Les feux de l’hiver de Johanna Lindsey

les-feux-de-l-hiver

Résumé de l’éditeur :
Sur l’île d’Anglesey, lord Angus a élevé sa fille Brenna comme un garçon et se félicite qu’elle sache mieux manier l’épée que l’aiguille à broder. Cependant, afin de protéger les siens des raids ennemis il a dû la promettre en mariage à un puissant chef norvégien. Hélas, les Vikings n’ont pas de parole. Lors d’une attaque, Brenna est capturée et offerte au redoutable Garrick Haardrad. Aussi fière qu’intrépide, elle se jure que jamais il ne la soumettra. Quant à lui, il veut dompter celle qui lui résiste même si son cœur est déjà captif de la beauté et du courage de la jeune femme.

☆ AVIS DE BELI ☆

Je suis très sélective quand il s’agit de choisir une lecture d’historique. Il y a des périodes que je n’apprécie pas trop lire, et je me focalise sur certaines très précises. Par contre, au delà de la période, il y a des thèmes dans l’historique qui me plaisent beaucoup : les vikings, les highlanders, les pirates…etc Ici, ce sont des vikings et j’ai souhaité lire ce roman car une blogueuse en a parlé sur facebook, en réaction aux commentaires de certaines lectrices qui n’ont pas apprécié le côté un peu cru qui régit les réactions des hommes vis à vis des femmes. En se replaçant dans le contexte historique, il est tout à fait normal de constater leurs actions et j’étais donc curieuse de découvrir cette histoire.

L’auteure nous propose une double narration, nous permettant ainsi de découvrir les deux points de vue des personnages principaux. Nous commençons le roman en découvrant de quelles façons tous deux vivent. L’un est un viking conquérant vivant en Norvège, elle est une jeune fille de Lord, vivant aux Pays de Galle. Deux pays, deux univers, deux façons de vivre différentes, avec leurs traditions dans une période où chaque décision peut changer bien des destins. Ici, nous lirons leur histoire, individuelle d’abord pour bien appréhender leur personnalité, et commune quand par le force des événements, ils vont devoir vivre l’un avec l’autre.

Brenna est la fille du Lord Angus, qui a aimé et élevé sa fille comme il l’aurait fait avec un garçon. La personnalité de la jeune femme est forte, elle agit comme les hommes de son peuple : elle chasse, elle manie les armes, elle monte à cheval, les travaux féminins ne l’ont jamais intéressés et elle ne les maitrise pas. Elle vit à une période où les peuples sont sur le qui-vive d’une invasion viking, vikings réputés pour leur barbarie et l’extermination qu’ils pratiquent sur leur passage. Des histoires plus folles les unes que les autres ont fini par les convaincre d’en avoir peur. Pour préserver son peuple, le Lord va cherche à marier sa fille à l’un d’eux, elle se voit donc promettre à un chef norvégien : Garrick Haardrad. Brenna est outrée et refuse que l’on lui choisisse un mari, surtout un sauvage, mais très vite elle comprendra son rôle à jouer dans cette histoire et acceptera, tant bien que mal son sort. Elle va donc se préparer à cette prochaine union et au changement radicale de vie qu’elle va avoir. Mais les choses ne vont pas se dérouler de la manière qu’il était prévu.

Garrick Haardrad est un viking, un guerrier, un combattant et un conquérant. Il parcourt le monde pour s’enrichir, en vendant, troquant, il a une vie où il est constamment en mouvement. C’est un personnage que nous découvrons réellement au fil des pages, il règne en maitre sur sa maison mais ses gens l’apprécient et le respectent, il peut être très autoritaire mais il garde une attitude très respectueuse. Il est d’un abord assez glacial, il se montre très distant et son physique combiné à son attitude font de lui un personnage très impressionnant, fière représentant des vikings. Il est connu aussi dans son entourage, comme un homme qui exècre les femmes. Pour lui, point d’envie de mariage, d’enfants ou de projets de ce genre, non les femmes ne sont bonnes qu’à vider ses bourses, comme il le dit si bien ! Il n’a de respect et d’amour que pour une seule, sa mère, aucune autre n’a grâce à ses yeux. C’est un homme que l’on qualifie d’emblée d’attirant, il fascine par sa froideur et son physique plus qu’avenant. Mais il a cette part de lui sombre, celle qui a été blessée et qui se protège avec cette attitude distante. La colère peut aussi facilement prendre le dessus sur la raison, occasionnant bien des situations délicates, auxquelles Brenna risque d’être confrontée.

D’épouse promise, voilà que Brenna se retrouve esclave, de ce peuple barbare et sauvage, elle si fière de son père et de son peuple, se retrouve en bien mauvaises postures. Celui qui a anéanti tout ce qu’elle aimait, va l’offrir à son fils, Garrick en cadeau, en tant qu’esclave. Brenna va très vite découvrir de quelles façons les esclaves sont traitées et comment se déroule leur vie. Elle qui pensait prendre le relais de son père, se marier et avoir des enfants avec un homme qui accepterait sa force de caractère et sa façon de voir les choses, va vite déchanter quand elle va être expédier loin de chez elle et parmi un peuple qu’elle ne connait pas. Son but ultime sera la vengeance et s’échapper, retrouver cette liberté qui lui a été enlevée. La confrontation entre Brenna et Garrick va être corsée, nous avons là deux forts caractère et si le but de Garrick est de la mater, il va avoir une adversaire à la hauteur. S’il souhaitera au départ la tenir à distance, il voudra à d’autres moments l’avoir au plus près d’elle. Cette valse des envies jouera sur les nerfs de la jeune femme, qui tantôt le haïra, mais ne pourra s’empêcher d’être attirée par lui, pour son plus grand malheur. Leur relation sera semée d’embuches, de promesses, de fausses idées et de complots qui viendront rythmer le récit de cette histoire.

Garrick appartient à une famille aimante, un père fier et fort, une mère aimante et courageuse, un frère ainé un peu plus abrupt, et aussi d’autres membres. Chacun d’eux joue un rôle important dans l’histoire qui sera la sienne et celle de Brenna par la suite. A travers eux, seront évoqués plusieurs us et coutumes des vikings, nous apportant bien des précisions sur leur façon de vivre. Certains de l’entourage de Brenna que nous découvrons dans leur vie aux Pays de Galle, vont être emmenés avec elle. De la même façon, ils joueront tous un rôle important et cela nous permettra aussi de voir de quelles façons certains d’adaptent à cette nouvelle vie auprès des vikings. Autour de l’un et de l’autre, leurs familles, leurs proches tout comme leurs ennemis seront présents et important au déroulement de l’histoire.

Ce que j’ai grandement apprécié, c’est le juste dosage de tous les éléments importants, de l’Historique jusqu’aux attitudes des personnages en ce temps-là. L’auteure a su parfaitement bien gérer, et équilibrer les comportements d’antan vis à vis des femmes, sans en faire de trop. Le récit est alors très bien équilibré entre la façon dont ce comportent les hommes avec les femmes, se servant où et quand ils le souhaitent mais aussi cette part du personnage masculin principal qui s’attache à elle de plus en plus, au fil du temps qui passe. Son comportement évolue tout comme ses sentiments et l’histoire mais tout en gardant cette attitude comme toute viking qu’il est. La fierté du personnage féminin n’entache en rien, au rôle qui était celui des femmes à l’époque, elle le sait, et si elle n’hésite pas à tenir tête aux hommes, elle sait aussi où sont les limites à ne pas dépasser. Son intelligence, alliée à sa force de caractère lui permettront de s’en sortir dans ce monde où le libre arbitre n’a pas sa place chez les femmes.

Un récit d’autant plus passionnant qu’il vous transporte ailleurs, du Pays de Galle, nous allons finir en Norvège, ce pays fascinant où le jour et la nuit sont facteurs de tant d’habitudes de ces habitants. J’ai beaucoup apprécié le récit qui nous conte la façon dont les vikings vivaient en ce temps, bravant la météo et ses aléas qui ont un impact certain sur leur vie. Brenna vient du Pays de Galle, il n’y fait pas bien chaud mais la différence est notable avec la Norvège, on peut découvrir les particularités de ce pays, où l’on se doit de s’adapter aux saisons pour survivre.

J’ai adoré ma lecture, je l’ai dévoré ! J’ai adoré le caractère de l’héroïne bien trempé, mais qui a aussi cette fragilité féminine et légitime face aux dangers et aux épreuves qu’elle va devoir affronter. Face à elle, elle n’a pas des hommes tendres et faciles à amadouer, et si l’esprit de vengeance ne l’a jamais quitté, elle a su aussi faire face à des réalités qui changeaient la donne. Ce roman c’est une véritable plongée au coeur de cette Histoire du temps où les vikings étaient des conquérants sanguinaires, on a cette image qui se répercute sur ce que pense Brenna d’eux et de pouvoir partager leurs quotidiens, leurs coutumes, c’est très intéressant. Le récit est passionnant et très prenant, je me suis régalée. La plume de l’auteure m’a tellement plu, que je pense bien partir à la découvertes d’autres de ses romans.

Les feux de l’hiver
De Johanna Lindsey
Editions J’ai Lu
Collection Aventures & passions, Les introuvables
Poche 376 pages
Sortie le 01/05/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>