Game (L)over – Clémence Lucas

game-lover

Résumé de l’éditeur :
Pour lui, seule sa passion compte…
Depuis qu’il s’est mis en tête de devenir le plus grand joueur de sa génération, Ambrose n’a jamais rien laissé se dresser en travers de son rêve. Alors, quand son médecin lui annonce qu’il doit envisager de mettre un terme à sa carrière d’hockeyeur à seulement vingt-huit ans, il décide de poursuivre son objectif, quitte à mettre sa vie en danger.
Elle n’a pas le temps pour une histoire d’amour et déteste les sportifs.
Fille d’un ancien joueur de la NFL, Ivy a en aversion tout ce qui touche au monde du sport. À vingt-sept ans, elle jongle entre son métier de médecin urgentiste et ses rendez-vous incontournables avec sa bande de copines. Quand sa meilleure amie commence à sortir avec un hockeyeur, elle n’est pas vraiment emballée à l’idée de la rejoindre à une fête remplie de mecs comme lui. Et sa rencontre dans la cuisine avec ce type lunatique ne fait que renforcer son idée : les sportifs ne sont que des crétins.
Le rencontre entre le feu et la glace va faire des étincelles.

 ★ Merci à Clémence Lucas pour ce SP ★

☆ AVIS DE BELI ☆

Clémence Lucas nous offre ici une romance contemporaine qui se passe dans le milieu sportif et médicale, deux univers qui vont se lier par le biais d’une relation entre ses personnages et vis à vis de la situation de santé du sportif de l’histoire. Deux milieux que j’apprécie beaucoup lire, et confondre ainsi ces deux personnages qui pensaient bien ne pas se plaire, fut assez plaisant à lire.

Dans cette romance, Clémence Lucas utilise la double narration avec deux points de vues qui s’alternent et nous permettent de bien saisir tous les enjeux de cette histoire. Nous allons découvrir chacun d’eux dans leur univers respectifs : Ambrose est sportif, joueur de hockey sur glace, il est à un point de sa carrière où il ne doit rien lâcher pour atteindre son but à portée de main, les Play-Offs. Mais ce qu’il n’avait pas envisagé, c’est que son corps n’allait pas forcément le suivre et qu’il allait devoir prendre des décisions importantes pour son avenir. Un avenir qu’il n’a jamais envisagé en dehors de la glace, et jamais autrement qu’en y glissant pour gagner. Ambrose est un personnage talentueux, décidé et passionné, rien d’autre ne compte pour lui que le hockey. Ivy est une jeune femme, qui donne tout à son travail, c’est pour elle une passion, une nécessité que d’aider les autres, et être médecin urgentiste consiste en ce qu’elle a de plus cher au monde. Elle ne s’accorde que peu de temps pour autre chose, n’a pas eu de relation avec un homme depuis bien longtemps et ne l’envisage pas du tout.

C’est alors que tous deux vont prendre une pause, de deux façons différentes, elle, en faisant autre chose que travailler, et lui en écoutant son corps le temps de quelques jours, qu’ils vont faire connaissance. Ils vont se rencontrer lors d’une soirée chez des amis et leur première rencontre sera mêlée de petits désagréments liés au moment peu propice pour se plaire. Lui est en mauvaise état, ce qu’elle constate et lui dit, mais lui ne souhaite pas l’entendre. S’ils se sont plu physiquement, cette attirance s’arrête là et pourtant ils vont se revoir, sans l’avoir prédit et c’est ainsi qu’il va se passer quelque chose. Ambrose n’a jamais été attiré par une femme au point d’envisager de la courtiser et c’est ce qu’il va se passer avec Ivy. Il aura envie de lui plaire, et il va lui proposer de se revoir. Il devra jouer de tout son charme, ruser et être persévérant car elle n’a pas l’intention de céder. J’ai beaucoup aimé ce jeu du chat et de la souris qui va alors s’installer entre eux. Ils se plaisent, mais restent joueur l’un vis à vis de l’autre, mais le tout dans une belle ambiance jusqu’au moment explosif où ils craqueront pour notre plus grand plaisir.

Ce qui est intéressant, c’est de constater à chacun leur histoire, le vécu qu’ils ont eu avec leurs parents, ce qui a aussi forgé leur personnalité. L’histoire d’Ambrose est plus développée que celle d’Ivy, mais nous nous penchons néanmoins sur le fait qu’elle ait du mal avec les sportifs, en constatant que son père en est un. Mais Ambrose va lui, être confronté à l’histoire de sa famille, qui va alors se mêler à son état de santé, et cela pour lui un uppercut auquel il ne s’attendait pas, il lui sera difficile de faire face à tout cela. Alors qu’il vit une relation inattendue avec Ivy, ce qui lui apportera une certaine stabilité, il sera malmené par tout ce qu’il vit autour, vis à vis de sa profession et de sa famille. La position d’Ivy en tant que médecin, aura aussi forcément des conséquences sur ce que vit Ambrose et l’histoire évoluera vis à vis de tout ce qu’ils apprennent.

Si leur relation se veut passionnelle, et qu’ils vivent tous deux des moments intenses ensemble, il y a plus encore qui s’installe petit à petit. Enfin de compte, c’était peut être bien le moment de rencontrer la bonne personne pour envisager d’aller plus loin que ce qu’ils se donnaient de pouvoir vivre avant cela. J’ai beaucoup aimé la façon dont ils se sont plu, pour ensuite se rapprocher et vivre de très bons moments, jusqu’à ce qu’ils acceptent les sentiments qui vont naitre pour l’autre. Ambrose est un personnage entier, et très appréciable, j’ai apprécié le découvrir, voir de quelles façons il vit tous ces moments. Il n’est pas le sportif imbuvable et trop sur de lui, il aime le sport et le vit pleinement mais il a aussi conscience des enjeux et des autres. Ivy est une jeune femme très posée, et peu encline à s’imaginer vivre une relation stable et surtout pas avec un sportif. J’ai aimé sa personnalité et la façon dont elle voit les choses, et ce que j’ai trouvé touchant, c’est de la voir craquer pour Ambrose. Elle craque pour lui, et elle va oublier ses préjugés pour se laisser juste porter par ses émotions, et lui sera là pour les accueillir, avec respect, comme des prémices d’une belle relation qui nait.

Clémence Lucas nous propose de découvrir une belle jolie relation, qui va s’installer entre ses deux personnages. Lui n’envisageait pas une histoire durable, elle fuyait les sportifs depuis toujours et pourtant entre eux, il y a eu le petit truc qui leur a fait changer d’avis et c’est tout naturellement qu’ils vont se plaire. J’ai passé un très bon moment avec eux. J’ai apprécié découvrir leur histoire individuelle, et je me suis délectée de les voir craquer l’un pour l’autre. Les univers présentés accompagnent leur histoire de couple, et c’est plaisant de les suivre ainsi dans leur monde. Ce roman se lit avec beaucoup d’aisance, la plume de Clémence est toujours aussi plaisante à lire, et ici elle nous offre une histoire bien menée et très agréable. La question que l’on se pose quand on a finit cette histoire, c’est : n’y aurait-il pas la possibilité qu’un autre personnage de ce roman est aussi sa propre histoire à nous dévoiler ? Moi je dis, que cela serait bien intéressant !

Game (L)over
De Clémence Lucas
Auto-Editions
Numérique pages
Sortie le 12/05/2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>