Rendez-moi Noël ! – Juliette Bonte

rendez-moi-noel

Résumé de l’éditeur :
En Écosse, les fantômes ne sont pas les seuls à hanter les cœurs.
Trop c’est trop  ! Robyn Ferguson n’est pas du genre rancunier mais là, ça va trop loin. Comme si ça ne suffisait pas que les Burns volent l’organisation des festivités de Noël que sa famille gère depuis des décennies, voilà que ces aristocrates hautains les accusent d’avoir dérobé de précieuses lettres dans leur château  ! Envisager que les Ferguson, qui alimentent toute la ville de Wick en douceurs chocolatées depuis des générations d’Écossais, pourraient s’abaisser à un tel acte est une injure. Alors, c’est décidé  : elle va retrouver ces fichues lettres et elle prouvera ainsi à Walter Burns, ce petit pétoncle prétentieux, qu’il s’est trompé sur toute la ligne. Pour cela, elle va juste devoir éviter de l’étrangler immédiatement  : il pourrait lui être précieux pour son enquête… et pour empêcher que l’affrontement entre les Burns et les Ferguson dégénère en guerre nucléaire.

 ★ Merci à Collection &H pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

L’Ecosse, ses familles, ses traditions et Noël, voilà le cadre dans lequel va évoluer cette histoire. C’est le combat entre les Ferguson qui gèrent Noël dans la ville de Wick depuis des générations, tradition transmise aux femmes de la famille, et les Burns, qui vont s’approprier les festivités cette année.

Un roman s’annonçant comme une comédie romantique, avec une petite intrigue qui vient se glisser dans l’histoire et qui mène les personnages là où ils ne s’attendaient pas, et surtout un panel de personnages secondaires qui viennent appuyer le couple de cette histoire. Des personnages secondaires haut en couleurs, qui n’ont pas leur langue dans leur poche, et qui n’hésitent pas, et ce à n’importe quel âge, a poussé sa gueulante. On découvre des personnages drôles, attachants et qui nous offrent tant de bons moments, où la répartie est de mise. Des personnages principalement féminins, qui notamment dans la famille Ferguson valent le détour.

Robyn Ferguson va être notre principale narratrice de ce roman, nous découvrirons donc tout à travers son regard. Elle nous plonge dans cette ambiance de Noël si chère à leur ville et à sa famille, et alors que tout était bien lancé comme chaque année, voilà que les Burns viennent s’accaparer l’organisation des fêtes, avec le soutien de la mairie. Robyn, tout comme les autres membres de sa famille ne décolère pas, et elle va le faire savoir. D’autant plus quand Walter Burns viendra accuser sa famille d’avoir commis un vol dans leur château, la coupe est pleine, il ne faut pas non plus abuser. On l’aura senti alors, l’ambiance qui se devait d’être festive, se teinte d’un besoin de récupérer ce qui leur est du, et tout le monde ne semble pas s’entendre, c’est tendu et les rapports entre les deux familles ne vont que s’accentuer pour aller vers une mésentente qui s’impose.

La famille Burns est bien loin d’être comme les Ferguson, si ces derniers sont très proches et soudés, chez les Burns, il en est tout autrement. Quand les enfants partent étudier ailleurs, en général ils reviennent rarement, à la recherche de quelque chose d’autre qu’ils n’ont pas su trouver dans leur famille. Walter est parti voilà bien des années, et il revient cette année comme tous les membres de la famille qui ont tous été convoqués, un fait qui annonce que quelque chose d’important se passe. C’est ainsi qu’il se verra embarqué dans une affaire dont il n’avait pas idée. En effet, des biens ont été dérobés au château et ce geste risque d’engendrer des conséquences dramatiques pour sa famille et toute la ville. Il se retrouve ainsi à jouer les détectives pour trouver le coupable, et il embarquera dans cette aventure, Robynn qui a coeur à apaiser les tensions entre les deux familles.

Walter Burns sera donc ce personnage qui sera aux côtés de Robynn. En débutant cette histoire, tous deux étaient « ennemis », et ils vont ainsi commencer par assez mal s’entendre. Mais au delà des querelles de familles, on a réellement l’impression que cela se passe entre eux ! mais ces débuts évolueront vers quelque chose de différent, quand ils vont décider de s’unir pour trouver le coupable, mais aussi en acceptant que les querelles de famille ne doivent pas entacher toute possibilité de réconciliation. Ils finiront donc par s’entendre, ce qui n’était pas évident à priori et c’est ainsi qu’ils vont tous deux, s’investir pour sauver une famille, un domaine, une ville, des traditions et faire le bonheur de tous. Cela ne semble franchement pas évident au départ, quand on constate la personnalité des personnages de chaque famille, certains étant en conflit perpétuel et sacrément remontés et têtus !

L’ambiance de Noël est bien présente, comment ne peut-elle ne pas l’être quand ça sent si bon le chocolat, que les rues brillent de milles feux et que l’on entend les doux sons de Noël ? La petite ville de Wick où tout le monde se connait, où chacun a ses petites habitudes va être ébranlée par la décision des Burns à gérer Noël et cela nous offre bien des moments mémorables. J’ai bien apprécié le côté traditions qui se transmettent depuis des générations mais aussi de découvrir tant d’histoires sur l’Ecosse et l’origine des contes et histoires transmises de génération en génération. Cela confère un petit caché particulier au récit, un peu ancestrale et quelque part très proche des traditions de Noël qui se perpétuent.

Si l’ambiance est là, si l’Ecosse est bien présente, j’ai trouvé toutefois que l’on est plus ici pour mener l’enquête, et vivre quelques conflits familiaux, que pour réellement découvrir une romance. L’intrigue et l’enquête prennent le pas sur la romance, qui est quasi inexistante sur une bonne partie du roman et cela m’a un peu manqué. J’ai eu par moments l’impression de peiner un peu dans ma lecture, et j’aurai aimé être plus enthousiaste à la découverte de ce récit. Il m’a manqué de me sentir plus proche du personnage masculin par exemple, créant un fossé difficile à combler. Le roman nous propose un genre où l’humour se mêle au mystère, plutôt qu’une comédie romantique comme j’attendais lire.

Juliette Bonte nous propose donc un roman un peu à part, où l’ambiance de Noël est présente mais où vous êtes embarqués dans un récit mêlant l’humour de ces personnages qui n’ont pas leur langue dans leur poche et qui défendent leurs valeurs face aux usurpateurs comme ils les appellent, à une intrigue qui liera en fin de compte ces deux familles qui s’opposent. J’ai beaucoup aimé la partie où Walter s’exprime, je crois que c’était primordiale pour moi de nous l’offrir, car comme je l’ai dit plus haut, son point de vue m’a un peu manqué, j’ai parfois eu du mal à le saisir. La dernière partie du roman est très entrainante, et elle est aussi révélatrice de tellement de faits et de pensées des personnages, elle nous conduit avec douceur et révélations jusqu’au mot fin de cette histoire.

Petit mot sur la couverture, je suis fan. Elle est assez simple mais très parlante : on sait d’emblée que cela se passe en Ecosse, on sent bien le poids de Noël dans l’histoire et le titre évoque bien le but de tous ces personnages qui veulent récupérer le Noël comme ils l’entendent.

Rendez-moi Noël ! 
De Juliette Bonte
Editions Harper Collins
Collection &H
Broché 434 pages
Sortie le 06/10/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>