High School Bad Boy – Julie Perry

high-school-bad-boy

Résumé de l’éditeur :
Il ne lui attirera que des ennuis… mais il en faudra plus pour la faire fuir.
Hope n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Et ça ne risque pas de changer, même si elle est la petite nouvelle du lycée Archer. Après tout, elle n’y peut rien si Jace, ce mec canon dont le corps tatoué fait rêver tout le campus, s’intéresse à elle. Alors pas question d’ignorer ses regards en coin uniquement pour satisfaire celles qui la jalousent. Et tant pis si elle devient la cible numéro un de leurs coups bas, ça ne lui fait pas peur… Non, la seule chose qui pourrait l’éloigner de Jace, c’est cette part d’ombre. Celle qu’il tente de dissimuler aux autres, mais qui ne lui a pas échappé à elle. Hope sait que se rapprocher d’un bad boy pourrait être un jeu dangereux, mais elle est prête à prendre le risque. Quelles que soient les conséquences…

 ★ Merci aux Editions Harper Collins pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

J’aime beaucoup la couverture de ce roman, le traitement de la couleur rend très bien et les éléments choisis sont bien représentatifs de l’histoire : le bad boy que l’on ne voit pas en entier, accentuant cette part de mystère autour de lui, les casiers du lycée qui nous rappelle que l’action s’y déroule.

Julie Perry nous propose de suivre deux personnages qui sont tous deux en dernière année de lycée. Jace fait partie de ce petit clan de mecs qui font à la fois fureur dans leur lycée, ce sont les rois, mais qui provoquent aussi la terreur pour certains. Hope est nouvelle, et elle sait qu’elle va devoir encore se la jouer discrète pour ne pas attirer l’attention sur elle, mais c’est difficile quand vous êtes en Californie, que tous sont bronzés et que l’on est blanche comme un cachet d’aspirine. Déjà forcément on dénote, en plus d’être nouvelle, cela attire l’attention. L’auteure utilise la double narration, nous permettant ainsi de jongler d’un personnage à un autre, on peut donc avoir bien conscience de ce qui se passe dans leur tête à tel ou tel moment d’une action. C’est ainsi que nous pourrons découvrir plus avant leur personnalité, mais aussi ce que chacun d’eux a vécu dans le passé, un passé qui a forgé leur personnalité d’aujourd’hui.

Hope n’a pas eu une vie facile, elle n’a pas de père et sa mère n’est pas une adulte stable. Elle est accro à l’alcool, les drogues et travaille en tant que strip-teaseuse, depuis toujours elle n’a jamais eu de cesse de bouger au grès des opportunités sans jamais tenir compte de ses enfants. Hope a une petite soeur, et toutes deux sont donc contraintes de suivre leur mère, mais au delà de cela, Hope doit travailler car sa mère ne leur laisse pas d’argent pour leur quotidien. Elle est donc lycéenne, mais à côté de cela, elle doit travailler et s’occuper de sa petite soeur. Autant dire qu’elle n’a pas le temps pour autre chose, elle ne sait pas ce que c’est que de profiter de ses jeunes années. C’est ainsi que Hope se retrouve dans ce nouveau lycée, où tous semblent bien heureux, bien habillés et bien en tout, contrairement à elle qui porte des vêtements de médiocre qualité et qui ne s’apprête pas plus que cela. Le contraste est marquant, et elle se fera remarquée ainsi.

Jace est un jeune homme qui fait fureur au lycée. Avec ses deux amis, ils sont les rois, ceux que tout le monde suit, ceux aussi que tout le monde craint, il y a comme une aura d’agressivité autour d’eux qui en effraie plus d’un ! Jace profite allègrement de son statut, il enchaine les coups d’un soir et mène sa loi. Il a tout du bad boy, il tient tête à toute forme d’autorité, qu’elle soit d’ordre scolaire, familiale ou tout autre. Il est tatoué, sauvage, agressif et se joue des autres, n’hésitant pas à rabaisser qui conque se trouverait sur son passage. Hope en fera les frais à de maintes reprises, constatant à quel point cela semble lui plaire de la mettre plus bas que terre devant témoin. Jace est un personnage que nous allons vraiment découvrir au fur et à mesure que nous avançons dans l’histoire, le type de rébellion qu’il mène ne peut qu’être du qu’à un événement passé, à quelque chose qui l’aurait profondément marqué et c’est cela qui fait de lui ce personnage très énigmatique que nous sommes curieux de découvrir !

Entre Jace et Hope, il y aura une attirance, tous deux se plaisent ! Hope est étonnée de ressentir tant de choses auprès de lui, elle qui n’a que peu d’expérience mais aussi peu de temps pour y penser. Ce garçon l’attire, il la met mal à l’aise, elle le déteste pour ce qu’il est et tout ce qu’il fait et dit, et pourtant elle ne peut pas s’empêcher de ressentir des choses pour lui, des papillons partout au besoin de le voir constamment, Hope sera vite happée par lui. Jace, quand à lui est aussi assez retourné par cette nouvelle, il est partagé entre ce besoin qu’il a de la protéger  et de la vouloir mais aussi cet instinct de survie qui le pousse à la repousser, en passant par l’humiliation et bien d’autres aspects de sa façon d’agir peu clémente avec les autres. Leurs émotions et sentiments seront mis à rudes épreuves dans l’appréhension de ce qu’ils ressentent.

Si Hope a beaucoup souffert de ces années passées, où elle a souvent été dénigrée quand la profession de sa mère a été dévoilée au grand jour, elle continuera ici même à vivre une douloureuse expérience. Les jeunes lycéens ne l’épargneront pas, elle souffrira encore de bien des méfaits, et cela peut parfois aller très loin. Sa persévérance sera mise à rude épreuve et elle devra se confronter à tant d’obstacles qu’il serait compréhensible qu’elle ne tienne pas le coup, elle est d’ailleurs épuisée, de tout, du rythme de vie, des épreuves, des déceptions et j’en passe !
Jace de son côté, mène un perpétuel combat contre lui-même, contre ce mal qui le ronge et qui semble vouloir l’engloutir. Il s’accroche aux faux semblants de la popularité, derrière laquelle il se cache car c’est un jeune homme très perturbé par un passé douloureux où des pertes ont signé son avenir comme étant plus qu’incertain. Ce sont donc deux personnages torturés, malheureux, qui survivent face à l’adversité et s’ils semblent ne pas le vivre pareil, ils ont toutefois beaucoup en commun, ce qui leur permettra de mieux comprendre l’autre.

Dans cette histoire, il y aura bien des obstacles ! D’abord la propre personnalité des personnages occasionnent alors bien des rebondissements dans leur façon d’appréhender l’autre. Quand ils s’ouvriront l’un à l’autre, cela sera pour mieux reculer l’instant d’après. Le chaud, le froid, il est parfois difficile de suivre les réactions à chaud de Jace surtout ! Mais il y a aussi les autres personnages, ceux qui les entourent. Il y a les fidèles amis, qui seront toujours là pour les soutenir. Jace a ses deux meilleurs amis, avec qui il a vécu tant de moments, et Hope se fera une amie, qui lui sera elle aussi très fidèle. Certaines personnes de leur entourage seront aussi très présents, pour certains de façon intrusive mais qui semble vouloir être aussi des amis, alors que d’autres n’hésiteront à montrer leur animosité féroce et vengeresse vis à vis de Hope, qui en souffrira beaucoup, les actes contre elle, se multipliant. L’atmosphère générale est donc assez pesante et il est difficile de s’y sentir serein.

Le schéma narratif de ce roman répond aux normes d’un New-Adult : avec le bad boy qui laisse entrevoir quelques aspects de sa véritable personnalité mais qui se laisse dicter par sa mauvaise conduite et fait plus mal qu’autre chose à cette jeune femme qui lui plait. La jeune femme qui est en bien mauvaise position, et qui se doit d’endosser un rôle qui n’est pas le sien pour s’occuper de sa petite soeur. Et les ennemis, ces personnes mal attentionnées qui ne souhaitent que faire le mal autour d’eux, et qui ne cesseront pas de leur mettre des bâtons dans les roues. La personnalité de chacun contribue à alimenter leur histoire, et le déroulement qui sera semée d’embuches. Le rythme est assez soutenu par toutes ces interactions autour de leur histoire, leur relation est difficile !

J’ai passé un bon moment à lire ce roman, j’apprécie toujours les récits avec les lycéens, qui oscillent entre le monde de l’adolescence et les prémices du monde adulte, et souvent gérer par les hormones en ébullition qu’ils ne contrôlent que peu. Le récit utilise quelques clichés du genre, mais à bon escient, on a alors un ensemble plutôt bien construit et c’est assez intéressant de découvrir tous les personnages et leurs histoires individuelles.

High School Bad Boy
De Julie Perry
Editions Harper Collins
Collection &H
Numérique 280 pages
Sortie le 13/01/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>