Chroniques obscures #1 Nos âmes éternelles – Anna Briac

chroniques-obscures-01

Résumé de l’éditeur :
Je n’aspirais qu’à vivre en paix dans mon atelier de restauration de livres anciens, dissimulant aux yeux de tous la magie sombre qui coule dans mes veines. Mais il a fallu qu’on me confie un étrange manuscrit pour que tout dérape !
Moi qui refuse d’utiliser mon pouvoir, je suis devenue une proie pour ceux qui traquent et éliminent les Obscurs.
Pire encore, je ne comprends pas l’attirance viscérale qui me lie au mystérieux Kellan O’Donnell, l’homme qui me protège dans l’ombre… et m’égorge dans mes songes depuis toujours.
À qui faire confiance, quand des souvenirs brumeux remontent du fond de ma mémoire, bouleversant tout ce que je croyais savoir ?
Et si les mythes sur les dieux anciens et les créatures de cauchemar n’étaient pas des légendes ?

 ★ Merci à Anna Briac pour ce SP ★
Blog Tour organisé pour cette sortie

☆ AVIS DE BELI ☆

J’aime beaucoup lire Anna Briac en romance contemporaine, fidèle lectrice depuis son premier roman, je la suis les yeux fermés dans tout ce qu’elle nous propose. Les univers fantastiques ou fantasy ne sont pas les lectures de prédilection, et pourtant je sais que l’on y passe souvent un super moment, mais avec Anna comme j’ai confiance en sa plume, j’y vais les yeux fermés. Je ne suis jamais déçue, sa part de créativité répondant aux attentes dont j’ai besoin pour me sentir bien dans ce type de récit. J’ai découvert avec plaisir ce nouvel univers.

Anna Briac va débuter son histoire en nous campant d’emblée dans un univers fantasy, avec une scène marquante et qui déterminera à la fois le devenir du héros masculin, mais aussi celui de l’héroïne. On se rendra compte au fil des pages que l’on tourne, qu’il aura suffit de ce moment pour que leur destin reste lié, et qu’une malédiction peut alors avoir tant de conséquences. Nous sommes dans un univers où les créatures magiques existent, et si elles tentent de vivre parmi les humains sans dévoiler qui elles sont, les humains ont peur d’eux, et c’est ainsi qu’elles seront chassées, comme elles le furent dans bien des périodes de l’histoire, par peur et appréhension de leurs pouvoirs.

Amaya est l’héroïne de cette histoire, un personnage qui vit parmi les humains et tente de mener une vie normale dans un monde qu’elle sait peuplé de personnes possédant des pouvoirs. Mais de cela, elle ne veut pas en entendre parler, son passé a été suffisamment difficile à cause de cela, et elle n’a qu’une envie, vivre loin de cette magie et ne pas y avoir recours. Amaya est restauratrice de livres anciens, elle possède son atelier et s’est installée un petit coin bien à elle, entre son atelier, son logement et son jardin. Sa vie semble paisible et équilibrée, bien qu’elle semble être très discrète dans la vie qu’elle mène, elle y a ses habitudes et elle s’y sent bien. En parallèle, nous allons suivre Kellan, un être très mystérieux qui nous livre une partie de ce qu’il est mais qui semble ne pas nous avoir tout dévoilé. Il est assez puissant et sa position au sein de ce monde est importante, bien qu’elle ne soit pas encore bien déterminée mais les autres le respectent et il est craint. Ce qui est alors très intrigant, c’est de voir le lien qui semble l’unir à la jeune femme, lui semble bien la connaitre, et elle a rêvé de lui.

Amaya va être confrontée à ce monde qu’elle fuit depuis toujours, quand on lui propose un emploi à propos d’un livre à restaurer. S’il est refuse dès qu’elle comprend de quoi il s’agit, elle va toutefois devoir se contraindre à accepter cette offre, sous la menace. La voilà donc embarquée contre son grès, elle espère alors vite s’en débarrasser. Mais c’était sans compter sur tout ce qu’il se passe en ce moment pour ces personnes qui sont différentes des humains, leur vie est mise en danger, par des représailles et des attaques dues à leur condition. Très vite tout se met en branle, les actions et les rebondissements vont rythmer le récit et c’est avec palpitations que nous allons suivre tout ce qu’il s’y passe. Nous découvrirons alors tout de cet univers, qui n’est pas sans cacher bien des aspects et des secrets que nous aurons l’occasion de découvrir au fil des pages que l’on tourne, mais aussi des tomes à venir.

Ce qui lie Amaya et Kellan est fascinant. Au début on ne sait pas trop, est-ce dans l’avenir, le passé ou plus encore, mais ces deux-là se connaissent mais il n’y a que lui qui sache le fin mot de l’histoire, et c’est très intrigant. Kellan semble obsédé et profondément attaché à elle, mais elle, elle en a peur car elle ne peut se fonder que sur ses rêves qu’elle fait de lui et qui la laisse toujours dans un état de peur intense. On constate alors le mal que vit Kellan, suite à tout ce qu’il se passe, de ne pas pouvoir être proche d’elle, mais qui se sent pourtant toujours autant attiré. Pour mieux saisir ce qu’il se passe entre eux, on sera amené à appréhender quelques brides de leurs précédentes rencontres dans les souvenirs qui sont ceux de Kellan. Cela nous ouvre alors une autre fenêtre sur des aspects dont nous n’avons pas encore toutes les ficelles pour bien comprendre tout ce qu’il s’est passé. Mais leur relation m’a l’air d’être de celle qui marquent les esprits et j’ai hâte d’en savoir plus encore.

Amaya qui a donc tenté de rester en dehors de ce monde magique, va y être plongée malgré elle. Elle va devoir assumer une partie d’elle qu’elle a toujours renié, et elle va revivre ces instants qui l’ont décidé à agir ainsi. Cette peur de faire le mal la ronge, et il lui sera difficile d’y être une nouvelle fois confrontée. Elle va connaissance de bien des personnages, tant par cet emploi qu’elle doit mener à bien, que dans cette fuite face au danger. Des personnages que nous découvrirons avec plaisir, nous demandant par moments s’ils sont bons ou mauvais, et quelle incidence ils auront sur Amaya et sur la vie qu’elle menait jusque là.

J’ai adoré la façon dont Anna Briac nous fait ressentir chaque univers, chaque passion qui entoure Amaya. Ce monde du livre et cette passion qu’elle a pour ces objets précieux nous plonge dans cette ambiance toute particulière des oeuvres rares et précieuses et de ce que cela induit que de les manipuler. J’ai trouvé cela fascinant de le découvrir au travers de cet engouement qu’elle a à faire ce métier. La puissance qu’elle ressent en communion avec la terre nous est aussi parfaitement bien retranscrite, on a réellement l’impression de vivre chaque instant et chaque émotion éprouvée avec tant d’intensité, c’est fascinant. Quand Amaya découvre cet autre monde, celui qu’elle fuit depuis toujours, ce qui est très intéressant, c’est qu’elle reste campée sur son opinion de départ, et qu’elle ne cédera que quand elle n’aura pas le choix de faire autrement. Elle accepte donc de prendre en compte le fait qu’elle soit elle aussi différente mais sans renier le fait qu’elle pense que l’on peut parfaitement occulter cette part en soi.

Anna Briac utilise la double narration, elle est ici très intéressante et primordiale pour saisir son histoire. Si on pense alors que l’on a le point de vue de l’intérieur et de l’extérieur, c’est en effet un peu le cas mais c’est plus complexe alors ! La vie des deux personnages principaux l’est d’ailleurs aussi, c’est un peu compliqué d’en parler sans tout dévoiler mais ce que je peux dire c’est que l’on est loin d’avoir tout découvert. J’imagine assez bien alors que les suites seront révélatrices de tant de choses encore.

Anna Briac manie avec aisance la façon de nous présenter son monde, un monde fantastique-fantasy dans lequel nous sommes intégrés par l’un de ses personnages qui appartient à cet univers, bien qu’elle fasse tout pour renier cette appartenance. On est alors tout comme elle, embarquer dans une spirale d’événements qui la mettent elle et son peuple en danger, parce qu’ils sont différents et que cela n’est pas accepté. Un schéma classique du genre qui fonctionne très bien, d’autant plus qu’elle inscrit ce premier tome dans la découverte d’un monde et de ceux qui le peuplent. La fin est digne d’un fantasy avec son petit retournement de situation, que l’on prévoit mais qui fait son petit effet car on n’a qu’une envie, c’est d’avoir vite la suite ! Un premier tome qui est donc une jolie réussite, j’ai adoré plonger dans l’univers proposé, je me suis régalée de cette lecture.

Chroniques obscures #1 Nos âmes éternelles
D’Anna Briac
Auto-Editions
Numérique 290 pages
Sortie le 10/11/2021


Série Chroniques obscures : 
Tome 1 : Nos âmes éternelles (10/11/2021)
Tome 2 : à suivre

chroniques-obscures-01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>