« Betty Angel » #1 « La mort me va si bien » de Louisa Méonis

betty-angel-01-la-mort-me-va-si-bien_papier

Résumé :
« Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l’éternité ! J’ai vraiment un karma de merde ! »
Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence.
Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort !
Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ?
Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?

★ Merci aux Editions Milady pour ce SP ★ 

 AVIS DE PANDO 

Betty Angel est un livre que j’ai pris plaisir à lire. C’est la première fois que je me plongeais dans un livre de cette auteure et c’est sans soucis que je renouvellerai l’expérience.

Dans ce premier tome nous allons découvrir Betty, une jeune femme gentille, qui aime faire plaisir et rendre service aux autres, elle est un peu la bonne poire de service. Complexée par ses formes arrondies, son physique la rend peu sûre d’elle et l’empêche de s’affirmer. Derrière ses faiblesses se cache pourtant une femme combative, pleine d’humour, d’envies et de rêves. C’est en venant au secours à l’un de ses chats, car elle en a recueilli beaucoup, que Betty va voir sa vie basculer. C’est au paradis que Betty va se rendre compte qu’elle est morte, un paradis bien loin des jardins d’Eden que l’on peut s’imaginer, c’est déboussolée et complètement pétrifiée qu’elle va devoir accomplir et réussir des épreuves afin de prouver qu’elle a sa place ici. C’est en traversant l’enfer, sans aucun jeu de mots, que notre héroïne va essayer de comprendre et faire face à tout ce qui est en train de lui arriver.

C’est avec l’Ange de La Mort que Betty va être formée, auprès de lui elle se sentira bien et en sécurité mais le comportement de cet ange la perturbera. Il est beau, prévenant et gentil, il prendra soin d’elle mais se montrera aussi distant et autoritaire, entre eux, les choses serons très rapidement compliquées. Notre apprenti Ange va vivre et faire face à certaines difficultés dès son arrivée au Paradis, elle sera rapidement jugée et moquée par un concurrent qui ne se gênera pas pour la brimer. Mais Betty sera se montrer forte et aura du répondant, des reparties ainsi que des actions qui n’arrangeront pas son intégration mais qui lui donneront plus confiance en elle.

C’est perturbée par son Ange et sa nouvelle condition que Betty essaiera de se construire une nouvelle « vie »,elle va pas mal souffrir et se remettre en question, elle va vivre des moments éprouvants, douloureux mais sera rarement seule pour les vivre. L’ange de la mort étant à ses côtés pour la soutenir et l’aider du mieux qu’il le pourra. Nous serons partagées entre Betty et Azrael, l’ange de la mort, nous donnant  un avis et un point de vue différent sur ce qu’il ressent ou ont pu ressentir ces deux personnes, se trompant souvent sur les intentions ou les pensées qu’ils peuvent éprouver l’un envers l’autre.  

Un premier tome plutôt addictif, je n’ai pas vu les pages défiler et ai été surprise de découvrir le mot fin. Ce fut une lecture à la fois drôle et touchante que j’ai pris plaisir à découvrir, nous nous poserons beaucoup de questions sur cette femme que rien ne prédestinait à être là où elle se trouve. Durant ma lecture, j’ai beaucoup ri, l’héroïne n’a pas son pareil pour nous décrire ce qu’elle voit et ce qu’elle vit, mais j’ai aussi été émue et parfois chamboulée par ce que l’on découvre au fil des pages. Si c’est bien une comédie, un Chick lit avec une grande part de fantaisie, certaines scènes et sujets abordés m’ont beaucoup touché. Le personnage de Betty m’a beaucoup plu, c’est une héroïne qui sort de l’ordinaire et qui fait du bien à lire. Betty m’a touché avec facilité, il est très simple de s’attacher à elle, elle est une jeune femme fragile et je l’ai trouvé proche de la réalité, de nous, elle pleure elle, a peur et ne s’en cache pas, elle est vrai et c’est un gros plus dans cette histoire. L’ange de la mort est plus difficile à cerner, il met certaines barrières  entre eux et cache ses sentiments, il a par ses obligations et sa condition d’ange du mal à comprendre toutes les émotions, les sentiments que lui fait ressentir Betty, cela le perturba beaucoup.

Je suis impatiente de pouvoir lire la suite, on découvre beaucoup de choses tout au long du récit et certaine révélations m’ont beaucoup surprise, surtout celle de la fin qui me laisse bouche bée pour ne pas dire sur le cul. J’ai hâte de voir comment l’auteure va rebondir face à cette révélation. J’ai été surprise et ravie de la tournure qu’a pris l’histoire et c’est avec envie et grand plaisir que je poursuivrai ma lecture.

« Betty Angel » #1 « La mort me va si bien » de Louisa Méonis
Editions Milady le 20/03/2019 : 188 pages

Note : 3,5/5


Série Betty Angel (3 livres) :
Tome 1 : La mort me va si bien (numérique : 18/09/2018 – papier 20/03/2019)
Tome 2 : La mort dans la peau (numérique : 12/12/2018 – papier 19/06/2019)
Tome 3 : La mort est ma raison de vivre (numérique : 20/03/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>