Games of desire de Laura Black

games-of-desire

Résumé de l’éditeur :
Une tempête d’émotions dans une histoire au suspense à couper le souffle ! Dax est le chef des Styx Lions, l’un des gangs de bikers les plus redoutables de San Francisco. Arrogant, violent et bagarreur, il refuse de s’attacher à qui que ce soit. L’amour n’est qu’une faiblesse inutile, et les femmes, des partenaires d’une nuit. Mais Tasha est différente. Elle ne se laisse pas impressionner ni séduire, elle est indépendante… et il a besoin d’elle. Médecin urgentiste, brillante et passionnée, elle seule peut sauver un témoin-clé dans la guerre qui oppose les Styx Lions à un gang rival. Au jeu sensuel du chat et de la souris, il n’y aura qu’un seul vainqueur… Découvrez le nouveau roman de Laura Black, Games of Desire !

 ★ Merci aux Editions Addictives pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’ai déjà lu Laura Black par le passé, et à chaque lecture d’elle, j’ai plutôt passé un bon moment. Une série sur les bikers, je n’y réfléchis pas, je fonce et je dois dire que dans l’ensemble, je trouve plutôt ma lecture du genre plaisante. Ici, ce fut le cas aussi, ce premier tome qui nous introduit dans l’univers des Styx Lyons est plutôt assez entrainant, et Laura Black nous propose de les découvrir dans une configuration particulière qui ajoute un petit plus à ce monde déjà bien chargé en situations dangereuses.

Laura Black nous propose de découvrir deux personnages principaux qui sont plutôt assez intéressants car marqués par des caractères qui n’auront de cesse de s’affronter. Tasha est bien loin des clichés de fille à bikers, non elle a une situation professionnelle bien établie, elle sait ce qu’elle veut. C’est un personnage que d’emblée, on trouve appréciable et on sait qu’elle sera tenir tête à ceux qu’elle rencontrera dans cette aventure. Elle est déterminée, ambitieuse, et forte. Dax, c’est lui, notre personnage masculin, il appartient au Styx Lyons et c’est plutôt un bad boy, un homme qui n’a pas froid aux yeux et prêt à tout pour son club et ses hommes. Il répond à tous les artifices du biker : homme à femmes, imposant, sombre, froid et distant, autoritaire et sans concession. A la fois magnétique mais on sait aussi qu’il ne faut pas trop s’y frotter.

C’est une rencontre courte mais intense qui va sceller le destin de ces deux personnages. Alors que Tasha exerce son métier de médecin urgentiste, elle va faire la connaissance de ce membre d’un club de biker : Dax, un homme dangereux et sombre, qu’elle va devoir soigner. D’emblée, j’ai envie de dire que c’est tendu, mais plein de promesses quand on constate l’attraction exercée entre ces deux-là, bien qu’ils soient opposés l’un à l’autre. Cette première rencontre ne sera pas la dernière, le métier de Tasha étant souvent amené à cotoyer des personnalités tel que celle de Dax, quand ils ont à faire à la justice notamment. Mais tous deux vivent dans des mondes que tout oppose, et la présence des femmes auprès des bikers doit rester de celle limitée aux plaisirs charnels, sans que cela n’aille plus loin. Tasha va toutefois trouver son utilité et elle deviendra essentielle par bien des aspects auprès de ce monde très masculin.

Débute alors une relation particulière, dans des conditions un peu à part, où des rencontres fortuites vont engendrer des sentiments et des émotions intenses. Dax est partagé entre son rôle de président qui a tant de choses à gérer avec tout ce qu’il se passe à ce moment très précis de son histoire, et cette jeune femme, qui ne cesse d’occuper ses pensées. L’attraction est forte, tentante, dangereuse et déstabilisante, et elle les perturbera tous deux. Leurs rencontres, leurs prises de têtes, leurs rapprochements seront de ceux qui occasionneront à la fois humour, moments torrides et secrets, un condensé d’émotions et d’événements plein de rebondissements qui rythmeront le récit de cette histoire.

La face cachée de toute cette histoire est assez intrigante, car en fort contraste avec ce que sont les bikers en règle générale. Laura Black a vraiment inclu ses personnages dans un contexte fort, où la drogue, le sexe, le danger sont de mises, mais nous leur découvrirons une autre facette qui rendra l’intrigue encore plus intéressante ! Une raison aussi pour laquelle, Dax ne souhaite pas s’attacher plus que de raisons à une femme, leur situation étant d’autant plus instable et dangereuse. Leurs ennemis, les Demonic Snakes, n’ont de cesse d’intervenir dans leurs affaires mais c’est surtout, un homme, un flic, Rosario qui leur posera vraiment plus encore de soucis. Sa casquette de flic lui permet bien des agissements, et nous découvrirons alors une histoire bien ficelée autour de ce monde des bikers.

La double narration est primordiale ici, pour bien comprendre les personnages et leurs histoires. Tous deux taisent bien des faits les concernant, et ont des secrets à défendre, et c’est à travers cette narration que nous pourront ainsi les découvrir. Leurs émotions à chaque moment, mais aussi ce qui fait d’eux ce qu’ils sont aujourd’hui. Tasha a vécu des moments difficiles il y a quelques années et elle a encore du mal à y faire face, mais cette rencontre l’aidera aussi à aller de l’avant. Dax, lui, est particulièrement attiré par la jeune femme, elle l’intrigue et il entre vite dans le jeu du chat et de la souris, il ne doit pas, et pourtant l’attraction est trop forte. C’est ainsi que lui-même se dévoile au fil des pages. L’arrogant personnage du début reste ce qu’il est, mais les prémices de leur relation et la façon dont tout cela s’installe, avec lenteur et en prenant le temps du jeu de la séduction, nous permettra de bien les encrer tous deux dans leur vie respective.

Laura Black a réussi à nous introduire dans son monde de bikers, nous avons pu faire la connaissance de plusieurs d’entre eux, que nous pourrons découvrir plus avant dans d’autres tomes. Dax et ses bikers, ses ennemis, ceux et celles qui font le chaud et le froid dans sa vie de président d’un club, voilà autour de quoi tourne la vie de cet homme. Nous sommes aussi introduit dans le monde de Tasha, auprès de ses collègues et sa meilleure amie, un personnage qui apporte une touche d’humour à toute cette histoire, on a toujours besoin d’une meilleure amie qui ose ! C’est aussi grâce à elle, qu’elle viendra à revoir ce beau biker, qui malgré son attitude plus que désagréable, lui a fait un bel effet dévastateur.

J’ai complètement été happée par l’histoire, j’aurai aimé que l’auteure pousse encore un peu plus loin les interventions extérieures sur le gang, mais sans ce petit point, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Laura Black a su susciter mon intérêt certain pour ses personnages et leur relation, le tout dans un univers assez passionnant à découvrir. Le récit est plutôt entrainant et une fois dedans, on n’a pas envie d’en sortir, par contre l’engloutir pour en tout savoir n’est pas un soucis !

Games of desire
De Laura Black
Editions Addictives
Collection Luv
Broché 467 pages
Sortie papier prévue le 26/03/2020 repoussée


Série sur les Styx Lyons : 
Tome 1 : Games of desire (numérique : 08/03/2019, papier : repoussée)
Tome 2 : H.A.R.D., Hard, Arrogant, Rebelle, Déterminé (numérique : 08/01/2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>