de persévérance et d’humour. Deux qualités qui lui seront également utiles pour résister au charme d’Édouard, le policier du village qui lui donne du fil à retordre. Elle, qui a pourtant pour règle de ne s’attacher à personne…

 ★ Merci aux Editions Charleston pour cette lecture ★
Lecture effectuée en tant que Lectrices Charleston 2017

☆ AVIS DE BELI ☆

C’est avec plaisir que j’ai découvert que l’une de mes lectures Charleston serait un prochain roman de Mily Black. Une auteure que j’ai déjà eu l’occasion de lire à plusieurs reprises et dont j’apprécie beaucoup les romances. Ce roman ne déroge pas à la règle et c’est plaisamment que j’ai lu et découvert Sextoys et bulles de savon. Le titre déjà, annonciateur de moments drôles et de situations burlesques donne le ton. Alors le roman réponds-t-il à ce que je m’imaginais ?

Prenez une petite ville avec ses habitants qui se connaissent bien, certains coincés, d’autres pas, certains discrets, d’autres s’imposant, prenez une jeune héroïne qui décide d’ouvrir une boutique avec des produits naturels et des sextoys et vous obtiendrez un roman plein d’humour et de bonnes humeurs.

C’est lors de l’inauguration de sa nouvelle boutique que Fanny se rend compte de l’ampleur de la tâche qui l’attend : entre les réfractaires qui vont lui mettre des bâtons dans les roues ou encore les personnes réservées qui ne vont pas oser s’adresser à elle, il va lui falloir bien des initiatives pour que sa petite affaire puisse démarrer. Et pour cela Fanny ne manque pas d’idées, c’est ainsi que suite à l’une d’elles, elle fera la connaissance de Edouard Lobarde. Edouard est de la police et apparaît tout sexy devant elle, un soir au moment où elle vient de finir sa journée. Et il n’est autre que le fils de Mme Lobarde, sa pire ennemie qui s’ingénue à faire couler son affaire. Fanny craque de suite pour ce Sexy Sergent comme elle aimera l’appeler.

C’est au fur et à mesure de ses initiatives pour attirer l’attention que Fanny sera amenée à recroiser Edouard alors qu’il tente de freiner ses ardeurs à provoquer les autres. Entre eux débute un jeu de séduction dans lequel Fanny n’a peur de rien, entre ses initiatives sexy pour attirer les journalistes et la clientèle qui provoquent des quiproquos délirants et cette attirance qu’ils éprouvent tous deux l’un pour l’autre, l’atmosphère déborde de sexytude ! Les hormones de Fanny sont en complètes ébullitions face à lui et Mily Black manie avec humour cette attirance que Fanny ne souhaite pas cacher. Edouard quand à lui, tente de maintenir une certaine rigidité (c’est le cas de le dire) et de la distance dans leurs échanges mais cela devient de plus en plus difficile. Fanny n’attirera pas que les foudres de quelques réfractaires, certains y mettront un peu plus de véhémence et elle commence à recevoir des lettres de menaces. Edouard s’en inquiète tandis qu’elle continue de mener son affaire comme elle le peut.

Tandis que leur relation prend un tournant plus important, c’est Fanny, à l’origine de ce petit jeu, qui va y mettre un frein subitement. Une nuit passe, d’autres qui s’accumulent, n’est pas envisageable pour elle, elle ne doit pas s’attacher à lui et lui de même. Son passé refait surface, il a encré en elle des certitudes sur l’attitude des hommes dont elle a du mal à se dépêtrer et ce malgré la bienveillance et les sentiments d’Edouard.

Ce qui est appréciable dans la lecture de ce livre, c’est qu’au-delà d’offrir un véritable moment de détente, Mily Black aborde des thèmes forts comme la maltraitance ou encore la peur de l’engagement qui galvanisent le comportement des personnages dans leur vie personnelle. Elle a poussé ses personnages en nous décrivant quel a pu être leur passé et en exprimant les angoisses que cela engendre. Cela rend la lecture encore plus intéressante.

La plume de Mily Black apporte cette touche de légèreté qui rend la lecture de son roman si agréable. Nous voilà propulser dans la moindre pensée de son héroïne Fanny, excentrique et délurée qui n’a peur de rien. Un petit bonheur à lire, de quoi passer un moment drôle et touchant à la fois. Tout dans ce roman évoque le sexe, mais d’une manière pleine d’humour. Fanny a les idées vraiment mal placées quand elle est en présence de Edouard, c’est juste hilarant à lire. C’est un roman frais, plein de belles humeurs, des personnages qui se dévoilent.

« Sextoys et bulles de savon » de Mily Black
Editions Charleston, collection Diva le 09/05/2017 : 224 pages

NOTE : 4,5/5

Une réflexion sur “« Sextoys et bulles de savon » de Mily Black

  1. Milly jess dit :

    Coucou =)
    Ce roman me fait très envie ( rien que la couverture et le titre m’ont donné envie :p hihi ) mais ton avis me donne encore plus envie de l’avoir et de le lire 😀
    merci pour cette belle chronique ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>